1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 15:23
MERCI

GRAND MERCI à tous les services de réanimation,

MERCI à tous les soignants, infirmières et aide-soignants, médecins et urgentistes,

MERCI à tous ceux et celles qui assistent les personnes âgées dans les EHPAD,

MERCI à ces personnes du monde médical en retraite et soudainement de retour,

MERCI à tout le personnel de maintenance et de logistique des hôpitaux,

MERCI aux pompiers, 

MERCI aux policiers et aux gendarmes,

MERCI à tous les routiers pour tous les transports,

MERCI à tous les livreurs de proximité,

MERCI au personnel de nettoyage et des ordures ménagères,

MERCI, GRAND MERCI aux agriculteurs qui nous nourrissent, 

MERCI à toutes les caissières et leurs collègues qui approvisionnement les rayons,

MERCI aux petites commerces et leurs multiples services de proximité, 

MERCI aux équipes des pompes funèbres qui accompagnent les familles en deuil, 

MERCI à tous ces invisibles qui continuent leur activité quotidienne, 

MERCI à toutes ces personnes qui méritent des applaudissements chaque soir, aujourd'hui mais aussi demain. Au delà de leur implication, au delà bien souvent de leurs petits salaires et malgré des moyens de protection parfois limités, voire précaires, ils ont toujours été là.

MERCI à tous ceux qui sont restés chez eux, ont respecté les gestes barrières.

 

 

MERCI

MERCI à toutes les couturières productrices de milliers de masques,

 

Je pense aussi à tous mes ami(e)s confinés chez eux, avec une possibilité de télétravail, progressant malgré ce contexte dans leur business.

Surtout je n'oublie pas les ami(e)s indépendants, artistes (photographes, modèles, burlesque girls, comédiens, acteurs, musiciens, ...) , petits commerçants et restaurateurs qui sont totalement sclérosés par le système actuel, souvent sans revenus mais avec des charges. Nous serons là, avec vous, pour vous, après cette crise.

 

MERCI car c'est ENSEMBLE que nous construirons l'avenir, en espérant le partager si possible plus équitablement.

 

 

Nylonement

par Gentleman W

 

MERCI
MERCI

Partager cet article

Repost0
19 mars 2020 4 19 /03 /mars /2020 09:10

Le soleil se lève, jamais je n'ai le temps de le voir apparaître sauf depuis trois jours car je suis chez moi. Là sur mon balcon, ma tasse de thé dans la main, sur ma chaise avec mes quelques fleurs autour, je prends le temps de me poser, de reprendre contact avec la nature. Réveillée aussi tôt que d'habitude, je savoure malgré moi, ce jour qui pointe son nez, doucement, la lumière donne du bleu au ciel, les premiers rayons dépassent des arbres, des maisons, le soleil se pose là, bien là.

 

Ma tasse entre les mains, je me réchauffe dans cette ambiance pesante, j'ai coupé la radio, arrêté la télé, et j'ai renoncé aux réseaux sociaux, je suis seule, toute seule. Juste le chant des oiseaux, des mésanges qui rebondissent sur les branches des bouleaux, deux pigeons qui s'embrassent, quelques moineaux, tout ce petit monde savoure le printemps et surtout leurs libertés. Je suis avec eux pour attendre la nouvelle saison, car jamais je n'ai autant attendu l'avenir. Un futur proche, un lendemain meilleur. Mais je commence à mieux appréhender mon présent, cette bousculade d'informations trop nombreuses et ce tsunami d'angoisses démultipliées. Je me suis levée sans être anxieuse, comme si ce poids venait de rester derrière ma porte, digéré en partie. Libérée mais paradoxalement prisonnière de mon chez moi. Boulimique de boulot, je décompresse d'une plongée permanente et profonde, je retire boulot de ma routine, je retire métro aussi. Mais je ne succombe pas au dodo, j'ai dû temps, ce bien si rare que je laissais pour les vacances, je vais avoir beaucoup de temps pour finir cette semaine, pour la prochaine et pour les suivantes, pour finir le mois de Mars et probablement celui d'Avril. Seule, sans cette routine addictive, sans agenda, sans rendez-vous qui se suivent, s'enchaînent et passent au jour suivant, à la semaine voire au mois suivant. Un agenda gommé d'un trait, j'avoue avoir perdu mes repères mais je suis là, seule sur mon balcon, dans un léger vent frais.

 

 

Immersion

 

Je vais prendre le temps, je vais enfin avoir du temps pour moi, un luxe finalement. Cet instant figé sans obligation, sans montre, d'ailleurs je l'ai laissé dans ma chambre, je suis nue de mes routines habituelles. Rien pour les prochaines heures, j'ai encore un peu de mal à le réaliser, à l'admettre, je respire pleinement cet air, j'avale ce rayon de soleil. Il glisse sur mes jambes, ma robe pull appelle au cocooning. 

Que faire ?

Rien pour débuter, avec un sourire malicieux sur mes lèvres.

Rien, cela veut dire, oublier le téléphone, en mode avion depuis hier.

Rien de plus, j'ai plusieurs piles de livres, achetés ici et là, dans des brocantes d'été, lors de balades sur les quais, en passant devant une librairie, mais vite entassés dans un coin de salon, en attendant les prochaines vacances. Un instant de repos, Un vide soudain dans mon agenda. Aujourd'hui. Enfin je vais pouvoir plonger dans ces romans, dans cette biographie de Simone Weil, dans ce livre d'amour au double féminin, et dans les autres, sans me rappeler le déclic d'achat. Tant de livres, encore plus de mots, de vagues d'imaginaire en ébullition, de contrastes d'émotions. J'en choisi deux, un troisième là-bas, je le repose, j'en reprends un autre, des essais d'un auteur japonais, un cadeau de ma soeur, ignoré depuis Noël. Je découvre des romans, des livres de poche, ils sont là sagement empilés, j'hésite encore. D'un pied je referme la fenêtre, je coupe le vent, je garde le rayon de soleil, je me love dans le canapé, je cale les coussins, moelleux pour épouser ma silhouette de lectrice. J'ai trouvé, je vais m'immerger dans l'océan de mots, une longue apnée. Un monde merveilleux et inconnu, une autre dimension. 

Une grande respiration.

 

 

Nylonement

par Gentleman W

 

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2020 1 06 /01 /janvier /2020 15:07

Ce matin, je souriais de sa présence anecdotique, là sous le miroir, deux brosses à dents, la sienne et la mienne. Nous étions un couple, à travers ce simple duo, bleue pour lui, rose pour moi. Je me coiffais dans ce long miroir, adapté à nos deux hauteurs, pas trop haut pour moi, pas trop bas pour lui. Un modèle qui fusionnait nos différences dans un sourire malicieux lorsqu'il l'avait installé. Je me coiffais en pensant à lui, ma nouvelle couleur, mes cheveux un peu plus courts, à la juste longueur, pour entourer mon visage, pour lui donner un joli flou de douceur, pour y mettre ses mains puis son visage quand il voulait m'embrasser dans le cou. Juste là, pour croquer ma peau, son odeur, mon parfum en plus. Il était absent mais pourtant il était là à me regarder, à m'observer discrètement, à voir le moindre cheveu perdu sur ma robe, le matin, à m'attendre à la sortie de cette petite pièce pour me serrer dans ses bras, naturellement. Il adorait prendre sa dose de douceur, selon son expression, une grande dose de plusieurs secondes pour traverser la journée, pour se rappeler ce moment quotidien de bonheur tactile.

Encore deux coups de brosse, peut-être un peu plus d'orangé sur mes paupières, j'hésitais encore, ni trop, ni pas assez. Me maquiller juste pour moi, juste pour être femme, pour être belle, en pensant fort à lui. Il aimait tant que je pense à moi, que je me soigne de détails féminins, voire sexy, pour me sentir séduisante. Non pas par jeu, mais pour conforter mon égo, surtout la face cachée qui me regardait en biais dans le miroir. Avec mes formes, mes courbes, excessives à mes yeux, gourmandes pour les siens. J'étais toujours plus dure avec moi, toujours dans le déni de ma beauté, de cette réalité que lui voyait, que lui cajolais, que lui encore enveloppais de ses bras, de son amour tout entier. Il devait le répéter souvent, car jamais je n'arrivais à me convaincre, ni de me voir en réel, ni de me voir en mieux, ni de me voir autrement. Comme bloquée dans une image, une vieille image d'ailleurs. Il frottait le miroir, rigolait de devoir l'user pour retirer ce cliché ancien de mon corps, de ce refus de mes courbes sensuelle. Admettant lui aussi, que l'on pouvait les réduire un peu, que l'âge n'offrait que des contraintes mais aussi des voluptés nouvelles, il positivait amplement, motivait mon fort intérieur, expliquait par des mots ou des silences la vérité de son regard, espérant orienté le mien vers plus de bienveillance envers moi-même. 

 

Aujourd'hui encore j'y repensais en me glissant dans cette robe, avec de jolis dessous offerts récemment pour combler ma silhouette. Lui me voyait, chaque jour, appréciait en le disant mais aussi sans rien dire, il m'aimait ainsi. Toujours il m'aimait tout entière, dans les moindres détails, coins et recoins, bosses et plats, courbes et lignes.

 

 

Rouge, rose, bleu

 

Mes ongles vernis rouge étaient enfin secs, je pouvais me glisser dans mes bas, puis dans ces escarpins rouges. Pour lui, pour voir ses yeux pétillant dès ce soir, en ouvrant la porte, avec moi, ma silhouette, mon coeur palpitant.

 

 

Nylonement

Gentleman W

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2019 7 24 /11 /novembre /2019 10:31

Tout le temps serait un mensonge, car oui, comme vous, je suis pris par mon travail. Emporté par la gestion de mes actes, de ceux de mon équipe, par la justesse de mes mots pour eux, mes clients, je peux encore libérer un coin de mon cerveau pour continuer encore à penser à elle. Toutefois je reste concentré sur mon activité.

A chaque instant de libre, bien évidemment, car mes trajets, nombreux et englués par le trafic toujours plus dense grâce aux travaux, me laissent au moins cette liberté de penser à elle, en musique, en pensées douces. Je roule, je freine, je patiente, je suis assis, je grignote une pomme, je redémarre, je stoppe, je pense déjà à ma place de parking, pour l'attendre à son travail, pour rentrer chez nous, au chaud loin de cette pluie fine. Je veux déjà l'embrasser, tout simplement, pour renouer ce contact de quelques secondes, pour lui dire de cette façon presque anodine que je l'aime.

 

Penser à elle

Penser à elle, encore là, maintenant derrière ce clavier quand la distance nous échappe et nous éloigne. En regardant la liste que le Père Noël a soufflé à mes oreilles, discrètement, en cherchant ce cadeau ou plutôt celui-là, ou les deux très probablement. Pas des dépenses somptuaires, mais ce détail qui l'accompagnera ensuite au quotidien, pour lui rappeler mes sentiments, pour ce détail encore qui la touche là, droit au coeur.

 

Alors je pars faire les courses, pour mitonner un repas avec cette touche de goût en plus, cette dose acidulée de bonheur. Je flâne devant les vitrines, je vois des étincelles de lumière scintillantes. A cet angle de rue, des fleurs, des bouquets et des roses, quelques-unes feront l'affaire. Pour elle !

Juste par amour, pour lui laisser ce plaisir de les voir pendant plusieurs jours dans un vase. Pour elle.

 

Messieurs, n'attendez pas les fêtes, la pseudo St Valentin pour faire cela, offrez aujourd'hui ou demain, là en passant, une brassée de roses, un bouquet de bonheur.

Pour penser à elle, encore et toujours.

 

Nylonement

 

Partager cet article

Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Reflet
    Un simple rayon de soleil, un plus malicieux que les milliards d'autres, parti de l'astre lumineux avec une vitesse folle, ayant parcouru des trillions de kilomètres pour venir se poser sur le bout de mes pieds, là sur la terrasse, pendant je me repose...
  • Bas nylon talon Demon - Demon heel for Nylon stockings
    Explorons ensemble l'univers délicat des bas nylon, en vous proposant aujourd'hui le premier article sur les finitions de talon. Car si les fines coutures soulignent vos pas, enveloppent de magie les mouvements de vos jambes sous vos robes, disparaissent...
  • Mirifique
    Les vitrines sont restées allumées, jour et nuit, pour nous rappeler que dans cette nouvelle prison, nous pouvions encore regarder derrière les vitres. Uniquement derrière cette frontière de verre. Les boutiques sont closes depuis des semaines, sans ce...
  • Fée
    Fourbu par la fatigue, mais heureux face à ce jardin remis à neuf, je contemplais ce lieu où la nature prenait pleinement son essor. Chaque arbuste, chaque haie, chaque pot savaient attendre les saisons pour s'endormir, pour sommeiller jusqu'au Printemps...
  • Insouciance
    J'ai pris une pause, une véritable pause, chez moi. Je vous vois sourire surtout en cette période de crise, avec le message "Restez chez Vous" martelé si fort, si souvent, avec le nouveau big brother. Oui mais je dois vous avouer que j'ai travaillé, tous...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !