2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 06:30
Photographe : Olivier MONMART-FAYS

 

Quand le sombre devient lumière, quand l'approche de l'autre est un art brut, je vous invite aujourd'hui à découvrir le travail photographique d'Olivier MONMART-FAYS. Pro de la photo, il balance entre passion et clichés, clichés et passion. Son regard saisit des instants, rapidement, très rapidement.

Mais aussi, il crée des ambiances, place ses lumières, sculpte les visages de ses gueules noirs, cherchant le rendu de cette authenticité, offrant ce partage avec des teintes quasi noires devenant sources de clartés nouvelles.

 

Son art, il l'exerce aussi sur les silhouettes féminines, modèles ou avec sa muse, pour extraire des émotions là aussi bien réelles. Poses conventionelles rarement, il sculpte là encore les corps, nus ou habillées de sensualité, les angles changent, les têtes tournent. Les jambes suivent les mouvements, s'arrêtent en 1/250e de seconde, les battements de coeur continuent avec vos regards sur le cliché final.

 

Dans les clichés d'Olivier MONMART-FAYS, il y a une âme au-delà d'une volonté d'affirmer un style. Une approche immatérielle , volontairement émotionnelle pour rendre actif celui ou celle qui contemple, pour apprécier la force ou la douceur extrême.

 

Un entretien s'imposait depuis le temps où je dégustais via le web son travail, sa poésie et surtout ses photos.

 

Vos Premiers Pas

Depuis l’enfance, j’ai toujours eu des appareils photo dont un petit kodak dès l'âge de 8 ans. FAsiné par la petite fenêtre et ses petits bruits mécaniques de l'époque, j’ai suivi trois ans d’étude en photographie à  l’IATA ( institut des arts techniques et artisanats ) à Namur, Belgique. Une passion développée en regardant les photos de Jeanloup Sieff, ses portraits, ses nus et ses paysages. Des noirs intenses, des lumières inspirées.

Je  préfère voir les choses en monochrome. Les noirs denses, dramatiques et profonds ont ma préférence.

 

 

Photographe : Olivier MONMART-FAYS
Photographe : Olivier MONMART-FAYS

Passion Photo

Quel chemin avez-vous pris pour devenir au fil du temps un photographe (d’ailleurs professionnel ou amateur) ?

Après mes études en photographies, j’ai travaillé à mon compte pendant 15 ans. Mode, portrait, mariage, corporate. J’ai cessé mon activité depuis 2005 et je suis sapeur-pompier professionnel.

Je fais de la photo pour moi, sans aucune contrainte économique et cette liberté n’a pas de prix. J'aime créer des ambiances, ce lien fort avec le modèle, avec complicité, confiance, bonne humeur et respect.

Quelques pas en argentique peut-être ?

En argentique, j’étais déjà équipé en nikon, mais optiques sont d’ailleurs toujours celles de l’époque. Mais mes coups de cœur allaient à Leica et Hasselblad, pour leur qualité de fabrication et pour leurs optiques somptueuses. Avec un goût immodéré pour le noir et blanc depuis toujours !

Un coup de cœur dans la photo ?

Jeanloup Sieff, Helmuth Newton, Sebastiao Salgado, Lee Jeffries, Pavel Titovich et d'autres bien évidemment.

Mais en oubliant volontairement les faustographes, trop nombreux, trop auto-proclamés !

 

 

 

Photographe : Olivier MONMART-FAYS
Photographe : Olivier MONMART-FAYS
Photographe : Olivier MONMART-FAYS

Volupté en trois dimensions

Vos éclairages, vos jeux d’ombres, une évidence dans le rendu si charmeur, mais comment les travaillez-vous ?

Le plus simplement possible, une seule source en général, je pars du principe qu’il n’y a, dans la vie de tous les jours, qu’une seule source de soleil !

Ensuite pas ou peu de retouche mais un renfort de contrastes.

Modèles masculins ou féminins, vous leur donnez une âme, une recette ?

Le dialogue, la complicité. Arriver à ce que le modèle se laisse aller et se livre à vous. Fort influencé  par la peinture et la sculpture. J’aime les poses sculpturales.

La sensualité est-elle dans le modèle naturellement, dans toutes les femmes ?

Je ne pense pas que c’est inné chez toutes les femmes. Certaines ont une grâce naturelle, une élégance spontanée, pour d’autres, il est nécessaire de les guider et leur apprendre et pour certaines, c’est le néant en la matière .

Vos mises en scène avec votre compagne modèle, un univers encore plus libre, une exploration plus énivrante ?

Oui, très certainement, la complicité est plus forte et la confiance également.

 

Photographe : Olivier MONMART-FAYS
Photographe : Olivier MONMART-FAYS

Et quelques Bas Nylon

Comment les bas nylon sont arrivés dans le cocktail magique de votre univers photo ?

Tout jeune, je me souviens d’avoir surpris ma grand-mère attachant ses bas à son porte jarretelle. Le geste était naturel et élégant.

Ensuite, j’ai baigné dans l’univers de Benny Hill, où le porte jarretelle et le bas étaient omniprésents dans la loufoquerie de cet humoriste anglais. Puis j’ai découvert les pins up d’après guerre avec également leurs nylons. Cela a éveillé en moi une sensation de glamour et d’érotisme terrible ! Je n’ai eu de cesse que de les photographier.

Plus encore, pourquoi des bas nylon à couture ?

Car ils sont à mes yeux le sommet de l’élégance, du chic rétro et du glamour.

Un autre accessoire de mode de la femme moderne ?

Les escarpins à talons aiguilles

 

Peut-on réinventer une pinup au XXIe siècle ?

Oui, sans aucun doute !

 

Photographe : Olivier MONMART-FAYS
Photographe : Olivier MONMART-FAYS
Photographe : Olivier MONMART-FAYS

Quelques mots encore

Si vous étiez une couleur ?

Noir sans hésitation !

Si vous étiez une lumière ?

Je serais plus riche ! J Sérieusement, un lumière enveloppante.

 

Si vous étiez une ombre, sur quelle partie du corps seriez-vous cachée ?

L’ombre sous un sein.

 

Si vous rêvez d’un duo avec un autre photographe ?

Si je peux voyager dans l’au-delà, Jeanloup Sieff !

 

Si vous rêvez d’une modèle pour un shooting ?

Une rousse, aux long cheveux ondulés avec un regard clair, aux courbes pulpeuses et harmonieuses, à la peau laiteuse et qui dégage une très grande sensualité .

 

Merci cher Olivier. 

 

www.oliviermonmartphotographe.com

 

Nylonement

 

 

 

Photographe : Olivier MONMART-FAYS
Repost 0
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 05:34
Volupté : émotion en voie de disparition

 

Encore un dommage collatéral du déréglement climatique, les bas nylon seraient-ils en voie de disparition ? Réchauffement de la planète ou indignation voire révolte de la mode, certains accessoires ne trouvent-ils plus leur place dans le quotidien des femmes ?

Même sous les jupes, pourtant cachés de la vue des autres et dans le plus grand secret de votre habillage, loin des caméras, loin des intagram et autres réseaux sociaux trop curieux, les bas nylon semblent disparaître. Pas totalement chez vous, pas définitivement chez vos amies, pas volontairement chez la voisine (oui oubliés chez son amant, le voisin du troisième étage), pas du tout chez votre conseillère comptable (qui n'a pas d'autre style que le jean, toute l'année donc pas encore de bas chez elle). Ils semblent absents pourtant des propositions de mode dans les médias, en particulier les magazines féminins si fiers de leurs tendances, si experts dans le déroulé de leurs nombreux conseils. Rien pour vos jambes, alors que paradoxalement des suggestions accompagnent votre silhouette perché sur des talons hauts, escarpins ou bottines, pour des jupes courtes, des jambes dégagées. 

 

Nues peut-être vos gambettes ?

Mais pourtant les collants sont là, nombreux et indispensables pour mettre en valeur la belle perspective de leur hauteur. Transparence ou opacité, les variantes sont nombreuses, les motifs trop rares car le calssique collant noir s'impose comme un standard, certes toujours élégant mais en masse, trop souvent, presque tous les jours, sans fantaisie. Couleurs, trop rares elles aussi.
Et vos jambes sont si belles, même si dans le glossaire descriptif de la tenue complète, vous trouverez la marque des chaussures, les détails des bracelets et autres colliers, mais vous noterez l'absence de référence du voile, sans marque, sans existence. Un bon tiers de la silhouette qui disparaît. Amusez-vous à gommer réellement ou fictivement cette partie de la photo !

 

Comment espérer une quelconque estime de cet accessoire de mode, visible sous une minijupe ou une tunique de printemps, quand les journalistes, majoritairement des femmes, de tous âges, ne savent pas nommer précisément les pièces de lingerie, et ne semblent pas faire la différence entre bas ou collants. Oserais-je préciser entre bas jarretières et bas nylon pour jarretelles, avec ou sans couture ?

 

L'ignorance est-elle la source indirecte de cette possible disparition ?

A moins que ce soit le refus du glamour.

 

 

Nylonement

 

Volupté : émotion en voie de disparition
Repost 0
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 06:36
Bas blancs

 

Trop rares bas blancs, comment les porter ? quand les porter ?

 

D'ailleurs plus simplement, doit-on porter des bas blancs ? En cette saison de printemps, ensoleillée ici ou là, pluvieuse aussi, avec une peau le plus souvent très claire pour ne pas dire blanche après des mois d'automne et d'hiver, le voile blanc est-il une bonne initiative. Les expertes en mode, les magazines de mode et autres gourous ès accessoires ne donnent que trop peu leurs avis, préférant suivre la tendance forte du moment, en l'occurence l'éternel, le sempiternel retour des résilles. Toutes les tailles et versions, mais aussi toujours les mêmes recommandations de cette fashion police, avec les mêmes préjugés datant d'un autre siècle. Les générations changent mais les attitudes restent, les cases prédéfinies pour telle couleur, telle matière, telle coupe. 

 

Alors le voile blanc, pas ivoire, ni même blush, mais bien clair, quasi étincelant de blancheur, dans sa version collant ou bas, il est réduit le plus souvent au mariage. On se marie si peu. Pas assez souvent ;-) alors les occasions se font rares, très rares, très très rares. Et puis pourquoi porter des bas blancs sous une robe longue, surtout un jour d'été, si ce n'est pour doubler la chaleur au milieu des émotions intenses. 

Non, les bas blancs sont définitivement oubliés des conseils de mode, bannis même. Et pourtant sur une peau bronzée, je recommande aux photographes de profiter du contraste, de l'effet poudré transmis par la finesse extrême sur la peau, par le nylon fin. Même effet d'ailleurs sur une peau claire, en prenant en compte la quasi disparition de l'enveloppe de nylon par un miracle de transparence. Toutefois la perfection d'une seconde peau supprime les possibles défauts de la jambe, uniformise avec une douceur soyeuse le tout. Joli voile blanc pour jouer avec une tenue marine, pour sublimer les couleurs pastelles de printemps, pour envoûter les regards sur une peau si belle, celle d'une élégante geisha. Oui selon les cultures, selon les us et coutumes de chacune, le blanc, le presque blanc fondu dans le grain de votre peau, le très clair est une siganture subtile. Avec une petite robe noire, le contraste léger du blanc pour renforcer les paillettes ou le ruban de satin noire marquant le revers de votre mode, finalement tout est possible quand vous décidez.

 

Avec une couture ? voilà encore un paramètre à reconsidérer. Surtout que vous savez peut-être, les bas fully fashioned sont tricotés à plat, sur des machines ancestrales des années 50, avec des files de nylon blancs. Oui ils naissent tous blancs, vierges de toutes couleurs, pour finir le plus souvent noirs ou dans un gris foncé charmeur.

 

Au final si vous choisissez des bas blancs, quelle lingerie mettrez-vous avec ?

 

 

Nylonement

 

Bas blancs
Bas blancs
Repost 0
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 14:50
Froidure

 

Lundi de Pâques, entre mots et pensées diverses, je regarde le jardin sombrer sous les coups de vent, le froid du mois d'avril montre sa force. Inutile de lutter contre lui, je ne me trouve pas le début d'une envie de sortir dehors, dans mon jardin pourtant fleuri. Les glycines laissent leurs grappes se déhancher dans un pogo affolé. Mon livre attend sur la table basse, je joins mes maisn autour de ma grosse tasse de thé chaud. Un parfum de réglisse entêtant se dégage, pousse les autres arômes derrière lui, il s'impose à moi. Un bonbon olfactif, mais je me penche vers des chocolats noirs aa zeste confit de pamplemousse rose, une autre gourmandise. Je souris de ces petits bonheurs. Fugaces mais intenses.

 

Dans le fauteuil, devant moi, lui sommeille, son livre encore entre les mains, la tête bloquée par un coussin doux, il est parti dans ses rêves sans doute. Avec de belles élégantes très probablement. Parfois il sourit, son regard intérieur scrute leurs silhouettes, s'amuse des détails innocents et vulgaires des unes, des accessoires chics des autres. Les mots l'ont assommé, il respire calmement, médite peut-être aussi les siens. Ecrire est souvent son passe-temps de fin de week-end. Mais celui-ci est prolongé, alors il aura un peu plus de mots en réserve, une vague de plus pour son imagination. Voir, contempler, observer, déguster les courbes, comprendre les féminités, revoir son jugement pour deux femmes du même âge avec des tenues différentes, la mode est son menu quotidien, toujours renouvelé. Toutefois, il ne fait que savourer les effluves visibles avec tant de variations. Moqueur il aperçoit le contraste entre les tendances des magazines de mode et la réalité, la vraie mode. Son livre bouge, glisse et finit par tomber sur sa cuisse. Sa main, ses longs doigts libres attendent la petite musique des futures pages. Pianoter en dormant, il prépare la première phrase, les volutes de soie, les bottes des unes, les escarpins des autres, les émotions emballées par les coups de coeur, les larmes et les rires. 

 

Durant sa sieste, je me suis changée pour nourrir son gourmandise de mode. Je sais que son regard me suit toujours, devant, derrière, dès le réveil, nue ou presque habillée, il me couvre de baisers voyeurs. Ses bras savent aussi glisser des mots autour de moi, car il aime tant voir mon corps s'envelopper de douceur, mais surtout, il aime traduire mon caractère, mon humeur à travers ma tenue. Mes choix de jupes, de robes, de tops ou de chemisiers, l'intensité de mon maquillage, mes cheveux tirés ou libres, il hume tout cela, mon parfum en bonus. Il me déguste unique et aime tout autant les incarnations multiples de mon style.

 

Naturellement, je suis sure qu'il verra en quelques secondes ce détail, glissant son premier regard à peine éveillé de mes pieds vers ma taille, de mes mains vers mes yeux. Le verrez-vous ?

 

Nylonement

 

Froidure
Froidure
Repost 0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Mon soleil d'été
    Quelques rayons de soleil, là sur mon coin de bureau, un contact avec la vie, la nature, au milieu de mon enfer de béton, une ville moderne, fade. Réunions, rapports, ordinateur et emails, j'aime cela, mais la nouvelle saison signale aussi une envie profonde...
  • Hélène DOURLIAND, votre séance BOUDOIR en couleurs !
    Hélène DOURLIAND, photographe professionnelle, fée du noir et blanc pour sublimer les corps, sait aussi révéler votre beauté réelle en couleurs. Offrez-vous le bonheur de vous voir en version glamour, avec vos courbes, votre authenticité, valorisée avec...
  • Photographe : Olivier MONMART-FAYS
    Quand le sombre devient lumière, quand l'approche de l'autre est un art brut, je vous invite aujourd'hui à découvrir le travail photographique d'Olivier MONMART-FAYS. Pro de la photo, il balance entre passion et clichés, clichés et passion. Son regard...
  • Quand nous lâcheras-tu ?
    Oui nous pouvons te tutoyer car même si nous ne t'avons pas invité, tu es venu chez nous. Avant tu étais passé chez le voisin, chez l'ami d'enfance de mon autre voisin, tu t'étais installé dans sa famille. Incrusté serait plutôt le terme exact. Tu ne...
  • Volupté : émotion en voie de disparition
    Encore un dommage collatéral du déréglement climatique, les bas nylon seraient-ils en voie de disparition ? Réchauffement de la planète ou indignation voire révolte de la mode, certains accessoires ne trouvent-ils plus leur place dans le quotidien des...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !