2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 06:35
Nouveaux repères

Le soleil traversait les grandes fenêtres de cet appartement haussmannien, aujourd'hui encore je savourais la chaleur, cette douceur irréelle dans ma vie. Posée sur le canapé, les jambes enveloppées d'un collant opaque chaud, le corps moulée dans une tunique en cachemire grise, je buvais un chocolat chaud que venait de me servir une domestique.

 

Un autre monde, d'autres mots, d'autres définitions.

De nouveaux repères.

 

 

Nouveaux repères

 

Quelques mois seulement avaient passé entre notre première rencontre par hasard dans un bar branché, moi présente par hasard, heureuse de sortir de mon studio misérable pour une soirée tranquille. Une amie, étudiante comme moi en arts aplliquées, m'avait tiré hors de mon chez moi, de mes routines, de mon travail de réflexion, de mes études, pour m'aérer le cerveau et pour voir du monde. Des relations, des amis, des connaissances, un mix de costumes propres et d'artistes négligés, de financiers et de belles pour une nuit, des couleurs, des alcools, de la musique assourdissante et rien de plus. 

Des discussions certes mais où personne ne se comprenait vraiment dans ce bruit impossible, des débuts de phrases sans fin, des interprétations entre sourds, des réponses vagues, des semblants qui me permettaient de me balader en riant intérieurement de ce cocktail social.

 

Et puis, une flûte vide appelant d'autres bulles, je suis tombée sur une bouteille, un homme et un sourire. Une chemise ouverte, une cravate dans la poche de pantalon, un style décontracté, deux mots, un merci poursuivi d'une fin de soirée dans un coin de terrasse chauffée, plus calme, avec la vue sur les toits de la ville, la nuit. Nous avons parlé, de lui, de moi un peu, de nos coins cachés, de nos regards amusés sur cette faune apparemment incompatible dans ce loft, et pourtant du bonheur simple, peut-être un brin snob, qui envahissait ce lieu.

 

On a ri, de ce tout pétillant, des bulles avalées plus encore.

 

Nouveaux repères
Nouveaux repères

 

Et puis en parlant soldes, avant de partir, de nous quitter, je ne pensais que lui donner un détail de mon agenda morne, mais ce fût un départ. Car le lendemain, entre deux rayons de mon magasin de fringues vintage, perdu dans le haut de la ville, il était là, souriant, un bouquet de fleurs dans la main, un foulard dans l'autre, les deux pour moi.

 

Nous avons fait les magasins ensemble, il m'a couverte de cadeaux, de petites robes, de petits accessoires, de désirs et d'envies variées, avant de m'offrir des talons sublimes, ceux de cendrillon, nous en avions parlé ensemble, le jour, la nuit précédente. Et nous nous sommes jamais quittés depuis. Je me suis installé dans cet appartement, avec une personne qui s'occupe de notre confort, discrètement, du ménage, des courses, du repassage, des menus, je suis comme une princesse, perdue plus dans cet espace trop grand. Je ne peux lui reprocher, mais voilà plus de quatre semaines que je dévore l'hiver au chaud, sans comprendre le sens de ces dimensions trop grandes pour moi. 
 

Alors je savoure, car dans ses bras, je suis heureuse, mais j'ai encore besoin de respirer, de trouver des repères, et cet après-midi, je retournerai travailler dans mon studio, un petit chez-moi bien plus idéal. Comment lui dire ? comment lui expliquer ? surtout que je suis amoureuse, épanouie en sa présence, perdue un peu aussi sans lui.

 

Mes sentiments, ma vie, mes valeurs, simplement en pleine évolution, pas encore prêts à tout cela.

 

 

Nylonement

 

 

Nouveaux repères
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 07:40
Repères

Je n'avais pas vu la vie aussi horizontalement depuis longtemps. Drôle de pensée, presque un sourire au fond de moi, la première idée me venant au contact du sol froid.

 

J'étais là, étendue, voyant le monde bouger sans me suivre vraiment, les nouveaux alignements de ce quai de métro, les publicités en version grand large sur les courbes incurvées du plafond. D'autres dimensions s'offraient à moi, une perspective différent, délirante même.

 

Un souffle, une rame de métro, l'air chaud de la machine, l'air froid de l'extérieur brassés dans un tourbillon commun, mon visage, les regards, j'étais en pleine extension. Lentement j'ai repris forme, douement j'ai tourné la tête, j'ai les barres néon, les lumières blafardes, les fils életriques, la poussière, plutôt la crasse. Un monde cachée de nos yeux habitués, plutôt orientés vers le sol. Mais là tout s'inversait, je partais du bas vers le haut, presque un coup d'oeil sous les jupes. Surtout un aperçu grotesque de la vie d'en haut, là au-dessus d'eux.

 

Brouhahas, bruits, foule, murmures et déjà d'autres pas, des vies qui défilent, et mon échappée de gastéropode humain se savourait en silence.

 

Repères
Repères
Repères

 

Et si je me collais à ce milieu, je grimpais là-haut, doucement, sans baver, sans glisser, juste en rampant le long de mes bras mous, des mes jambes sans vie, mollement. Prendre la forme des lieux, suivre l'arrondi de cet ellipse souterraine, qui va d'un quai à l'autre, renvoit en ses deux foyers opposés, les plus discrètes discussions d'un côté à l'autre. Sans bouger, juste en posant les yeux, je vois les prises, les repères pour mieux fuir cette position devenue incertaine, là sur le sol froid. Je me refroidis, sans me mouvoir, malgré une terrible envie de découvrir de nouvelles dimensions, de nouveaux espaces. Troublant d'ailleurs.

 

Trouble tout court, sans douleur aucune, je reviens vers lui, vers cette homme à genoux, il me parle. Je reprends pied, toujours mollement, un flou en me redressant, il m'aide. A deux, ils me soutiennent, un malaise vagal, un étourdissement, le début d'une perte de repères. Dommage, cette vision m'enchantait, comme un rêve, un  nouveau voyage vers ailleurs.

 

 

Nylonement

 

Copyrights La danseuse et professeur de yoga slovène Anja Humljan en collaboration

avec différents photographes pour envelopper de lumière l’architecture 

dans les rues de New York, Madrid et Paris et les sculptures des positions de yoga.

www.anjahumljan.si

 

Repères
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 06:24
Quelques reflets
Quelques reflets

J'étais rentrée du bureau pleine d'idées noires, la pression, le projet qui n'avançait pas, les rumeurs peu positives des uns et des autres, tout le monde serrait les fesses, sans trop savoir les réelles raisons de ce plafond oppressant.

 

La pluie fine avait remplacé le froid, avec son ami le vent, elle me gelait en attendant ce bus toujours en retard, et mon impatience amplifiait le ressenti. Mon manteau ruisselait de cette eau trop abondante, de ses gouttes épaisses roulant sur mon trench doublé de laine, j'attendais encore, et je ruminais ce temps perdu, cette journée un peu sombre, cette nuit qui tombait trop tôt en hiver. La mode, une distraction visuelle, qui me permettait habituellement de détendre mon cerveau avec un rapide panorama autour de moi, je ne voyais que du gris, du noir, des collants noirs et des jeans, des bottes tristes et des mines peu enjouées. 

 

Je suis enfin rentrée, en poussant la porte, en voyant le chat s'étirer de sa fatigue accumulée sur mon pull en mohair préféré, son doudou à lui. Un sourire félin vers moi, mon mini-lion pensait à moi, d'un bond il était près de moi, non pour manger, mais bien pour me caresser de sa présence, de son ronron qui sonnait comme un bonjour.

 

Quelques reflets
Quelques reflets

 

Quelques pas, mon sac posé ici, mon manteau jeté sur le radiateur pour oublier le froid et la pluie, une profonde envie de chaleur, direction la salle de bain. Une mine grise, dans le miroir, la mienne, j'ai tourné les robinets, j'ai jeté les copeaux parfumés, j'ai regardé la mousse venir vers moi, sagement, j'ai laissé mon corps prendre comme unique repère le bruits de l'eau. 
 

Doucement, j'ai extrait les épaisseurs de ma mode, mon gilet, mon pulle léger, mon caraco, mon soutien-gorge, ma jupe, mon collant, ma culotte, pour n'être plus que nue. Seule face au miroir, seule mais fière de me voir, différente des autres jours, différentes depuis qu'il m'aime. Je n'ai gardé qu'avec moi le bracelet et le collier, des perles et leurs reflets dans la lumière du lieu. Des détails, mais des petites touches qui viennent de lui, des attentions pour moi, un raffinement qui accompagnent mon corps.

 

J'ai pris mon temps, j'ai sommeillé dans ce bain, je ne me souviens plus, mais quand soudain mon téléphone a bippé, j'ai su que c'était lui. Quelques mots, des reflets de son amour, des bises anodines pour les couples sans sentiments, perdus dans leurs routines, mais pour moi, intenses comme celles qu'il me fait en partant, en arrivant, quand il veut, ou juste avant de dormir. Je l'aime, il m'aime. Le sourire se reflète dans le miroir. 

 

Bientôt il sera là.

 

Nylonement

 

 

Quelques reflets
Partager cet article
Repost0
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 06:43
Hésitation cruciale

Apprécier l'hiver quand vous avez fini par vous habituer au vent, au froid, au manteau. Profiter pour choisir et ajouter coquetterie bien personnelle une écharpe douce, des gants doublés de soie, la mode continue à travers la saison.

 

Douche, maquillage et habillage faits, le petit déjeuner suit son cours, en hésitant entre jus de pamplemousse, si il était encore là, ou jus d'orange pour soi. Deux tartines, des fruits, un café, non un thé plutôt, moins de punch inutile, vous digèrez en écoutant si possible de bonnes nouvelles. Dehors les gens marchent courbés, le vent souffle à nouveau, les manteaux deviennent doudounes, le ciel est blanc, la neige viendra-t-elle s'ajouter à l'agenda du jour ?

 

Simplement repartir vers la chambre, regarder autour de soi, ouvrir l'armoire et le coin dressing, chercher un peu partout car ce dernier accessoire vampirise l'espace. Ici sous la commode, des escarpins, des ballerines vernies oubliées depuis l'été, des sandales pour sortir, très fines, au talon infini. Là des bottines, toutes les couleurs, vraiment toutes, même ce vert mis une seule fois mais abandonné neuf sous cette étagère. 

 

 

Hésitation cruciale

 

Cruciale hésitation entre la saison et la raison, mais aussi la beauté et la féminité assumée. 

 

Signature de votre silhouette, vous hésitez enre les bottines grises, si légères, si agréables et les bottes plus élégantes suivant les modèles devant vous. Cavalière, pour devenir chevalresque avec votre robe du jour, motarde pour écraser de votre belle rebelle attitude l'univers de votre open-space, simple et droite pour jouer la sobriété, avec du faux cuir et du nubuck orange pour donner de la couleur à votre mode. Attente, pensées diverses, choix cornélien.

 

Vous préparez votre sac à main, autre volume de votre espace si personnel, un bazar rangé contenant des petites choses absolument utiles à votre confort et même votre bonheur. Lui sourirait en vous voyant farfouiller dedans cherchant des mouchoirs, trouvant tout sauf cela. Vous en souriez en ajoutant votre rouge à lèvres, bien rouges, vous !

 

 

Hésitation cruciale

Chaussures rouges, une idée, mais vous n'avez jamais osé au travail, uniquement pour des soirées entre amies, pour des sorties au restaurant ou à la maison. Couleur chaude mais aussi couleur forte. Vous ouvrez le placard de l'entrée, des escarpins vernis roses, une folie des dernières soldes, un truc absolu pour le faire craquer, tant par la hauteur que par l'impertinence. Vous avez osé les essayer, les acheter et puis les ranger.

 

Un collant pour le couleur, du noir opaque ou carrément du rose, pour un hiver pétillant et bien vivant. Vous hésitez encore, les chaussures, le plus dur choix d'une journée, surtout quand la météo joue avec le gris. Escarpins ou bottes !

 

Nylonement

 

 

Hésitation cruciale
Partager cet article
Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Livre : "Les ombres de Vienne" par Jody Shields
    "Elle possédait l'arme contre le poison tuant la liberté, elle savait lire." Lire, toujours lire, chaque jour lire encore. Lire chaque matin et chaque soir dans le train puis dans le métro, pour oublier ce temps perdu, pour savourer les mots et s'évader...
  • Musique : MICH-LINE
    Hasard d'un monde un peu trop sombre, encore plus avec les journées qui finissent trop tôt par une combinaison de nuages gris d'automne et de la nuit, je me replongeais dans mon univers de douceurs, réouvrant les portes de ce blog. Et en lisant les messages...
  • Livre : Maigret à New-York - Simenon
    Cet été a été une saison de changements, car la vie ou plutôt le manque de vie a choisi de modifier les parcours des uns et des autres. La météo et la planète blessée ont ajouté des aléas de chaleur intense mais surtout une pénurie de pluie (celle-là...
  • Vagues
    Pris entre deux courants, un peu perdu sans vraiment être noyé, je regarde ce soleil auquel je ne crois plus pour sa lumière car mon chemin de coeur est ailleurs. Secoué par des vagues contraires, par les paradoxes d'une vie effilochée durant les derniers...
  • Continuer
    J'aime tant les mots, le sens des mots, les jeux avec eux, les phrases simples devenues aphorismes s'envolant avec mes pensées, les phrases longues car je n'ai pas du tout envie de retrouver mon souffle, gardant ainsi l'éveil de mes envies et de mes passions,...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !