21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 06:42

J'attends le printemps.

 

Une saine occupation, qui ne retient mon attention que pour quelques jours, non pour voir les premiers bourgeons éclore, les premiers jaunes vifs des forsythias, les premiers crocus qui perçaient la neige de la semaine dernière, ou plus encore le vert des jeunes feuilles tendres qui vont réapparaître, juste pour vous voir, oui vous !

 

98ee90f072d30ba84fa2cf4e535a1c3d.jpg

 

Car votre dressing souffre, il ne peut retenir toute votre tension interne, celle de vouloir ne plus avoir froid d'une part, mais plus encore de ressortir les gambettes, de jeter les pulls, de remettre les petites robes plus légères et bien souvent plus colorés. On a envie de couleur, et même si vous avez écouté mes conseils de collants opaques rouges ou oranges, que votre pull est bleu comme un ciel d'été, vous en avez marre de ce manteau trop encombrant, de ces écharpes certes douces mais vous avez envie , une énorme envie, une super-giga-hyper-méga envie de soleil, de chaleur, de douceur dans l'air.

 

Une saison nouvelle, une saison de renouveau, de nouvelles énergies avec toujours le soleil, pas vraiment une fin de crise, mais un printemps plus serein, des parfums qui sentent bons, des premières fleurs qui arriveront vite, des sourires qui sortent des manteaux gris. 

 

8becc3f85dfde8867293d9a4e734bd1f.jpg

 

Une saison pour un grand coup de balai, un dynamique chamboulement de vos habitudes vers le sport, vers l'extérieur, vers l'air, vers les balades, vers les terrasses pour un café par exemple, pour regarder les autres passer, pour aller au marché.

 

Une saison de mode, toujours, un sujet, d'abord avec des couleurs différentes, des rouges à lèvres pour trancher avec le soleil, des fards à paupières plus brillants, des tentations de maquillage, des envies de plaire sans se cacher sous une écharpe, sans courir entre deux courants d'air, non on profite du printemps. Calmement.

 

a4e5185e1cbd612945f4e09f6dea3371.jpg


 

boston-fashionista-1.jpg

Copyrights the Boston fashionista

 

Une saison pour l'amitié, en sortant entre copines, pour une exposition à Paris ou en province, pour aller dénicher des bricoles en brocante le dimanche, sous le premier rayon de soleil, pour recevoir un bouquet de fleurs de votre homme, de la part de votre compagne. Pour réfléchir plus encore à votre mariage, à celui de votre fille, à vos vagues souvenirs de printemps heureux, en oubliant la suite en souriant.

 

Une saison rayonnante, là devant vous. Prenez votre plus belle tenue, je regarde.

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 08:52

Peut-on oublier un visage, une femme ?

 

Il y a quelques semaines, je me suis glissé dans mon fauteuil club, une soirée de fatigue, de doutes aussi, j'ai déposé mon cerveau sur ma pile de livres pour regarder la télévision. Tranquillement, avec un grand bol de thé, je me suis lové dans ce coin de cuir, confortable avec la bonne chaleur, la mienne.

 

Un grand zapping, rien de très palpitant, des documentaires sur les banlieues, sur la crise, des journaux en boucle, des séries télévisées avec de l'hémoglobine. Puis un coin de nature, une seconde partie de soirée, une vieille maison, trois invités, une ambiance se crée aussi rapidement, je me love dans le fauteuil. Je suis devant la  "Parenthèse Inattendue", un pur bonheur où les invités, des personnalités connues, des sportifs, des comédiens, des chanteurs, des people tv, se découvrent car parfois ils ne se connaissent pas, mieux encore, ne se reconnaissent.

 

226868899948271878_zkzEh4vp_c.jpg

 

"Je vous ai déjà vu mais où ?", que c'est drôle pour leur égo, et puis ils sont là pour une journée, dans un endroit chargé d'histoire, des meubles anciens, ceux que nos enfants actuels ont oublié pour du NJUT, mais que nous avons vu chez nos parents ou grands-parents, surtout à la campagne. Des fauteuils râpés, des plaques émaillées, des tables en vrai bois, des bibelots pas chinois, un grenier avec des jouets, un panel des années 70 à 90, une niche à confidences. L'animateur Frédéric Lopez excelle dans les paroles, les détails pour qu'ils se dévoilent sans voyeurisme. Un art subtil !

 

Vous êtes dans un pur moment d'empathie à 200%. J'ai été capté, pris dans le jeu des souvenirs des uns et des autres, de l'air de la campagne, de ce moulin, de cette rivière, de ce jardin avec des vraies plantes, des arbres, sans aucun bruit perturbateur comme celui des voitures, juste des oiseaux. Je me suis senti avec eux, câlé dans un fauteuil qui aurait pu être le leur.

 

carmen-kass9.jpg

 

Ils discutent, préparent le repas, s'avouent des passions communes, reparlent de leur enfance, des sourires sur chacun, des échanges naturels. Un bon moment !

 

Et ils partent faire du vélo jusqu'au village d'à côté, et ce jour-là du cheval à la ferme toute proche. Il montre la campagne, les murs anciens, la cour ultra rustique, le lieu, la vieille dame, petite, au visage buriné, enroulée dans ses fichus, et moi, soudainement je voyage dans mon passé, chez mes grands-parents, vivant au bout du monde, avec seulement le vent qui passe, proche d'une ferme. Je revois mes vacances, les joies de la liberté, de courir, de grimper, de faire du cheval aussi dans une ferme, avec la fille des lieux. On jouait dans une vieille automobile, une traction rouillée, posée là comme par hasard, enveloppée de paille. On faisait nos voyages, des rêves d'enfants. Je revois cette vieille dame, elle ressemble à celle qui me donnait le goûter sur une longue table avec une toile cirée, avec le ruban pour coller les mouches au-dessus. Rustique oui, totalement. Les invités ne jouent pas les parisiens heureusement, ils sont en tenue détente, l'animateur se penche vers cette vieille dame, l'embrasse, cause avec elle.

 

"Quel est votre prénom ?"

"Odette, j'ai plus de quatre-vingt ans."

Ils papotent, elle a un accent terrible, ils prennent les chevaux des filles qui maintenant tiennent la ferme. Je suis happé par des souvenirs, cette ferme.

 

70df7ec4ca5b364b3e67b8e5415994ff.jpg

 

Ils se baladent dans les champs, parlent del leurs premiers amours, premiers baisers et première fois. Etrange d'ailleurs d'aborder ce sujet si intime, sur vu par des hommes, puis par des femmes, ce n'est pas du tout le même engagement physique. Ils parlent, ils dînent.

 

 

Je suis conquis, je regarderai encore.

 

Dimanche dernier, repas en famille, pour récuperer les enfants chez leurs grands-parents. On discute autour d'un filet mignon, je parle de l'émission et mon père me dit l'avoir regardé. Lui qui regarde souvent pas la fin des films, s'endort avant. 

 

"Figures-toi que Mamie Andrée m'en a parlé." Interrogation en moi, tout le monde regarde, même ma grand-mère agée de 90 ans.

"Sais-tu où ils tournent cette émission."

"Non, mais c'est la campagne." Et je raconte mon histoire, les souvenirs quand j'ai regardé, le hasard de voir cette vieille fermière, Odette.

"Oui c'est Odette !" Double interrogation en moi, mon inconscient rigole.

"Ils font cette émission près du fusain, la rivière, en dessous de chez la grande tante. C'est Odette, c'est drôle."

 

EnikoElLibro03.jpg

 

Oui, mon inconscient avait bien fait son travail car la vieille dame, la vieille cour que je n'avais pas revu depuis plus de vingt ans, le lieu, la rivière, tout était en moi, là ancré dans le bonheur de l'enfance. 

Oui, cette mamie, ces chevaux, tout cela je le connaissais, c'était mon Odette, avec les chevaux de Marie-Claude, de Florence, celle qui jouait avec moi dans le foin. C'était la maison où je suis allé tout jeune. Je peux avouer maintenant, je crois avoir chiper quelques pommes dans cet endroit. Je suis allé dans mes souvenirs, ils sont revenus à moi. 

 

Croyez-moi, cette situation me ravit encore, et je regarde les autres épisodes (le mercredi vers 22h30) avec un plaisir rare. Les souvenirs repassent en moi comme ces films dans un vieux projecteur qui claque, avec la lumière vacillante. Quel bonheur inattendu !

 

Je voulais le partager avec vous.

Et vous, vos souvenirs, votre inconscient joue-t-il avec vous ?

 

Nylonement

 

PS : les photos sont juste là pour illustrer la douceur, mais sans aucun rapport avec l'émission.

Partager cet article
Repost0
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 12:50

Un magazine dont je défends chaque numéro, dont je vante chaque rubrique et dont j'achète personnellement deux exemplaires, l'un pour moi, pour tout lire te relire, l'autre pour une amie, une rencontre au hasard d'un train, pour ma coiffeuse. 

 

Atypique serait un mot trop fort, car il n'est pas fantaisiste, plutôt très pragmatique, mais il correspond enfin à cette tranche oublié des autres médias papier, les 45+ vers les seniors, et d'ailleurs les fameux seniors pleines de dynamisme, ne sont pas traitées comme des vieilles peaux avec une canne. Ici on est réaliste, on vit avec notre époque, avec ces femmes maintenant actives et libres, depuis plusieurs décennies. Elles sont en forme, elles vivent leurs vies seules à à deux, elles ont envie de se charmer dans leur miroir le matin, de les charmer avec leur maquillage, leur mode, leur silhouette.

 

FEMME MAJUSCULE N°13 donne encore plus d'envie de découvrir, de se retrouver et de partager.

 

Alors abonnez-vous, et surtout prêtez-le, donnez-le car il y a toujours un sourire à la clef.

 

Femme-Majuscule-13-1.JPG

www.FEMMEMAJUSCULE.fr

 

Femme-Majuscule-13-3.JPG

Vous, Nous, les femmes d'aujourd'hui !

 

Femme-Majuscule-13-4.JPG

Un beau reportage sur les coulisses de DIOR

 

Femme-Majuscule-13-2.JPG

La peau, la signature de notre âge

 

 

Femme-Majuscule-13-5.JPG

Vivre, vivre à deux, vivre en couple ...

 

Femme-Majuscule-13-6.JPG

Abonnez-vous car ce magazine étant indépendant,

les revenus par abonnements sont plus importants

pour son avenir que la publicité

 

A droite un article sur Nicole, fidèle lectrice

et blogueuse qui parle d'astuce beauté & maquillage

sur www.bellesetbiendansvotrepeau.fr

 

 

Article non sponsorisé

donc avec un enthousiasme réel de lecture


 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 10:15

Encore un matin, 

Un matin tout blanc, tout gelé, avec le nez dans le vent.

 

Rien de nouveau en ce printemps, je me lève, et j'ouvre la fenêtre, sur mon jardin, un reflet énorme vient à moi, le soleil sur la neige immaculée qui recouvre de plusieurs centimètres la verdure. Les crocus percent du mieux de leur couleur, du jaune, du violet, ils semblent un peu perdus dans ce jardin de presque printemps, une larme de couleur dans ce froid.

 

Je saute sous la douche, je m'habille, m'emmitoufle du mieux dans un costume, avec une chemise chaude, avec ma veste, ma cravate, mon manteau et mon écharpe de soie et de laine, un doudou utile aujourd'hui. Je sors, je croise ma voisine, en caban rouge, toujours en défi avec ses bottes et ce sol glissant, elle sourit sous la neige, je retiens ses lèvres d'un rouge intense. Sa signature personnelle même par ce temps.

 

 

24a7e37de1070527f08f94c3e8c0e9d4.jpg

 

Paris, les ransports en commun encore pire que les autos sur les autoroutes, apparemment nos trains sont allergiques au froid, et pourtant ce n'est que quelques centimètres. Rassurez-vous, vous attendez sur le quai froid, les syndicalistes sont au chaud dans leur local comme des cloportes. J'attends, j'arrive enfin dans la ville délirante sous la neige, car en plus il a gelé, c'est le grand show de PEOPLE on ICE. Je retiens un vieille dame, on rigole.

45cd1fc96032e52c976a400a26e17cf0.jpg

 

Paris est toujours plus romantique encore avec de la neige, des touristes japonais, des américains toujours en short, des personnes qui marchent le long des murs, seul endroit sec du trottoir. On dirait un migration de gnous perdus dans la ville. Je fais plus attention à mes pieds, là où d'habitude, je regarde votre mode. J'aperçois malgré tout des gambettes en collants de laine, des chevrons, du gris, du opaque noir, des couleurs, des bottes, quelques talons incisifs dans la poudreuse blanche.

 

299bf955df33bceab617f21c4a7b5dcd.jpg

 

Je m'arrête devant ce bâtiment, un héritage hausmannien totalement neuf à l'intérieur, juste une belle façade, conservée par un architecte nostalgique. Une maison d'édition, j'ai le trac, je sens mes jambes qui ployent sous un stress bien présent. Je lève la tête, elle aussi, vers ce ciel de neige. C'est beau ! Je rentre avec son image en moi, si poétique.

 

ff312c25bfbee6434bc57b2d0a1d93dc.jpg

 

J'attends sur une banquette molle, entre deux tableaux modernes qui ressemblent à .... finalement à rien. Je repense à elle, cette jeune femme avec son caban noir, ses longues jambes en noir opaque, ses boots de cuir, son regard, je prends mon stylo, du papier, je commence une autre histoire, un rêve, le soir, la neige.

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Evasion
    Est-il possible de croire à mon évasion ? De la rendre réelle pour sortir de cette prison sans barreaux ? Aujourd'hui peut-être, je peux envisager cette opportunité. Un jour de repos, un jour seule, chez moi. Une journée sans horaires de travail, sans...
  • Beauté dans quelle dimension existes-tu ?
    Noël, doux noël, cette belle période de calme, avec la possible trêve des confiseurs, ce moment qui nous coupe du monde réel. Je marche dans la rue avec des sacs et quelques achats, un long manteau chaud pour couper le vent, une belle écharpe douce, la...
  • Quel âge avons-nous ?
    Du rangement, j'en avais fait durant les derniers mois, retrouvant au passage ces vieux albums de photos que nous faisions avant. L'occasion de se replonger dans le passé, dans les souvenirs surtout, car en observant de plus près les photos, j'ouvrais...
  • Les jours sombres approchent
    Depuis des mois, il travaillait sans comprendre le sens réel des informations qu'il recevait, sans prendre le temps de voir le monde avancer. D'ailleurs durant des semaines, les gens avaient disparu de la ville, des rues et les journées avançaient sans...
  • Livre : 'Vivre avec nos morts' de Delphine Horvilleur
    Lecture de vacances, je vois déjà votre sourire au coin des lèvres, en relisant le titre du livre. Et pourtant j'ai dévoré ce livre en quelques heures, durant une journée de détente, entre canapé et fauteuil, regardant la pluie lécher les vitres, savourant...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !