7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 18:20
Bas Nylon

Je vois déjà vos mines déconfites en survolant la première image, juste après le titre. Nous sommes bien Dimanche, le jour consacré habituellement aux bas nylon, et apparemment je m'égare. Eh bien non !

 

Je souhaitais simplement aborder une hérésie journalistique devenue une habitude de langage, une facilité contemporaine à prendre les torchons pour des serviettes, à normaliser des objets avec une seule et même définition, une terminologie similaire, dans la tendance moderne du "toutseressemblepourquoisecompliquerlavie". Oublions cette fâcheuse évolution à simplifier en nivelant par le bas, par le niveau le plus inférieur pour contenter les personnes ne supportant le moindre effort.

 

Prenons un  exemple avec la photo suivante :

 

Bas Nylon

 

Il y a de forte chance que dans les magazines, surtout en cette période de pré-st valentin, où le chic est de devenir une femme-objet, une gourmandise à envelopper de fanfreluches et de dentelles, de lingerie et de bas résilles, pour être consommer rapidement (sans résistance, et avec un évident consentement) après le petit repas au resto. Un passage à la casserole quasi obligatoire car vous allez forcément porter des bas dans les prochains jours.

 

Enfin des bas, il y a débat sur la terminologie exacte. Plus encore sur l'objet ciblé par ces mots.

 

Car majoritairement, dans les prochains jours, sur le net, dans la presse et autres médias dont la télévision (gage d'une qualité foudroyante de bonnes idées et de sujets approfondis avec toute la subtilité ... et la vulgarité qui fait du buzz), vous allez lire, entendre ou voir que les jambes gainées ci-dessus sont des bas. Oui, vous pouvez me relire. Car il est courant de voir les simples coutures, ici imprimées au dos de ce collant, deviennent des bas couture. Pareil pour les résilles, le plus souvent proposées en format collants, elles se transforment malgré l'image en bas résilles, en filet pour beaux gigots. 

Regardez les pages de mode, et vous serez souvent surpris de cette non-différenciation entre les bas jarretières (type bas-up ou dim-up), les bas pour jarretelles et les collants. QUand le glamour prend place, avec une sensualité pour cible, tout se ressemble, du moins aux yeux de certaines pigistes, journalistes, assistantes ou stylistes mode. Une inculture volontaire ou innée, un manque de repères peut-être pour les hommes, pour les femmes ou pour les jeunes générations, je ne sais comment le justifier. 

 

Certes si les bas attachés avec des jarretelles, dont nous faisons la promotion glamour, ici chaque dimanche, et ailleurs avec des passionnés et de fidèles élégantes, certes donc, si ces bas sont rares, ils sont bien actuels. Portés durant les années d'or, les années 50-60, ils sont restés le symbole du chic, du raffinement et de la volupté. Parfois détournés pour des usages plus pornographiques, pour marquer les cuisses des péripatéciennes, ils ont été aussi stylisés sur les belles images des pin-up. Les jarretelles reviennent avec la lingerie, dans les publicités régulières, annuelles pour vanter les plus beaux ensembles de lingerie, des marques classiques et chics. Les bas sont visibles et pas inconnus, ce ne sont pas des trésors inaccessibles, juste confidentiels.

 

Les bas jarretières sont eux, devenus très courants depuis la fin des années 80, avec un volume de plusieurs millions d'exemplaires par an. Les fétichistes ne sont pas les seuls consommateurs, les jeunes, les moins jeunes, toutes les femmes semblent en avoir une ou plusieurs paires dans un tiroir. D'usage pratique, tant pour le confort sous la mode au quotidien que pour la séduction, les bas jarretières existent, sont en vente libre dans tous les supermarchés de notre territoire national.

 

Enfin les collants, oui, ils dominent le marché, mais leur principale différence, sans user d'une définition compliquée, est qu'ils enveloppent les jambes, les cuisses dans leur totalité, et même l'entrecuisse dans sa globalité. Visuellement, sauf déficience visuelle prononcée (j'autoriserai les mal-voyants à mettre les mains pour valider mes propos ;-) ), les personnes des médias devraient voir cette réelle différence physique. Et j'ajouterai que les bas, jarretières ou pour jarretelles, ne couvrent que les jambes de la pointe des orteils jusqu'à mi-cuisse, avec un revers pour finir l'extrémité haute.

 

Comment en 2016, peut-on encore se tromper de vocabulaire lorsque l'on évoque les variantes de la mode de l'intime, la lingerie ou le voile léger sur les jambes. Certes je pourrai développer mes propos sur les définitions exactes des mots de ce domaine à fleur de peau. String, culotte, tanga, shorty, brassière, push-up, soutien-gorge, guêpière, bustier, body, caraco, corset, porte-jarretelles, serre-taille, gaine, nuisette, combinette, baby-doll, les mots ont une importance que seul le poète peut déformer pour suivre l'envolée de ses émotions. Pour les reportages plus basiques, l'usage d'un mot précis, surtout quand il y a une différence aussi fondamentale que celle naturelle entre une girafe et un zèbre. Certes ils ont chacun quatre pattes, mais il apparaît des détails, des évidences visuelles si fortes que tout le monde sait les nommer avec justesse.

 

Alors SVP, chers lecteurs, chères lectrices, chers médias, au-dessus de ces mots se trouvent des collants (même avec une couture), et ci-dessous, vous trouverez des photos glamour et modernes de bas nylon (avec ou sans couture). Non pas une invitation implicite à vos désirs imaginaires. Juste une sensation unique de finesse sans équivalent, une infinie volupté de quelques grammes, une signature personnelle d'élégance.

 

 

 

Bas Nylon
Bas Nylon
Bas Nylon

 

 

Nylonement

 

Gentleman W

 

 

Bas Nylon
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 14:16
Bas GERBEBas GERBE

Bas GERBE

Comment vous inviter à porter des bas nylon, fin voile de quelques deniers quand soudain la météo reprend le cours normal des saisons, celle de l'hiver ?

 

 

Froid, humidité et vents divers, la température a chuté en quelques jours, rappelant les rigueurs des petits matins avec la gelée, le givre sur les pare-brises, l'attente soudainement plus piquante sur les quais de gare. Déplacements et vie active, je devrais plutôt vous parler des collants (oui ce mot semble interdit ici, sur ce blog, surtout le dimanche), plus encore de beaux opaques. Car garder la signature de votre féminine attitude, avec des jupes, des tuniques ou des robes, cela devient plus compliqué avec cette absence de chaleur. Opaques collants ou leggings version cuir en dessous de votre mode, pour garder les jambes (votre atout beauté, votre atout confiance en vous-même) en liberté, voilà une des solutions. Honnisons le pantalon, obstacle à des courbes élégantes, déni de toute sensualité.

 

 

Ou alors jouons avec les matières (soie, microfibre, laine, ...), avec les idées (voir plus bas), avec le voile tendu par un bel octet de jarretelles, car si il existe de nombreux voiles fins (entre 7 et 15 deniers, voire 20) et des semi-opaques ( de 30 à 50 deniers) chez les grandes marques de bas nylon (et assimilés nylon) comme Cervin ou Gerbe, au-delà le marché devient plus rare. Ou alors il faudra succomber à une autre version du bas dit jarretières (ou bas up). Car n'oubliez pas d'être curieuses Mesdames, lorsque vous cherchez une teinte juste pour vos jambes, un confort d'hiver plus épais, un visuel plus adaptée à votre mode du moment. Vous aussi Messieurs, lorsque vous savez suggérer une tenue, choisir et surprendre avec une nouvelle paire de bas, toujours dans le respect des envies de votre compagne. Je vous laisserai découvrir les autres marques de bas jarretières, car si en France on pense faire le tour de l'offre avec maximum 8 marques dans nos magasins, vous trouverez plus de 100 marques créant, produisant, distribuant des bas jarretières (des collants et leggings aussi) dans le monde. Sur le référentiel www.Pinterest.com/NYLONMODE vous pourrez voyager parmi toutes ses marques mais aussi celles du monde merveilleux de la Lingerie. Bonne balade !

 

 

Bas Diabolo CERVIN

Bas Diabolo CERVIN

Bas GERBE

Bas GERBE

 

Autre astuce pour les fans de DIY,vu sur internet, vous pouvez aussi acheter un collant bien opaque, bien épais et  moulant, tracer, couper chaque jambe de celui-ci. Puis avec un fer à repasser très chaud, vous sertirez les zones découpées (je n'ai pas essayé, je doute de l'efficacité... sauf à voir un truc collé sous la semelle du fer). Et ensuite, vous avez des bas opaques sur-mesure pour vos gambettes d'hiver !

 

Dernier conseil : brillez en noir intense, resplendissez avec des motifs, des fantaisies et des folies modernes, mais osez aussi les couleurs !

 

Nylonement

 

 

Autre astuce pour les fans de DIY,vu sur internet, vous pouvez aussi acheter un collan bien opaque, bien épais et  moulant, tracer, couper chaque jambe de celui-ci. Puis avec un fer à repasser très chaud, vous sertirez les zones découpées (je n'ai pas essayé, je doute de l'efficacité... sauf à voir un truc collé sous la semelle du fer). Et ensuite, vous avez des bas opaques sur-mesure pour vos gambettes d'hiver !

 

Dernier conseil : brillez en noir intense, mais osez aussi les couleurs !

 

Nylonement

 

 

Collant & Bas WOLFORDCollant & Bas WOLFORD

Collant & Bas WOLFORD

Bas AUBADE

Bas AUBADE

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 16:52
Musée du Bas Nylon
Musée du Bas Nylon

PARIS capitale mondiale de la Mode, verra l'ouverture prochaine d'un musée du Bas Nylon, courant 2016. A l'initiative du Ministère de la Culture, après des négociations avec le Ministère en charge du développement des PME, le savoir-faire si français aura enfin une vitrine touristique pour partager les ingrédients de cette french touch.

 

Oui dans une ville mondialement visitée pour son histoire, pour sa qualité de vie, pour sa gastronomie, pour son élégance, pour son romantisme incroyable abordable à chaque coin de rue, inimitable sur les ponts traversant le Seine, mélancolique dans les ruelles pavés avec un petit bistrot derrière. PARIS ville lumière avec son histoire, son héritage des époques monarchiques et impériales, mais aussi des différentes expositions universelles du XIXe siècle en particulier avec sa tour Eiffel si emblématique. PARIS ville de la Mode dans la rue avec les parisiennes, si chic, si naturellement élégantes, PARIS reste la ville de la fête et du champagne.

 

PARIS capitale de la Mode, là où les plus grandes marques sont nées, du moins commercialement, Christian DIOR, Yves ST LAURENT, CHANEL, BALENCIAGA, Mme GRES, LANVIN, SCHIAPARELLI, ALAIA, Jean-Paul GAULTIER, KENZO, etc. Là où les créateurs étrangers venaient et viennent se faire connaître, pour croiser leur culture avec notre savoir-faire de petites mains si habiles pour la coupe, pour la couture, pour les finitions de plumes, de paillettes, de perles, pour les fantaisies ou la rigueur. Là où  rayonnent encore aujourd'hui les plus prestigieux groupes de luxe, dans une mondialisation naturelle, souvent inéductable, pour des clientes, avec des goûts et des collections renouvelées deux fois par an pour le prêt-à-porter et en ajoutant la Haute-couture. 

Dans cette ville, les touristes ont déjà l'opulence pour découvrir la Mode avec un grand M. Avec un musée de la Mode, immense, flamboyant de collections nombreuses, des lieux multiples et modernes, avec des pièces permanentes représentatives de l'esprit français, dans son travail passé mais aussi avec des nouveautés, et des expositions de nouveaux designers actuels. Un parcours Mode avec un fort potentiel de visite pour combler tous les touristes, les curieux, les instruits, les novices , pour créer de l'envie  de savoir sur cet art de vivre français, sans oublier aussi, pour dépenser ensuite des centaines, des milliers d'euros dans les boutiques de la capitale.

 

 

Musée du Bas Nylon

Alors il ne manquait plus que la volonté de compléter la Mode avec d'autres musées, d'autres initiatives privées ou publiques, ou croisées, afin de mettre en avant les accessoires de ce bel univers : chapeaux, bijoux, chaussures, sacs à main, gants, lingerie. Mais aussi tout ce qui habille cette évidence si féminine qui apparaît entre les escarpins à talons et la jupe ou la robe : les jambes. Seules les femmes se découvrent et profitent ainsi pour ponctuer leurs gambettes de noir ou de couleurs, de finesse et de transparence surtout. Des experts de la Mode, parfois un peu trop institutionnels, trop bureaucrates ou trop historiens rigoristes (voire poussiéreux à force d'étudier uniquement dans les livres et archives) ont pu rencontré des passionnés, ces personnes non estampillées d'un diplome ronflant, mais guidées par une passion. De leur volonté de partage, de connaissances et même de pédagogie, sont nés un puis deux rapports, des réunions pour défendre les idées, d'autres pour trouver les sources et principalement au final pour le financement (du lieu et du personnel).

 

Car le Musée du Bas Nylon n'a mis que peu de temps à convaincre de son authentique french touch, avec l'aide du plus beau mot de notre langue "amour". Habiller les jambes c'est aussi un peu les déshabiller. Sans trop résister de plus, pour laisser apercevoir l'invisible sous le vêtement, sous la Mode. C'est un peu de rêve, c'est surtout beaucoup de volupté, avec cette subtilité féminine, voire française, pour charmer sans être vulgaire. D'ailleurs ce n'est qu'un accessoire pour envelopper les jambes. Sans vouloir dire que c'est aussi le début du glamour, de nombreux autres battements de coeur, d'une envie de séduire peut-être ou d'assumer sa féminité tout simplement. Ce volet là était flatteur sans tomber dans l'érotisme ou pire encore, ni dans les excès d'une vision machiste en opposition aux pensées féministes passées ou actuelles. 

Toutefois pour que le Musée du Bas Nylon existe, le contenu devait répondre à une curiosité touristique mais aussi à diverses dimensions : historique, culturelle, industrielle, marchande avant même la composition scénographique des lieux et des objets exposés. L'esthétisme induit de tous les voiles de nylon, de toutes les jambes arpentant les rues de Paris, à défaut du globe terrestre, ce tout serait identifiable si la matière le soutenait devant tous les regards charmés.

 

 

 

Musée du Bas Nylon

Sans trop vous en dévoiler, les marques actuelles ont été contactées, les historiens mis au travail dans les archives industrielles. Les salles ont été identifiées pour créer un parcours ludique. L'histoire, des bas de soie, des monarques, des hommes puis des femmes, de la lingerie indirectement, avec pour point de référence le bas nylon dans les années 40, d'abord aux USA puis en Europe, le voile sur les jambes naissait. La production française s'adaptait et là encore performait conjointement avec les couturiers parfois. Bas de soie, bas de viscose, de rayonne ou de soie artificielle, bas nylon à couture, puis sans sans couture, collants et bas jarretière, tous les modèles seront mis en avant sur des photos, des affiches, des publicités ou même des films suivant les époques, l'iconographie est riche, tant en noir et blanc qu'en couleurs. 

Des collectionneurs et collectionneuses français, parfois européens ou américains ont fournis certaines de leurs plus belles pièces. Des boîtes, des marques disparues, des détails surprenant sur la résistance du voile fragile, sur le packaging, sur les couleurs ou les innovations, les décennies ont généré tant de modèles, de variantes à partager en suivant l'évolution des libertés, ainsi que celle de la Mode.

Histoire donc, mais aussi les marques, le marketing et ses facettes multiples pour promouvoir la beauté des cuisses et mollets voilés, le parcours a pris forme, a changé avant de suivre d'autres volontés, toujours avec modernité et glamour. Des hommages avec des films de cinéma et des documentaires, les premiers vantant les belles actrices, les sensuelles jeux de jambes, les seconds exposant le savoir-faire des remailleuses, des fabricants et des vendeuses. Un voyage nostalgique pour nous toutes et tous, je vous l'assure. Car il y a tant à connaître encore. Des photos, beaucoup de photos, avec l'usage des technologies nouvelles pour explorer suivant un mot, des univers divers, parfois contraires, parfois parallèles. Les visiteurs pourront choisir eux-mêmes. Des pièces de lingerie vintage, même si les marques restent encore difficiles à convaincre (pourtant rien aujourd'hui ne vante dans la ville, le savoir-faire des dentelles, du satin et de la soie, des froufrous et des petites culottes), seront disponibles pour des défilés sur des mannequins, de vraies femmes, dans leur tenue de ville, de soirée. Des copies néo-rétro seront disponibles pour un essayage dans un boudoir attenant à la boutique. La magie de la french lingerie, du french nylon, des bas coutures !

 

Actualité aussi, avec la Mode d'aujourd'hui, la liberté de choisir entre bas jarretelle, bas jarretière ou collants, des ateliers expliquent le pratique, le confort et avec des sourires la séduction. Tous les arguments sont défendus, avec des témoignages filmés, doublés de femmes, argumentant pour leurs choix et non contre un autre. De tous âges, de toutes morphologies, elles donnent leurs astuces, racontent les premières fois, leurs bonheurs à fleur de peau. 

 

Une future boutique vendra des bas et quelques collants, quelques pièces de lingerie, un carnet d'adresses dans Paris, des livres pour découvrir, des livres photos, des souvenirs qui changeront peut-être la vie de certaines visiteuses, et aussi les spectacles burlesque parisiens. L'amour de quelques grammes et bien plus !

 

 

Oui, je vois déjà vos commentaires, vos questions intérieures, voire même vos réservations pour une visite parisienne durant un week-end en amoureux. Quand ? Où ?

 

 

 

Désolé mais ce scoop, n'en est pas un, car si vous connaissez PARIS, sachez que la belle capitale de Mode n'a qu'un piètre contenu à proposer à nos touristes fans du sujet (sauf à travers les boutiques marchandes). Aucune volonté de développer une structure flamboyante et riche de dizaines de marques, de l'histoire intemporelle et du prestige universel, de centaines de collections, tant pour la Mode, la Lingerie et encore plus pour les Bas nylon. Aucun projet touristique dans ce sens à ce jour. Juste un rêve !

 

 

Nylonement

Gentleman W

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 09:24
Bas Nylon, un lien glamour entre nous

Le premier dimanche de cette nouvelle année 2016, une première occasion de parler de glamour, pour promouvoir encore, durant les prochaines semaines, le port des bas nylon.

 

Quête incensée sans autre but que de vous rassurer sur ce bel accessoire de mode qui enveloppe avec une subtile finesse vos jambes, mais aussi pour expliquer les astuces, les couleurs, les deniers, les secrets des derniers fabricants, pour donner des réponses à toutes les questions les plus incongrues ou celles des premières fois en bas nylon, plus encore pour compléter les éventuelles réponses. Et parfois pour couper le cou aux préjugés malvenus aussi.

 

Le bas nylon, je partage depuis près de six ans des centaines d'articles, d'angles de vue très variés sur le sujet, pour que ce savoir-faire, pardon ce savoir-vivre, cet art de vivre glamour reste sur vos jambes, discrètement souvent secrètement, mais bien présent. Une touche de douceur à fleur de peau pour vous permettre d'assumer ce choix si élégant, si délicatement séducteur, d'abord pour vous, parfois aussi pour votre compagnon ou compagne.

 

Le bas nylon et les jarretelles, des années à le défendre, à l'expliquer, mais surtout à faire rêver les hommes, à faire sourire les femmes, à partager encore et encore un bel univers de volupté.

 

 

Bas Nylon, un lien glamour entre nous

Alors il serait juste de parler de tous les lieux du net, principalement les blogs car leurs contenus sont moins obsolescents que celui des nombreux réseaux sociaux (FB, Twitter, Intagram, ... ceux-ci plus utiles pour se parler, pour échanger des idées, des rires et des bonnes affaires, plus futiles dans la durée de consommation des informations). Ces blogs qui mêlent textes et beaux clichés depuis des années pour certains souvent après le règne déchu des forums, pour donner de réelles sources durables de bonheur esthétique. 

 

Merci à toutes celles qui apportent leur vision du bas nylon, des éclairages différents souvent avec une ligne directrice commune, mais aussi à tous ceux qui en parlent avec décence, avec respect et globalement avec passion. Une recherche esthétique et artistique, des ambiances différentes, des photographes complices, des textes poétiques, des informations plus pédagogiques parfois mais toujours le même graal, ce bonheur des silhouettes élégantes.

 

Merci à vous toutes et tous !

Que l'année 2016 permettre à certaines de découvrir ce monde soyeux, sans vulgarité, hautement féminin, pour choisir un porte-jarretelles ajusté sur les hanches, avec minimum 6 attaches, pour sélectionner les bas avec ou sans couture, actuels ou vintage, noirs ou de couleurs.

Que l'année 2016 apporter encore plus de sérénité à celles qui en portent au quotidien ou plus régulièrement, pour savoir que le glamour est rare, mais que son charme est infini.

 

 

Nylonement

Gentleman W

Emilie by JFH.Photos

Emilie by JFH.Photos

Une fashionista tous les jours en Bas Nylon

http://universaufeminin.com/

 

Une Miss aux jambes sublimes

http://www.misslegs.fr/

 

Une nouvelle Pinup totalement Nylon

http://www.rougebaiser.eu/

 

Une Miss passionnée d'élégance et de Bas couture

http://www.miss-nylon.fr/

 

Une élégante Lady entre Culture et Bas Nylon

http://pnylonstockings.canalblog.com/

Son Gentleman passionné

http://nylon-volupte.over-blog.com

 

Le futur site de référence sur les Bas Nylon

http://www.en-bas-couture.fr/

 

Un duo poétique et artistique

http://imajill.com/blog/

 

Une nouvelle aux charmes Nylon

https://lescharmesdambre.smugmug.com/

 

Une autre nouvelle passionnée de Nylon

http://www.oh-les-bas.fr/

 

Passionnée au-delà de nos frontières

http://sylvianeretro.blogspot.fr/

 

Un Boss passionné de vintage et d'anecdotes Nylon

https://basnylonetmusiqueretro.wordpress.com/

 

Un ami charmeur de Pinup

http://pinupmania.blogspot.fr/​

 

Un recoin secret entre Bas Nylon et Gibson girl

http://www.sodibasparis.com/​

 

Et tant d'autres blogs disparus qui nous ont fait rêvé :

Cassiopée, Dixden, Valmont, Sand, PrincesseDiva ...

 

Ou les plus discrets, visibles via les groupes ou réseaux sociaux :

OkJaime, PetitCoquins, Rêveriesenvers, ...

 

le dernier forum en date

www.revedenylon.fr

 

Un australienne folle de vintage

http://thenylonswish.com/

 

Un blog et surtout un savoir-faire unique

http://www.blog-cervin.com/

http://www.cervin-store.com

 

Je consacrerai prochainement des articles aux photographes,

aux modèles, aux magazines, aux marques, ...

Cette liste n'est pas exhaustive !!

Et je reste ouvert à des propositions de sujets.

 

Nylonement

 

Emilie by JFH.PHotos

Emilie by JFH.PHotos

Partager cet article
Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Livre : "Les ombres de Vienne" par Jody Shields
    "Elle possédait l'arme contre le poison tuant la liberté, elle savait lire." Lire, toujours lire, chaque jour lire encore. Lire chaque matin et chaque soir dans le train puis dans le métro, pour oublier ce temps perdu, pour savourer les mots et s'évader...
  • Musique : MICH-LINE
    Hasard d'un monde un peu trop sombre, encore plus avec les journées qui finissent trop tôt par une combinaison de nuages gris d'automne et de la nuit, je me replongeais dans mon univers de douceurs, réouvrant les portes de ce blog. Et en lisant les messages...
  • Livre : Maigret à New-York - Simenon
    Cet été a été une saison de changements, car la vie ou plutôt le manque de vie a choisi de modifier les parcours des uns et des autres. La météo et la planète blessée ont ajouté des aléas de chaleur intense mais surtout une pénurie de pluie (celle-là...
  • Vagues
    Pris entre deux courants, un peu perdu sans vraiment être noyé, je regarde ce soleil auquel je ne crois plus pour sa lumière car mon chemin de coeur est ailleurs. Secoué par des vagues contraires, par les paradoxes d'une vie effilochée durant les derniers...
  • Continuer
    J'aime tant les mots, le sens des mots, les jeux avec eux, les phrases simples devenues aphorismes s'envolant avec mes pensées, les phrases longues car je n'ai pas du tout envie de retrouver mon souffle, gardant ainsi l'éveil de mes envies et de mes passions,...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !