10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 05:53

Chaque jour, ici, sur ce blog mais aussi sur d'autres blogs, je partage des articles, des billets d'humeur et des commentaires. Toujours autour de mes sujets de préférence : vous, les femmes, de tous âges, avec votre mode, vos habitudes, vos sourires, vos doutes parfois aussi.

 

Pour certains portraits, je me glisse avec discrétion dans des mots en version "je" au féminin, pour là encore partager des impressions, des ressentis. Tout cela se mêle de mots, de version un peu romancée de mes instants de vie, de beaucoup d'imagination, de vie, de souvenirs et de ma sensibilité aux autres. Un regard sur vous; discret et respecteux, mais toujours pour défendre votre liberté.

 

001-copie-1.jpg

 

Mais parfois, je reste coit, sans un mot pour exprimer mon émotion, sans éclat dans mon regard. Je ne fus pas choqué, mais je suis resté dans un espace-temps un peu flou. 

 

Il y a quelques jours, j'étais en rendez-vous, un accueil, une décoration de Noel à côté du comptoir où l'hôtesse me demandait ma carte professionnelle. Je me pose sur le canapé, j'attends mon contact. Les ascenseurs libèrent des personnes travaillant ici, entre mode et belles gambettes pour la plupart en bottines ou en bottes (oui parfois je fais des statistiques rapides et inutiles quand j'attends le plus souvent).

 

9bfe1ef2ab943dd284489061bb24fb22.jpg

 

Elle sort, se dirige vers moi, un sourir avec un bonjour. Je suis sa robe droite, trois trous, grise foncé avec surpiqûre en bleu roi, fermeture éclair au dos surligné de bleu aussi. Elégant, moderne et à la fois très années 60. Collant noir opaque et bottes de cuir noir souple avec un talon de taille moyenne. Voilà une jeune femme dans son époque, dynamique, modeuse et en harmonie avec sa silhouette, ni trop grande, ni trop petite, ni trop maigre.

 

Nous nous installons dans son bureau, nous échangeons, je la regarde, je l'écoute, je lui réponds. Une conversation constructive, de la négociation, des propositions, et là mon regard se baisse vers son cou, le temps qu'elle réponde à un coup de fil.

 

ed405aa968d1cbeef18a2e70cf3fa77f--1-.jpg

 

Autour de son cou, un collier, un mot, non pas un prénom, mais bien le mot "connasse".

 

Et là en moi, un vide, une impression d'être trop vieux, trop classique, malgré un esprit ouvert, un brin d'excentricité, et beaucoup d'ouverture sur le monde. Car parfois, oui, je décroche du monde actuel. Pas trop télévore, donc parfois décalé des mots à la mode de la rue, mais mes enfants sont là pour me "brancher" en mode rappel des tendances. J'avour qu'elle aurait eu une épingle à nourrice dans le nez, un tee-shirt des sex-pistols, ou une autre provocation de couleurs, voire des cheveux grunge (donc sales et miteux, mais tendance ;-), ou un autre accessoire top gothique, j'aurai compris. Mais là, je fais un silence intérieur, je reste dans un abysse de vide infini.

 

Pourquoi mettre ce mot si fort, si dégradant, si peu intelligible par des jeunes gens, tout autant que par des vieux, ni les autres d'ailleurs, pour quoi se mettre se mot autour du cou ? comme une étiquette.

C'est la négation du mot féminin, c'est une insulte.

 

JeffPunk2.jpg

 

Elle me sourit, reprend notre conversation, intelligente, sûre d'elle, sobre dans ses propos comme dans son comportement, une personne équilibrée au premier abord. Moi, je suis bloqué entre le premier, second, troisième et au-delà du vingt-cinquième degrés, je ne comprends pas.

 

En sortant, encore avec ce mot en surimpression sur sa gorge si féminine, en regardant les miroirs de l'ascenseur, les plantes du couloir, le parking, je vois ce mot partout.

Est-ce un acte féministe ? 

Est-ce une connerie passagère actuelle qui m'a échappé ?

 

 

En revenant dans mes bouchons, sur le trajet, je repensais encore à son visage éclairé, sa coupe brune si bien coupée, son élégance de jeune femme, de jeune maman bien dans son époque. Mais que faisais ce mot à son cou ?

 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 14:16

En écoutant les belles mélodies de Nolwenn Leroy, en me lovant dans le canapé, tranquillement chez moi, sans travailler aujourd'hui, je savoure cette année.

 

729b01bb5547b9f8a312e2600764a55e.jpg

 

Réussie ou non, je ne ferai pas le bilan car je n'ai jamais cru aux dates, une symbolique inutile du temps, une obligation de plus dans un agenda du quotidien, avec les horaires du train, du métro, les rendez-vous, les repas, les réunions, les retours, les déplacements. Non halte au temps !

 

D'ailleurs je n'ai pas ma montre aujourd'hui, ni même mon téléphone, je me coupe de ce stress direct ou indirect, je glisse dans la journée, sous mon pull doudou épais, du fait main par une amie, je suis bien dedans. Lasse de fatigue des récentes fêtes, des derniers jours de closing commercial, je suis si bien chez moi, entre deux années, entre deux amours, enfin celui qui s'est fini. J'ai dit halte à ces semaines où je ne l'aimais plus, où nous n'avions plus rien en commun, plus rien à nous dire, plus rien à faire sous la couette. Un bon livre, moins contraignant qu'un mâle en détresse, surtout aux heures des repas, et les week-ends sans copains. Je l'ai déjà oublié, son parfum, même si cinq ans c'est beaucoup, et finalement si peu. Là, je nombrilise une main sur mon collant opaque, dégustant ce bien-être au parfumde thé fumé, je jette un oeil à mes bottines en cuir noir, posées sur le parquet. Avec des paillettes, un truc de filles, je souris en pensant aux copines, à mes meilleurs amies, à mes soirées récentes sur les blogs des amies virtuelles.

 

800x1046xhasse-nielsen-cover7.jpg.pagespeed.ic.IhsPm8IL6v.jpg

 

Tiens oui, cette année j'ai croisé en vrai des copines du net, devenues des pipelettes en sms, en emails et au téléphone, on rit, on fait des soirées ensemble, du shopping parfois. Une nouvelle tribu, avec des moments complices, des nouvelles amitiés, et puis un autre bonheur, des moments où je suis seule, enfin. J'aime cela.

 

220679829ecd20a38ef2159a1d9166f0.jpg

 

Trentenaire, seule, sans enfant, je dois avoir des défauts, j'en souris encore. Ma réussite professionnelle, mais surtout le hasard sont deux vecteurs de cette situation, mais je le vis bien. Je dépanne les copines mariées quand elles veulent laisser leurs bambins pour une soirée en amoureux, je m'occupe des bambins, une tata bis. Aussi plus discrètement, je donne de l'argent à des associations pour les bébés, les familles en difficultés, j'aide parfois dans le centre local des restos du coeur. J'aime donner des sourires, partager des instants privilégiés avec mes voisines plus âgées, avec ma grande tante, une dame érudite si drôle, ou avec mes grands-parents, très vieux, très complices, coincés dans leur bulle de temps anciens. 


Trentenaire, quadra, quinqua, je suis ainsi, je serai ainsi, et si le hasard me donne un mari, tant mieux, tant pis, des enfants, pourquoi pas. Je n'ai aucune grille de formatage du l'homme idéal, encore moins de la famille idéale, je vis avec la mienne, au présent, parents, frères, oncles et tantes, neveux et nièces, cousines et les derniers grands-parents.

 

taniabraukamperparisirisandink7.jpg

 

Je suis une femme d'aujourd'hui, la même pour 2014.

 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 14:35

Mon regard est le complice de mes émotions.

 

Est-ce mon cerveau qui fait battre le coeur, bouillonner les sensations intérieures ?

 

Mais à chaque fois que je croise un ventre rond, cette rondeur-là si féminine à mes yeux, je franchis un niveau de plus sur l'échelle de ma sensibilité. Simplement un regard vers ces femmes ,avec d'une main douce, caressent leurs bas ventre, contournent pour trouver le contact avec leur bébé. Je suis ému, du moins touché par ce privilège incroyable qu'est l'acte de porter la vie, mais plus encore par la bulle si douce qui entoure ces moments-là.

 

 

10cdc9b1c02edd5f24d60eb317fe4be6.jpg

 

Certes je vais oublier volontairement les douleurs, les vomissements, les poussées de châleur et les autres inconvénients de la grossesse, ce n'est pas le sujet. Car je vois cette lumière intérieure, ces premiers pas dans la vie d'une mère, renouvelés parfois par d'autres naissances, mais toutes sont différentes, toutes sont sources de bonheur.

 

Car vous accouchez alors de soleil, de rayons d'infinies douceurs à partager avec votre compagnon ou compagne, pendant des mois, des années. Mais cette complicité interne, ces moments impossibles à transcrire, mais si intenses. 

Et puis le corps change, devient si rond, si démesuré en fin de grossesse parfois, mais toujours dans une quête d'affirmation du statut de mère, et parfois aussi du statut de femme. 

 

Quel beau miracle !

 

 

39e784984aaad3efd4f50015a831cc31.jpg

 

 

210631a19f24ab24016dcebbd60ad3e6.jpg

 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 03:59

Un petit tas blanc, un autre froissé à côté, et tant d'autres, ma tête sort des draps emmêlés. 

 

Le froid, le chaud, la couette, ma vue qui prend forme, mes yeux gonflés, un autre tas blanc, tant d'autres, tout autour du lit. Des feuilles encore posées sur la pile de livres sur le chevet, des mots qui pendouillent, prêts à tomber plus bas sur le parquet.

 

Oui maintenant, je vois mieux les points blancs, ce n'est pas un plumetis, mais un champ de bataille. Une hécatombe, un cauchemar qui a duré depuis la pénombre, le soir puis toute une nuit envahissante. 

 

7cd3.jpg

 

Une pluie de mouchoirs froissés, des feuilles blanches mais aussi des débuts de lettres pour donner un sens aux derniers jours. Se quitter, si facile à dire, si facile à cracher à la figure de l'autre, si déchirant à vivre. Je suis éffondrée, dissolue dans cet espace encore un peu sombre, juste une lampe allumée dans le coin, peu de luminosité, peu de vie ici, juste moi, enroulée dans la couette, dans un tee-shirt, le sien, son odeur que je ne veux quitter. Lui que je ne veux plus voir.

 

Un regard, un geste, une émotion, sa main. Tout était allé si vite, notre complicité était devenue si proche, naturelle. Des mois de bonheur, des aperçus impossibles sur l'avenir mais un présent délicieux, des souvenirs à croquer chaque soir en m'endormant, en pensant à lui. Tout était si beau, si fort, si simple. je l'aimais, je ne peux encore l'aimer.

 

Force et violences des émotions, goufre dans lequel mes sentiments ont sombré, d'un coup.

 

Rien ne sera comme avant, rien ne lui sera pardonné, rien à garder, rien à lui dire.

 

91192604.jpg

 

J'ai pris mille feuilles pour lui dire, pour lui reprocher, pour me rappeler tout l'amour que j'avais envers lui, puis plus rien, un vide, un écoeurement de lui, du tout qu'il représente. Il m'a volé de l'amour, je voudrais à la fois tout lui cracher au visage, mais aussi oublier pour pardonner peut-être, pour espérer, ou plus égoistement pour ne garder que le meilleur, et l'aimer encore. 

 

Je pleure encore, combien de litres avais-je en stock ? une marée montante, un flux sans fin de larmes, de mouchoirs, de rougeurs sous les yeux. Dormir, je le voudrais pour croire à un mauvais rêve, mais je lui ai dit Adieu, sans détour, définitivement. 

 

Cette journée va être longue, je suis forte, non je pleure encore.

Quelle confusion !

Encore, autant que je l'aime, autant que je ne veux plus l'aimer.

 

 

Bas-Nylon2-0258.jpg

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Livre : "Les ombres de Vienne" par Jody Shields
    "Elle possédait l'arme contre le poison tuant la liberté, elle savait lire." Lire, toujours lire, chaque jour lire encore. Lire chaque matin et chaque soir dans le train puis dans le métro, pour oublier ce temps perdu, pour savourer les mots et s'évader...
  • Musique : MICH-LINE
    Hasard d'un monde un peu trop sombre, encore plus avec les journées qui finissent trop tôt par une combinaison de nuages gris d'automne et de la nuit, je me replongeais dans mon univers de douceurs, réouvrant les portes de ce blog. Et en lisant les messages...
  • Livre : Maigret à New-York - Simenon
    Cet été a été une saison de changements, car la vie ou plutôt le manque de vie a choisi de modifier les parcours des uns et des autres. La météo et la planète blessée ont ajouté des aléas de chaleur intense mais surtout une pénurie de pluie (celle-là...
  • Vagues
    Pris entre deux courants, un peu perdu sans vraiment être noyé, je regarde ce soleil auquel je ne crois plus pour sa lumière car mon chemin de coeur est ailleurs. Secoué par des vagues contraires, par les paradoxes d'une vie effilochée durant les derniers...
  • Continuer
    J'aime tant les mots, le sens des mots, les jeux avec eux, les phrases simples devenues aphorismes s'envolant avec mes pensées, les phrases longues car je n'ai pas du tout envie de retrouver mon souffle, gardant ainsi l'éveil de mes envies et de mes passions,...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !