25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 14:13

La rue, la foule, la mode, plutôt même des modes, des choix de mode, des femmes, de tous âges, de toutes morphologies, chacune trouve son chemin là, devant vos yeux. Chaque jour, chaque saison offre une palette différente de couleurs, de coupes, de longueurs, avec des silhouettes qui s'animent entre chaussures et coiffures, avec tant de variantes de combinaisons personnells.

 

Aujourd'hui encore, les bas nylon seront rares, cachés sous des robes, avec ce vent frais, cachés sous des manteaux plus longs, les premières doudounes. Ou même simplement, ils seront là sous la table, devant un café ou un thé, à la maison, en pleine détente, en pensant peut-être à ce soir. 

Dîner en amoureux, repas de famille, sortie entre amis, spectacles ou soirée solitaire, chacune optera pour sa féminité, avec ou sans bas nylon. Son propre choix, son plaisir tactile pour ses jambes. Son choix ? Vôtre choix ?

 

10569021_284721098380407_2445083899987870558_n.jpg

Copyrights Photos du net

 

Le bas nylon sera non plus une couture verticale, mais aujourd'hui j'attirerai votre attention sur la cheville, sur le bas de ce bas si fin, si aérien, quasi transparent. Là comme un bijou anodin, un simple bracelet, il se signera d'une fintion, d'un dos de jambe, avec différentes variations. Un renfort devenu au fil du temps, une signature de pure élégance, une marque unique des élégantes, comme un diamant sur ce bijou, un plus indéfectible.

Les habituées, les passionnées seront donner une dénomination à ce talon, à cette forme variant du simple triangle étiré à un rectangle plus ou moins large, mais avec d'autres exceptions pour sublimer la féminité. ( voir ici pour découvrir ces termes,  ou cet autre article ici )

 

Car de ce bas vous verrez, vous apercevrez cet extrémité, parfois avec une chaussure dodelinant en douceur, pour libérer la douceur de la finition sous la voûte plantaire, jusqu'aux orteils. Voir alors des ongles vernis billants de sensualité sous le fin voile, voir la belle devant, finissant sa tasse, rangeant son sac à main, chaussant de nouveau son escarpin, disparaître, avec ce mystère d'avoir vu un bout de bas nylon.

 

Quelques petits plis laisseront des traces magiques dans vos pupilles, pour vous conforter dans la présence réelle d'un nylon cristal, souple et délicat, pas totalement enveloppant et moulant comme les matières modernes. Un détail, un tour de magie, un lien entre la tradition des années 50 et votre élégante du jour ! Ces chevilles, cette femme ? Elle ? Vous ?

 

1424491_263362527150281_2073021214_n.jpg

Copyrights la poétique Imajill

 

1424491_263362533816947_1087523749_n.jpg

Copyrights la poétique Imajill

 

Pour prolonger les souvenirs comme de délicieux instants que vous pourrez savourer infiniment en mémoire, j'évoquerai le haut du bas, ce revers, graal inaccessible. Partie cachée, seconde extrémité de cet accessoire, invisible et sujet à tant de supputations.

 

Et finalement ce n'était qu'un collant, une simple enveloppe sans forme, un machin de polyamide et de lycra. Si ce n'était qu'un bout de vos rêves, de vos attentes, de vos désirs. Vous avez cru à un bas, vous avez attendu un bas, vous avez espéré un bas. Bas jarretière tout simplement ? non vous avez misé encore plus, comme une volonté sponsorisée par la la FDJ, en rêvant le gros lot directement, le premier rang avec tous les bons numéros, alignés comme des jarretelles. Ah ! sulfureuses pensées ou troublante réalité, car si les premiers signes ci-dessus vous ont attiré le regard, vous ne pouvez rêver pour connaître le reste. Maintenant vous ne savez pas, et ensuite pas plus, probablement jamais. 

 

Votre regard suit ses pas, sa silhouette, la rue, la foule, la mode. Vous ne gardez que son mystère.

 

Et vous, madame, l'élégante qui a choisi ce matin de porter des bas avec un beau serre-taille, ou ce soir après une longue balade avec votre amoureux, avant un dîner à deux, qui avez posée sur vos hanches un porte-jarretelles, en ajustant la tension de votre nylon, de vos coutures noires, droites, oui Vous !

Vous connaissez ce mystère, ce tour de magie, ce bonheur personnel d'un simple accessoire qui vous enveloppe d'une sensation toujours renouvelée, d'un flot de baisers de nylon. Vous savourez cette volupté, toujours présente, débutant en haut de vos talons, derrière vos chevilles, enlaçant vos jambes, jusque sous votre jupe. Vous ne direz rien, vous ne lui direz rien, vous les oublierez même en posant naturellement votre main sur votre cuisse, sur ce voile si tactile.

 

 

Bas-Nylon3-0048-nb.JPG

Copyrights BAS vintage LA PERLA by Pamina

from pnylonstockings.canalblog.com

 

 

Son regard sera toujours le même, coincé entre le visible et l'invisible, entre vos escarpins et cette jupe. Vos jambes, votre mode, votre humeur du jour, votre amour entre ses bras.

 

Et si sa main se posait là. Non pour voir, mais pour comprendre son rêve intérieur.

 


 

Nylonement

 

 

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 05:15

J'avais pourtant déjà jouer avec les regards, enchantée de paraître toujours plus glamour aux yeux des autres, pour me rassurer de cette enfance compliquée où je n'étais que fille, mais avec des envies de garçon manqué.

 

Alors maintenant que les petites robes noires sont celles de mes plus grands plaisirs, indissociables de mon allure au quotidien, je suis radieuse pour entre dans cette soirée privée, sous le regard des autres invités, et de quelques jalouses. Mon corps m'appartient, et si je ne l'exhibe pas en public, j'aime en montrer les courbes.

 

5d53bca807d82fabd51a7445dfede4b3

 

Et en privé, cela ne vous regarde pas ;-)

Face à un appareil photo, totalement, j'ai trouvé là la clef du mystère de mon corps, de ma féminité ensuite avec quelques magiciens, maquilleuses et coiffeuses mais aussi photographes. Masculin ou féminin, leurs visions de moi m'ont donné les reflets des facettes que je ne soupçonnais pas. Un voyage intérieur face à celle qui était une autre sur les premiers clichés, cela ne pouvait être moi, et pourtant. J'ai non pas haï les photos, mais j'ai exploré cette personne plusieurs mois avant de comprendre qui elle était. 

Car l'étudiante qui posait pour quelques billets facilitant son budget mensuel, arriavit en jean, en pull informe, en baskets molles mais siglées. Je n'étais rien et avec eux, je suis devenue tout.

 

5bb2031980c8bd9889bff02076e97cb4

 

 

4beda821abbbd1a6a1924a6b3f9ec39f.jpg

 

 

3d906455eed27b0a18f03c5afbc14258.jpg

 

 

3cea38cd6cdca20e3701c759252c4677.jpg

 

Des portraits, des photos de mode, en intérieur, en extérieur, même sous la pluie, je faisais le tour des lieux modernes ou trash de ma région, sous l'impulsion de leur imagination, les photographes me façonnaient.  Chaque fois surprise du résultat, j'ai aussi voulu comprendre lors d'un week-end complet avec l'une d'elle. Une charmante poétesse du noir et blanc, elle retouchait juste la lumière, laissant mon corps avec ses lignes, ses courbes, ses imperfections.

Et après une vodka détressante, j'ai fait mon premier pas vers la lingerie, vers le nu, au bout de la nuit. Souvenir intact car resté secret, juste pour elle et moi, sans assitant, juste le noir de la nuit, des lampes, et cette chair, mon corps.

La nudité n'était pas un problème juste une limite, et d'ailleurs elle n'était pas non plus une revendication de liberté, juste un état. Aucun lien vers de la sexualité, juste une sculpture de chair, moi, une expression artistique de ma volupté, je découvrais mes seins, trop petits à mon goût, devenus une fierté de femme, une gourmandise esthétique réelle par le truchement des ombres et des lumières. 

 

Deux jours qui reviennent là, dans cette soirée privée, avec aux murs des clichés en noir et blanc, grand format, de l'art autour de la femme, des femmes plus exactement. C'est beau, grisant avec ce souvenir si fort en tête, je suis les modèles de pièce en pièce, je refuse une vodka, un clin d'oeil, un hasard, je préfère les bulles, celle de ma maturité, de ce plaisir devenu récurrent depuis des années. Pour eux, pour elles, je pose toujours, dans un lien complice naturel, et parfois encore je laisse mes hanches à l'air libre, d'autres fois juste en lingerie, d'autres fois sous une de mes petites robes noires. Nous décidons, nous construisons des tableaux, et chaque fois, la même magie, je me vois différemment, mais maintenant je me reconnais. 

Justement l'un d'entre eux, exposé, vient vers moi.

"J'ai une surprise pour toi, suis-moi."

 

 

6da81644a5bb09c131090ae630d1deb2.jpg

 

MERCI à tous et toutes les photographes 

qui nous donnent une vision subtile

de notre monde, de vos choix de mode

et de la féminité.

 

 

Nylonement

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 10:10

Cachez cette cuisse que je ne saurai voir ... au-delà la la simple parodie, c'est un véritable débat sur le port des bas qui peut suivre aujourd'hui.

 

Quelle hauteur vous semble juste pour porter vos bas ?

 

 

63607_391898907565685_1239702950_n.jpg

Copyrights  JFH.Photos

 

Car aux audacieux du regard, il n'est permis que de rêver sur la continuité de cette couture qui commence, là juste au-dessus de ce talon haut, et qui s'envole vers le ciel, pour disparaître avant sous une jupe, sous une robe. Du visible quasi palpable, la verticalité de cette ligne nous emmène vers l'intime, l'inaccessible face cachée de la cuisse.

 

Et ce bas nylon, avec jarretelles ou pour certaines parfois juste posé avec une jarretière moderne de silicone, quels paramètres vont intervenir dans votre choix, entre le genou et le haut de cuisse ?

 

AKASHA2.jpg

AKASHA by JFH.Photos

 

 

Revenons en arrière, dans le passé, aux premiers bas, de soie ou de coton suivant la classe sociale, entre renaissance avec le port de ceux-ci par les hommes, puis les femmes, puis uniquement les femmes sous leurs robes. Le bas a changé de hauteur, souvent boutonné au début, puis agrémenté d'une élégante jarretière pour les femmes du monde, d'un simple lien sur un bas roulé pour les autres. Le temps et les traditions se sont imposés suivant les pays et les cultures, avec quelques fantaisies de mode, même sur un élément caché de celle-ci. Pour arriver après la Belle Epoque, avec les années folles, où certes la libération de la Femme marqua un tournant, avec les garçonnes, avec les robes droites, la fin en partie des corsets, mais uniquement pour une part de la société, un peu festive, un peu plus aisée. Les bas de soie d'alors variaient entre le dessus de genou, comme une grande chaussette, sous des robes longues, pour remonter à mi-cuisse pour les robes plus courtes, en dansant le charleston. Après les habitudes et les photos plus nombreuses pourraient laisser apparaître deux tendances : les Etats-Unis avec le port du bas au premier tiers de cuisse au dessus du genou, la mode restant chaste, les premières jarretelles étant fort longues, et le mi-cuisse pour les Européennes.

 

En n'oubliant pas que le bas nylon, né et produit dès les années 40, encensé dans les années d'or 50-60, était un bas en nylon cristal, légèrement souple, peu extensible, pas du tout élastique. Il faudra attendre l'avènement du bas à couture, pour un bas sans couture, tricoté plus facilement, et l'arrivée des premiers fils type Lycra, pour donner une soudaine élasticité sans fin aux bas. Et malheureusement aux successeurs, les collants.

 

JADWINA3.jpg

JADWINA by JFH.Photos

 

 

Aujourd'hui, pour votre confort, pour un port occasionnel ou un port régulier, quelle partie de votre cuisse sera libre ou non ?

Ma curiosité et plus généralement la confiance, non indiscrète, partagée avec des femmes m'a permis d'avoir quelques réponses, avec des éléments qui justifient leurs choix, leurs habitudes.

 

Et bien évidemment la longueur de la jupe vient quasiment en premier critère. Car sauf envie de jouer à la burlesque girl égarée dans une rue de nos villes, il devient vite dangereux de se promener avec les jarretelles apparentes, revers de bas à mi-cuisse et jupe au-dessus. Pour favoriser notre imaginaire, les pinup existent mais en général elles le restent en privé, pour elles-mêmes, pour leurs amoureux ou pour des photographes complices.

 

 

Katharsyne1.jpg

KATHARSYNE by JFH.Photos

 

VENUSXIII.jpg

VENUSXIII by JFH.Photos

 

 

SIRITHIL.jpg

SIRITHIL by JFH.Photos

 

LALO.jpg

LALO by JFH.Photos

 

Une petite catégorie apprécie de porter le bas un peu à l'ancienne, bas et revers au premier tiers de cuisse, pour un côté vintage, parfois pour un côté coquin. Un choix pour celles qui aiment la liberté de ressentir la fraîcheur, le vent sur la chair.

Une plus large catégorie oscille entre le mi-cuisse et le deux tiers de cuisse, un choix d'élégance, qui permet les jupes courtes au-dessus du genou. Les jarretelles sont d'ailleurs souvent réglables pour ces longueurs supposées. Debout et plus encore assises, les femmes peuvent profiter du charme et de la douceur exquise des vrais bas nylon, sans s'expoer pour autant, tout en conservant ce mystère. Parfois un revers s'aperçoit, mais l'intime reste sauf.

Une autre petite catégorie aime sentir les bas au plus haut de la cuisse, ne laissant que les arrondis naturels des fesses pour seules limites. Un choix esthétiquement irréprochable qui s'impose dans certaines séries de clichés fétichistes ou sensuels d'Helmut Newton. Un confort ou un décision personnelle qui s'accompagne de la possibilité de laisser les jambes visibles, tout en flirtant avec un lerge revers de dentelle, si haut et si bien caché.

 

Certes les morphologies et les rondeurs et les creux, pour les rondes ou les trop minces, toutes les femmes trouvent dans les marques actuelles, dans les marques vintage, des tailles différentes pour s'assurer de la bonne hauteur sur leurs jambes. Certaines m'ont avoué que la saison et la fraîcheur variant, elles augmentaient ou réduisaient d'une taille pour ne pas avoir de sensation de froid. D'autres jouent de leur volupté, et du bonheur de laisser voir ou apercevoir leurs revers, pour un jeu de séduction choisi.

 

Finalement c'est l'envie qui détermine la bonne hauteur de cet accessoire indispensable à votre féminité, à votre mode. A vous alors de concilier des jarretelles adaptées, courtes ou longues, suivant différents modèles de porte-jarretelles, de guêpières ou de serre-tailles pour tendre avec souplesse mais justesse les bas sur vos cuisses.

 

Et puis, ce mystère doit rester. Contentons-nous de la couture qui est la clef de notre admiration, sans savoir à quelle hauteur est la serrure !

 

 

JILL.jpg

JILL by JFH.Photos

 

 

 

Pour illustrer, j'ai piocher dans le book précieux d'un photographe, JFH.PHOTOS,  incroyablement amoureux de la Féminité. Cet homme discret partage avec nous ses clichés, ses modèles, ses jeux de lumières pour aiguiser nos regards sur l'esthétisme de telle courbe , de tel reflet, de telle ombre judicieusement choisie. Je suis très souvent surpris par la qualité, par la rigueur de beauté, sans érotisme excessif, sans vulgarité aucune, par ce regard respectueux de la volupté de chacune. GRAND MERCI pour ce bonheur !

 

 

Nylonement

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 11:13

Nous sommes au XXIe siècle et l'Homme dans sa puissance dévastatrice et irrespectueuse du monde qui l'entoure, détruit chaque jour des espaces de liberté, des espèces animales et végétales, un peu de vie. Mes propos ne reflètent que l'image anxiogène des médias alarmistes qui certes transmettent les messages des lieux où dictature remplace parfois démocratie, mais ils oublient le reste plus positif, se complaisent dans l'insécurité, les dangers, les pollutions, les maladies et les médicaments qui tuent eux aussi.

 

Alors cette nuit, durant une insomnie, j'ai constaté avec effroi que la liste des espèces disparues comportait une nouvelle ligne : Les Bas Nylon ont disparu !

 

 

 

Oui , c'est une décision conjointe du conseil supérieur de l'égalité des droits des femmes et des hommes, en relation avec la mission inter-religieuse mondiale, avec le comité européen des anti-nostalgie, avec le consortium international des innovations virtuelles, avec la ligue féministe et guerrière, avec le sous-comité des volontés d'une mode unique mais aussi la ligue du sport unique et des boissons alcoolisées. Une loi a été voté avec mise en place immédiate.

 

Ainsi en quelques heures ont disparu :

- Toutes les images stockées sur le net, les réseaux sociaux et tous les espaces virtuels publics et privés, plus aucune photo de femmes portant des bas nylon, des bas jarretières ou avec jarretelles, tant dans l'espace pornographique souterrain, que dans les forums et sites internet érotiques, et bien plus encore dans les univers artistiques,

- Toutes les images de mode du secteur lingerie, les publicités actuelles (enfin celle d'hier, des derniers mois, des dernières années) avec de beaux ensembles soutien-gorges, culottes et porte-jarretelles, un avenant autorisera peut-être les photos retouchées, effaçant la présence des dits "bas nylon",

- Toute histoire ou livre, cd-rom relatant la filière des bas nylon depuis la création le 18 février 1937 du fil de nylon jusqu'à la production durant les années d'or 50-60. Tous les aspects industriels et les articles de mode en relation ont été supprimés. Pas de nostalgie, pas de traces de cette industrie,

- Toutes les références à l'art des pin-up donc à travers les dessins de Gil ELVGREN et d'autres magnifiques illustrateurs,

- Toutes les références de l'art BURLESQUE, des années vintage ainsi que le NEW BURLESQUE. Certains spectacles ont été annulés, et toutes décorations utilisant leur image seront dûment effacées,

- Les bibliothèques, ces musées de la connaissance sous forme d'écrit sur papier, seront triés avec des futurs autodafés pour brûler les dernièeres traces du sujet,

- Enfin les boutiques qui avaient l'idée de vendre encore des bas nylon, se doivent de fournir la liste des produits encore disponibles. Ceux-ci seront anéantis jusqu'à la dernière paire.

 

Mais pour s'assurer de la disparition de l'espèce "Bas Nylon", il a été demandé de bien expliquer aux femmes, jeunes femmes, jeunes filles que cette référence vintage ne devait plus être une quelconque source de nostalgie.

Pire encore, les femmes qui trouveraient en cette finesse, cette douceur sublime porter à fleur de peau, un plaisir personnel et qui signerait leur féminité avec des bas nylon, toutes seront traduits en justice.

 

 

Oui, aujourd'hui, au nom de l'évolution de l'espèce humaine, de la mode, de la féminité et du féminisme, il est interdit de porter des bas nylon.

 

 

--KGrHqJHJFEFEkoR-lJ-BRKqK6IEc---60_3.JPG

 

 

-T2eC16hHJHYE9nzpgIWLBRKqILsBTw--60_57.JPG

 

 

Rassurez-vous, j'ai fait ce mauvais rêve, cet horrible cauchemar, cet angoisse qui m'a dévoré les tripes et l'esprit jusqu'au petit matin. 

Mais déjà, sans quitter ma couette j'avais envisagé la parade. Une résistance, avec un stock de bas nylon, un musée virtuel dans les limbes du net, des mots pour le défendre, le promouvoir, des images en noir et blanc, en couleurs, et même une usine française, caché dans un désert cévenol pour sauver notre cause. Une résistance et une volonté de combattre cette disparition programmée, cet oubli malheureux.

 

Car oui, je crois à l'évolution de notre monde, mais je crois tant à cet étincelle soyeuse sur vos jambes, à votre choix d'en porter ou non, à cette sensuelle sensation sur vous. Et puis si la nostalgie croise la mode d'aujourd'hui, votre féminité est votre liberté. La vôtre !

 

Et pour elle, je serai, en rêve ou en réel, en résistance.

 

 

9.JPG

 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Livre : "Les ombres de Vienne" par Jody Shields
    "Elle possédait l'arme contre le poison tuant la liberté, elle savait lire." Lire, toujours lire, chaque jour lire encore. Lire chaque matin et chaque soir dans le train puis dans le métro, pour oublier ce temps perdu, pour savourer les mots et s'évader...
  • Musique : MICH-LINE
    Hasard d'un monde un peu trop sombre, encore plus avec les journées qui finissent trop tôt par une combinaison de nuages gris d'automne et de la nuit, je me replongeais dans mon univers de douceurs, réouvrant les portes de ce blog. Et en lisant les messages...
  • Livre : Maigret à New-York - Simenon
    Cet été a été une saison de changements, car la vie ou plutôt le manque de vie a choisi de modifier les parcours des uns et des autres. La météo et la planète blessée ont ajouté des aléas de chaleur intense mais surtout une pénurie de pluie (celle-là...
  • Vagues
    Pris entre deux courants, un peu perdu sans vraiment être noyé, je regarde ce soleil auquel je ne crois plus pour sa lumière car mon chemin de coeur est ailleurs. Secoué par des vagues contraires, par les paradoxes d'une vie effilochée durant les derniers...
  • Continuer
    J'aime tant les mots, le sens des mots, les jeux avec eux, les phrases simples devenues aphorismes s'envolant avec mes pensées, les phrases longues car je n'ai pas du tout envie de retrouver mon souffle, gardant ainsi l'éveil de mes envies et de mes passions,...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !