19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 07:27
Esthétisme & Bas nylon

 

Troublantes images si nombreuses que tous vos clics et vos recherches apportent devant vos yeux gourmands au gré des liens, des propositions de vos réseaux sociaux.

Divers reflets des jambes des femmes, associés aux mots "Bas nylon" ou "Nylon Stockings" car vous êtes sur les chemins sinueux d'internet, là où la sérendipité agit avec ses algorithmes intelligents mais très mécaniques. Les frontières sont infimes certes entre ppornographie et érotisme, mais elles deviennent flous entre mode et sensualité. 

 

Alors si votre cerveau, avec ses limbes et ses neurones, ses sinapses tentaculaires et ses raissonnements propres, s'ajoute à cette réflexion, vous instillez alors le concept "Art" avec toutes ses variantes philosophiques. Vastes étendues avec les références de chacune et chacun, qui en fonction des lumières, que dis-je des éclairages donnent des ombres et reflets probants sur la vérité d'une cuisse nue d'un côté, voilée de l'autre. 

Outrage artistique, provocation, sulfureuse vision du côté obscur, exposition de chair, votre coeur s'emballe quand vous devenez voyeur, frôleur de l'initime. Mais seuls vos yeux savent le fruit de votre regard, le focus sur les détails ou une caresse globale de l'oeuvre. Votre cerveau associe ensuite à des paramètres propres à l'instant. Car une photo ne sera pas la même avec le regard d'un autre jour, avec une autre personne présente, dans son format petit sur l'écran ou bien réelle dans un tirage papier géant sur un mur d'une galerie. Le contexte de vos humeurs changent comme la météo, alors votre analyse sera différente.

 

Et puis si les frontières ne sont pas les bornes de votre vue, il y a votre coeur, vos désirs et plus simplement votre passion pour les bas nylon, pour les femmes, pour la volupté. Vous attendez de découvrir l'absolu d'une perfection dans un cliché tout autant que parfois vous avez plaisir à revoir des classiques, des amies nyloneuses offrant des perspectives uniques et soyeuses. Gourmandise esthétique !

 

Alors laissons encore et toujours, la sensualité s'exprimer avec ses courbes parfaites et imparfaites, les vérités de chaque corps de femme, avec la fragilité mais aussi la force d'une réalité en pose photographique. Ou sobrement un instant volé, unique, follement glamour !

 

Nylonement

 

 

Esthétisme & Bas nylon
Esthétisme & Bas nylon
Repost 0
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 15:47

Comment s'affirmer dans notre monde actuel, en tant que femme ?

 

Après des années de libertés gagnées, je vois mon chemin de vie avec un regard flou. La féminité n'est-elle plus qu'un mélange de photos de mode dans les magazines, avec des jeunes femmes trop jeunes pour être adultes, trop lisses pour vanter des crèmes anti-rides, et ces séquences de campagnes publicitaires pour vendre de l'amour en boîte comme la saint-valentin. Oui ces promotions qui font de mon corps un argument de fantaisie, de sensualité primaire, où j'enfile de la lingerie, des dentelles affriolantes pour plaire à l'homme conquérant, au mâle qui me baisera ensuite. Image bien réductrice de mon corps, de mon âme de femme, de celle que je suis vraiment.

 

Fille d'une mère libérée de son mari si peu impliqué dans la vie de famille, qu'il n'a pas vu qu'elle partait avec sa valise et ses enfants. Il doit encore être devant ses matchs de foot. Elevée dans le respect des autres, mais avec la ferme volonté d'être à égalité avec les garçons dans la classe, tant dans la réussite de mes études, que dans mes droits à faire comme eux, du moins autant qu'eux si je le voulais. Je me suis battue pour que nous fassions les mêmes sports, les mêmes activités, sans me réduire à la cuisine et à la couture. J'ai traversé le temps, les diplômes en poche, suivant mon envie d'être comptable, plus exactement l'expert-comptable, associée dans un cabinet que je co-dirige. J'ai fait de belles rencontres, j'ai trouvé l'amour, j'ai été déçue par l'autre comme j'ai dû décevoir certains. J'avais un corps, des courbes généreuses et même voluptueuses, mais surtout j'aimais jouir avec. Avant de trouver le bel homme pour fonder une famille, j'ai profité, j'ai assumé ce bonheur charnel. J'ai continué à vivre pleinement entre carrière et enfants, avec un mari aimant.

 

J'ai mûri, j'ai vieilli, j'ai transmis des valeurs à mes enfants. Naturellement. En prônant une belle parité dans leur épanouissement, tant dans la volonté de glamour de mes filles, du refus de toute soumission dans leurs emplois en particulier avec leur salaire, mais aussi pour la sensibilité assumé de mon fils. J'ai aimé encore découvrir de nouvelles facettes de mon métier, évoluant vers d'autres secteurs, vers de nouvelles opportunités. Refaisant aussi ma vie avec un autre homme.

Mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi mes filles, mes futures petite-filles, mes amies, moi, nous devons encore nous justifier pour nos tenues, notre mode. Cette liberté semble remise en cause, non pas que je sois exhibitionniste, loin de là, juste libre de mettre une jupe ou une robe. Avec la longueur élégante que je souhaite, avec les talons que je veux. Pour moi d'abord, pour lui car son regard s'illumine sur mes jambes, sur mon corps, sur mes yeux. Il me déguste avec une douceur quotidiennement renouvelé, avec respect toujours.

 

Notre monde doit-il décider de ce que je suis, de mon statut de femme, de mon sexe et de mes libertés dont la mode ?

NON !!

 

 

Nylonement

 

Etre ou ne pas être
Repost 0
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 06:06

 

Prendre une pause, après cette réunion répétitive dans ces interrogations, mais avec aucune décision, aucune réponse et peu d'engagements pour avancer, j'avais un grand besoin de ce bol d'air. Une envie de liberté, une respiration en dehors des bureaux, des vitres et des bocaux qu'elles forment autour de nous tous. Un mouvement pour attraper mon sac, un autre mon trench, et me voilà déjà en route vers l'ascenseur, des collègues et des statues devant leurs écrans à répondre dà des emails stériles, des couloirs avec des papotages autour des dossiers en cours, je me faufilais. Une pression sur le bouton, l'attente entre deux fauses plantes vertes, le zen tout relatif de ce lieu. Un bip, une lumière, deux portes qui s'ouvrent.

 

Une longue descente, avec des arrêts à chaque étage, des échanges sur les rapports et autres projets en cours, des promesses d'une confirmation par email, je suis au rez-de-chaussée, je badge, je sors. L'air frais, la rue, le froid de l'hiver, un peu plus de vent que ce matin, mais j'avance vers les boutiques, deux rues plus loin que le métro, la foule suit ses flux habituels. Mes talons, ceux de mes bottes, claquent sur le trottoir humide, j'ai toujours envie de me changer les idées, de regarder les vitrines, les dernières soldes. La quête d'une bonne affaire, autant pour la prix super remisé que pour me changer les idées. Là cette boutique de chaussures, ma préférée, mais il ne reste plus que des compensés immondes, des couleurs importables même pour les plus fantaisistes, quelques ballerines, mais j'en ai déjà tant de modèles. Je ressors, quelques boutiques de chaînes de mode, toujours pareilles, quelques raretés avec ce vieux proprio qui trouve toujours les copies des tendances, un fin limier qui doit se fournir dans les arrières-cours des ateliers. Toujours sur le pas de sa porte, il fume une cigarette souvent éteinte, il discute avec les passantes, les livreurs du quartier, salue les belles. Je rentre une fois de plus, je pousse les portants, cherchent parmi les manteaux courts pour le printemps, dans les tops et les chemisiers dans ce joyeux bazar. Une jupe droite en léopard traîne ici, je caresse son tissu soyeux, m'imaginant avec et paradoxalement effrayée à l'idée d'avoir ce type de motif sur moi. Mais cela m'amuse, un jeu pour sortir de mon image trop propre, de ce tailleur-pantalon strict de tous les jours. Gris de plus. 

 

Quelques pas encore, toujours ce froid, une touche d'hiver toujours présent. Un passage où je mets presque jamais les pieds, une ambiance ancienne, une impasse couverte, des devantures en bois, des espaces plus authentiques. J'avance entre le lunettier et le barbier, des échoppes encore, des cartes postales et des créatrices de mode, loin des réseaux standardisés. Une atmosphère, je m'arête devant l'avant-dernière vitrine, des dessous. Des mannequins de couturière pour montrer des corsets, des coussins soyeux pour mettre en avant des soutien-gorges de dentelle et de mousseline, des culottes et des froufrous. J'adore tout cela, car c'est mon univers personnel, celui cahé sous le gris de mon quotidien. J'entre ici, une jeune vendeuse, des questions pour mieux me conseiller ensuite, je suis restée ici presqu'une heure, pour des folies douces, pour des essayages de cette combinette transparente, moulante et adaptée à mes hanches arrondies. Du bonheur, comme un massage intégral, la douceur des matières mais surtout le sentiment profond, envelopant de bien-être en version intégralement féminine. Une bulle de légèreté !

 

Volupté même !

 

Nylonement

 

 

Soldes et petits bonheurs
Repost 0
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 07:42
Noir ou Blanc ?

Les fêtes approchent, la mode s'enflamme pour être la plus belle en ces soirées à venir. Princesse ou pin-up, voire les deux, telle est la question !

 

Choisir la robe, la nouveauté qui suivra la tendance de l'année, ou revenir vers le choix classique de la petite robe noire ? Succomber aux sirènes des magazines et des alignements surchargés dans les magasins pour envisager cet imprimé multicolore si improbable, à moins que cela ne soit cette robe bio en lin, trop fine, trop froissée, trop peu pour les frileuses. Un doute, un sérieux moment d'interrogation, et puis ces matières, les coupes avec les épaules découvertes, style été en plein hiver, en pensant très fort au feu de cheminée du salon familial, mais aussi au gilet qui finira pour couvrir l'effet, cachera la robe. Ou alors cette jupe blanche surprenante, une couleur qui rapelle trop souvent les mariages, mais qui donne une lumière sur la silhouette. Une version faussement matelassé, un mélange de laine et polyamide, chaude, à compléter d'un soyeux chemisier. De couleur ou pas ? encore un doute. Des vitrines argentées ou dorées, sans tomber dans le piège béant de devenir une décoration de Noël soi-même. Hésitation, retour vers la couleur, laquelle est déjà dans le dressing ou derrière un simple clic sur internet, nombreuses suggestions. Tentations même !

 

Et puis si finalement la petite robe noire n'était que l'évidence dans la profusion de modèles, de longueurs, de choix à glisser sous l'étole de soie offerte par l'amoureux. 
 

Mais ultime choix revient à la lingerie, aux bas voilant les jambes, quelle dentelle sera la plus juste, blanche ou noire ? Avec des coutures et du nylon noir ? ou de la soie blanche ?

 

Heureusement les fêtes sont dans trois semaines ... heureusement !

 

 

Nylonement

 

Ginger Pepper by Cyril Cuvier

Ginger Pepper by Cyril Cuvier

Repost 0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Passion aveugle
    L'amour des bas nylon ? Non, ce n'est pas une obsession quotidienne, juste un fil pour poser des mots dessus, le tout afin de jouer des angles de vue, des éclairages pour autant de figures de styles dans autant d'articles sur le voile de nylon. Oui, c'est...
  • Obsession ou Passion
    Marches froides d'un marbre d'antan, une porte avec une sonnette sourde. Je presse le bouton de plastique ancien, rien. Enfin si, des pas feutrés derrière une porte, un couloir derrière, une lumière, cette vieille personne qui m'indique une minusucule...
  • Printemps
    "Pourquoi il pleut, maman ?" La petite main dans la mienne, le souffle de vent dans nos manteaux à peine la porte de notre immeuble ouverte, nous voilà dehors, sous les gouttes un peu fraîches du matin. Pourtant c'est le printemps, mais les giboulées...
  • Esthétisme & Bas nylon
    Troublantes images si nombreuses que tous vos clics et vos recherches apportent devant vos yeux gourmands au gré des liens, des propositions de vos réseaux sociaux. Divers reflets des jambes des femmes, associés aux mots "Bas nylon" ou "Nylon Stockings"...
  • Musique : DEPECHE MODE Spirit
    Féminité ? Je vois déjà vos sourires avec le titre de cet article. Un groupe d'hommes, de la new wave des années 80, un son ténébreux et profond, des coups de batterie lourds et marqués, des guitares volontaires et puis cette poésie de synthés d'aujourd'hui,...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !