4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 12:13

Comment me décrire ?

D'ailleurs cela-at-il de l'importance quand on aime. Etre soi, être femme, être sa compagne, sa femme ou son amante, je suis tout cela et bientôt un peu plus.

 

Oui, après des mois de rencontres, de repas souriants, de séparations douloureuses entre deux trains, en fin de semaine, en fin de rien, à ces instants où l'on voudrait être tous les deux, il est reparti vers ses enfants, sa famille. Alors oui, nous avons commencé à parler d'autres choses que notre passion, de nos envies communes, de nos galipettes sensuelles, pour venir vers un univers plus pragmatique, son chez-lui et donc des enfants.

 

Moi, femme de 30 ans, femme de 40 ans, femme de 50 ans, je vais devenir une belle-mère, je vais intégrer une famille recomposée. Je croyais cela réserver aux magazines féminins, des sujets que je sautais pour aller aux pages mode ou beauté. Oui mais maintenant, cela risque de devenir mon quotidien. 

Moi, femme qui vivait plus ou moins bien avec mon corps, suivant mes humeurs, mes jupes crayons et mes pulls moulants, soudain, je vais regarder autour de moi, vers son jeune fils de trois ans, vers ses deux jumelles de huit ans, vers une presque ado de treize ans.

 

Suis-je prête ?

 

800x1056xtara-lynn-model7.jpg.pagespeed.ic.kJZVkeVc1P.jpg

 

Passez de mon nombril, de ma plaisir de le séduire, de l'aimer, de faire l'amour avec lui, à des devoirs, des câlins, des directives, bref de l'éducation, mais j'ai pas de repères, jamais je n'en ai eu. Je n'ai pas envisager un jour, la présence d'enfants, non pas que je ne les aime pas, mais ma vie était occupée de soirées, de boulot surtout, de carrière et de passions diverses.

 

Et de lui aussi, cet homme, ce papa aussi, je l'avais peut-être un peu oublié.

 

 

maffashion_2.jpg

 

Là devant mon miroir, je me regardais, je faisais un focus sur mes talons hauts, sur le choix du chemisier, sur ce pantalon, ou sur cette jupe, soudain, je ne vois plus mon corps, ni ma mode, mais bien une femme, une mère par défaut, je suis perdue. Quel sera mon statut ? Que vais-je faire ? Moi qui n'ai pas gardé de gamins comme baby-sitter, jamais. Moi qui ai des soeurs , des frères, des neveux et nièces mais trop loin, pour jouer à la tante gâteau, comment je vais gérer tout cela ?

 

Je me regarde, je suis une femme, je suis une amoureuse, mais pour la suite, je vais devoir improviser, découvrir d'autres facettes de ma vie future.

 

DSCF4679.JPG

 

Si soudain dans ma vie, malgré nos deux années en amoureux, je n'avais pu prévu cela, ses enfants, mes enfants ... non j'ai peur de mes mots soudainement.

Et si je le quittais ?

Et si je lui disais que je ne peux pas ?

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 10:41

Elle, lui, eux, encore elle, et d'autres personnes, d'autres femmes de ma vie, de mon enfance, aujourd'hui, symboliquement, comme d'autres jours, en d'autres lieux, je pense à eux, à elles.

 

a1-copie-1.jpg

 

Ces femmes qui firent de moi ce que je suis, directement, indirectement, avec des conseils, avec des habitudes, avec des moments câlins, avec simplement un lien de famille ou d'amitié. Je pourrai les remercier, d'ailleurs le fait-on un jour, de dire merci à ses parents ? Souvent trop tard, lors d'un discours au-dessus d'une boîte en bois, sous une nef vide et froide, on lâche alors les mots que l'on voulais dire depuis toujours, pour leur dire l'amour que l'on partageait, réellement chaque semaine ense croisant, en se téléphonant ou parfois sans nouvelles depuis de nombreuses années. Il y a toujours ce lien cet indfectible lien qui nous traverse depuis des décennies. On est devenu soi, on progresse encore, on vit notre vie trop vite, ou trop lentement, mais on se souvient parfois, certains jours plus calmes. Derrière la vitre, un regard sur notre jardin extérieur, le vent qui souffle, les brumes chaudes au-dessus de la tasse, une tartine de baguette fraîche à côté, la confiture d'oranges sur le beurre salé. 

 

Là un début d'histoire et de souvenirs, ou simplement un petit déjeuner à croquer. 

Là notre enfance où l'on rechignait sur ce beurre salé avec la confiture trop amère, rien n'allait, puis le bonheur venu de redécouvrir ces vraies saveurs, d'aimer de plus en plus ce mélange sucré-salé. Et toujours, encore et encore, choisir ce beurre pour la baguette qui rappelle celle que votre papa ramenait , quelque soit la météo, chaude du boulanger, là le souvenir commence, revient, repasse.

 

A4.jpg

 

 

A3.jpg

 

Et puis votre mère, heureuse de vous revoir, avec votre amoureux, ce petit déjeuner unique, chaleureux, en ce lendemain, où vous avez annoncé votre futur mariage, cette bulle soudainement formée, et les sourires qui deviennent d'autres liens, d'autres complicités. Hier, demain, avec votre mère, votre grand-mère, votre papy, votre fille ou vos fils, quelque soit la combinaison, même avec une amie, une proche, vous avez échangez ces sourires, attitude animale qui traduit notre bonheur.

Aussitôt ils sont devenus souvenirs, rattachés avec une étiquette de joie, de moments intenses ou sobrement délicats, simples mais pas anodins.

 

A2.jpg

 

Vous vous rappellerez toujours le lieu, le couloir, l'entrée de cette maison en Bretagne avec un escalier en pierre, ou cet appartement de votre enfance, ou d'autres encore. Pour les plus sensibles, vous vous souviendrez de leurs parfums, celui du lieu, celui des fleurs ou de la saison, mais surtout celui de cette grand-mère, aujourd'hui partie, de votre mère, aujourd'hui vieillie, de votre fille, aujourd'hui qui a grandi.

 

Sourire rime avec souvenirs,

Et moi, j'aime cela, indéfiniment.

 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 15:47

Si je devais être jury d'un des nombreux prix littéraires de cette rentrée, je serai probablement en train de suivre la tendance MODERNE, qui me ferait picorer un résumé d'un livre, sur une tablette aux reflets désagréables. Pire encore je pourrai le lire sur mon téléphone portable (pourquoi lire facile en grand format quand je peux financer le futur chalet à la montagne de mon ophthalmologiste) Et ensuite accepter d'être soudoyé par les trois grandes maison d'édition française pour donner un avis très favorable à un livre écrit par un service marketing.

J'aime la modernité et le capitalisme roi, surtout quand mon contrôleur de gestion croit trouver dans les tableaux excel, le recette d'un bon livre (oui celui qui se vend, non pas celui qui vous emporte dans un voyage intérieur).


Surprises de cela ? Vous voulez la recette ?

 

04dab6ff94c21f663a6505efddaa378a.jpg

 

Prenez un auteur ou une écrivaine qui a connu la gloire, ou mieux encore un animateur de télé, si possible de la télévision publique, nourri de nos impôts,

Ajoutez des mots clefs,

Cachez sous le nappage, deux ou trois auteurs, dits "nègres" qui feront l'histoire, interpréteront ou non les propos de la personne notée sur la couverture,

Faites revenir à feu doux, pardon, relire après tout,

Corrigez les fotes d'auretograffes,

 

800x1056xtara-lynn-model6.jpg.pagespeed.ic.VBqSMj_Zyo.jpg


Amenez alors un bon photographe pour la couverture,

Ajoutez des larmes et de l'émotion, un frère caché, une mère malade dans la bio,

Quelques pincées d'amour de la littérature par le vrai-faux auteur,

En citant des maximes et d'autres aphorismes des plus grands,

Mettez le feu plus fort avec des interviews chez les copains de la télé,

 

-IMG_9230.JPG


Toujours avec le moment émotion "j'ai souffert dans mon enfance",

Puis servez avec un service marketing qui inonde votre livre ici et là,

Avec des affiches sur le nouvel auteur derrière la vedette,

Ou le nouveau livre de votre écrivain préféré (on décide pour vous).

 

 

Au final, c'est entre 20.000 et 300.000 exemplaires assurés par un public qui ne lit que peu, ou entre deux bières à la plage, donc il faudra attendre l'été sous la pile de Voici ou de l'Equipe. Des mots, mais pas de roman, pas de réelles envolées lyriques, ni même un bon polar grisant.

Du vide !

 

 

-IMG_9870.JPG


 

Non, j'aime les mots, les auteurs, les femmes et les hommes, d'aujourd'hui ou d'hier qui défendent les idées, nous emportent dans des rêves. J'aime les exercices de style, les silhouettes féminines et tous les voyages qui font et défont les mots mais donnent des phrases et vous emmènent ici sur ce blog, ailleurs dans des livres. 

Des livres papier, car ils ont une âme en plus, un instinct de transmission, entre amies ou générations.


 

Lisez un bon livre, éteignez la télé !

 


 

Nylonement

 

 

OCTOBRE ROSE

Luttons contre le cancer du sein

Aidons et soutenons nos proches, amies, collègues malades

cancer-sein.jpg

www.cancerdusein.org

 

octobre-rose-Visuel_Campagne2012_GD.jpg

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 05:49

Marcher, partir sous la pluie, courir entre les gouttes, ou comme moi, flâner doucement de vitrines en vitrines pour voir la foule disparaître, happée par le métro, avalée par le macadam ou par des taxis magiques.

 

J'aime la pluie, sans trop savoir pourquoi mais j'aime les odeurs qui se dégagent, l'humidité soudaine, le bruit qui change, tous mes sens aux aguêts. J'aime le vent, les petits gouttes qui marquent en éclaireurs le chemin à suivre pour le nuage, au-dessus de la rue, tournez à droite, puis suivre l'avenue jusqu'à la gare. Le GPS s'amuse de ces rafales inorganisées, moi, je suis mon parapluie, et j'observe les autres. Contemplatif et plus encore esthète, j'aime les saisons avec leurs symphonies de couleurs, de changements de météo, avec l'eau qui tombe du ciel, un miracle renouvelé.

 

01acf35b1708f85f937c57a195fe31b7.jpg

 

Là, assis sur un banc, à l'abri, mais avec mon parapluie ouvert, une double carapace, je regarde ce flot, je peux attendre, car ce soir, c'est notre fête entre copines, c'est notre moment de relâche, sans mari, copain ou enfants. Elles seront là bientôt pour aller dîner, parlant de tout, de mode, de chaussures comme d'une cause primordiale de l'avenir de l'humanité, réigolant de rien, oubliant les titres du 20h dans les limbes stériles de la politique pour plutôt partager leurs expériences associatives, leurs aides et autres bonnes idées pleines de bon sens. Citoyennes, engagées, volontaires, elles sont actives comme moi.

 

Femmes, totalement femmes et responsables, elles dévorent leurs vies à pleines dents, entre famille et amitié, entre boulot et soirées tranquilles, entre sport et courses ménagères. Toutes elles seront là, avec leurs bottes, si je fais un pari, avec ce temps, pour fêter dignement toutes promotions, tout service rendu à l'une ou l'autre, pour simplement célébrer le partage avec les autres. 

 

J'aime cette pluie, car après nous serons au sec, avec tant de sourires, que le nuage partira ailleurs, dans la pénombre de la nuit naissante.

 

a2305fd97ae1806a634ff03e0e4aeb05.jpg

 

 

Nylonement

 

 

OCTOBRE ROSE

Luttons contre le cancer du sein

Aidons et soutenons nos proches, amies, collègues malades

cancer-sein.jpg

www.cancerdusein.org

 

octobre-rose-Visuel_Campagne2012_GD.jpg

 


Partager cet article
Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Evasion
    Est-il possible de croire à mon évasion ? De la rendre réelle pour sortir de cette prison sans barreaux ? Aujourd'hui peut-être, je peux envisager cette opportunité. Un jour de repos, un jour seule, chez moi. Une journée sans horaires de travail, sans...
  • Beauté dans quelle dimension existes-tu ?
    Noël, doux noël, cette belle période de calme, avec la possible trêve des confiseurs, ce moment qui nous coupe du monde réel. Je marche dans la rue avec des sacs et quelques achats, un long manteau chaud pour couper le vent, une belle écharpe douce, la...
  • Quel âge avons-nous ?
    Du rangement, j'en avais fait durant les derniers mois, retrouvant au passage ces vieux albums de photos que nous faisions avant. L'occasion de se replonger dans le passé, dans les souvenirs surtout, car en observant de plus près les photos, j'ouvrais...
  • Les jours sombres approchent
    Depuis des mois, il travaillait sans comprendre le sens réel des informations qu'il recevait, sans prendre le temps de voir le monde avancer. D'ailleurs durant des semaines, les gens avaient disparu de la ville, des rues et les journées avançaient sans...
  • Livre : 'Vivre avec nos morts' de Delphine Horvilleur
    Lecture de vacances, je vois déjà votre sourire au coin des lèvres, en relisant le titre du livre. Et pourtant j'ai dévoré ce livre en quelques heures, durant une journée de détente, entre canapé et fauteuil, regardant la pluie lécher les vitres, savourant...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !