31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 15:08

J'étais rentré quasi flacé par le vent dans ma rue, à croire qu'il ne soufflait que sur mon passage. Je ne voulais que ma longue tunique grise en laine et cachemire et ma boule de poil, ce nouveau chat sur moi. Lui il est chaud.

 

Un grand thé, quelques gâteaux, mais pas trop, une série ou un émission de télé en zappant, je cherchais le cocon le plus chaud de mon appartement, l'endroit où je devrais être avec mon amoureux, oui ! souriez ! celui que je n'arrive pas à garder, ni déjà même à trouver. Je dois être invivable, ingérable, inadoptable par un homme. La trentenaire en a marre de cette vie froide, de clui qui lui manque pour la chaleur, pour parler de tout de rien, du boulot plat du du jour, des copines, des fringues, du chat, de mes pieds froids ausssi.

 

Dring, enfin un son bizarre que j'ai choisi un sir où je n'avais qu'à essayer les mille versions de sonneries de portables sans amoureux à déranger, et une soirée fort longue à remplir. Un son unique que je n'arrive même pas à mémoriser, à décrypter.

 

 

324175707_XZ_3.jpg

 

 

 

324175707_XZ_6.jpg

 

"Allo, qu'est ce que tu fais ce soir ?" Une bonne copine, une de celle qui me rassure car elle est souvent seule, entre deux plan cul, entre deux histoires de princesses pour la vie qui finisent en larmes avec un pot de nutella. On bavarde, j'adore çà !

"C'est Halloween. On va aler piquer les bonbecs des mômes, se déguiser en horreur ou plus simplement sortir avec d'autres couples et célibataires, j'suis pas seule."

 

Bonne idée, je sais pas, mais je travaille pas demain, j'ai dit "oui". Mais que mettre, un jean avec une tunique orange, j'ai pas. Et puis la citrouille qui cache la princesse, j'ai vu mieux pour capter le regard du faux zombie de la night.

 

324175707_XZ_8.jpg

 

 

324175707_XZ_4.jpg

 

Ok je vais jouer le maxi trip, la couleur en version maxi avec tunique, tee-shirt ou souspull à manches longues et un collant de couleur sur des maxi wedges. Je cherche, je sors tout des tiroirs, des boites de collants maxi mal rangés, je déboudine les jambes englués de ceux-ci. e trouve un rose ... oups filé... un rouge, un vert, un jaune falshy, je vais ma maquiller en fée.


324175707_XZ_7-copie-1.jpg

 

 

324175707_XZ_1.jpg

 

Finalement après un bain, chaud, oui j'avais toujours froid, j'ai opté pour le gothique, jupe cuir, collant noir entre rayures verticales et un collant grosse résille dessus. Un look noir, un rouge à lèvre si rouge qu'il doit briller dans la nuit, une frangue impeccable, mes yeux noirs, mon look noir, et un gros pull noir sur mon body.

 

Je suis prête pour dévorer avec mes fausses dents de vampire, le prince de ma nuit.


4b6bfbd07f510.jpg

 

Sinon au pire, je mangerai un chat en rentrant.

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 08:24

Ce matin, il pleut, des gouttes froides, presque glacées, mais je reste droite dans cette allée. Toutes et tous viennent me serrer la main, me faire une bise, me dire un mot. Je ne pleure pas, je ne sais pourquoi, je l’ai tant fait ces dernières semaines.

 

Oui ce matin, la vie a disparu, j’enterre ma fille. Ce cancer du sein, détecté il y a un an, devenu invasif, et terriblement dévorant. Elle a lutté, je l’ai protégée, aidée de mon mieux par des mots, par des silences, par des efforts pour voir ses enfants, mes petits-enfants revenant le week-end de leurs écoles de commerce en province. J’ai fait tout cela car je n’ai qu’elle, car cette maladie dévore ses forces, son corps, elle maigrit si vite. La douleur, elle la cache, elle la pleure. Les traitements sont des substituts de bien-être très passager avec des effets secondaires omniprésents, des douleurs nouvelles. Son moral est là car certaines amies sont restées proches, car elle n’a pas coupé le lien, mais en se regardant faiblir, même si elle n’est plus qu’une enveloppe qui se vide.

 

2032580

 

Son image, sa beauté tant aimée des hommes, tant jalousées ou copiées des femmes, elle l’a oublié, elle a rangé les photos pour ne vivre que l’instant présent. Elle souffre, elle pense à demain, elle pensait à demain.

 

Mais le mal était devenu général, elle avait pris des décisions qui la condamnait plus vite, mai qui lui laissait un peu de dignité, de féminité. Elle a affronté les médecins, ces personnes si accompagnantes mais aussi si habituées à annoncer des résultats négatifs, des traitements lourds et pire encore le nombre de mois de vie. Oui ils deviennent humains ou inhumains, suivant l’angle de vue, ils passent dans la chambre suivante, sur le cas suivant.

 

Angelo-Merendino7

 

Alors ce matin, elle repose en paix, naturelle et doucement maquillée. Elle avait tout prévu, demandant une discrétion absolue, aucune fleur sauf des lys blancs, et surtout elle avait écrit un texte pour nous, les vivants. Sur sa maladie, sur la prévention, sur les silences des uns, les mots des autres, elle demandait de prendre soin de nous, elle déjà ailleurs. Elle n’oubliait pas ses enfants, elle demandait à l’assistance de montrer encore à eux, perdus, le chemin de la vie.

« Vous devez les accompagner sur cette route sinueuse, si belle, si ensoleillée, avec la mer sur le côté, avec les vertes prairies, les amours et les pincements de cœur. Aimez-vous, autant que j’ai aimé la vie, en mettant toujours un nouveau pas devant le précédent, vers d’autres projets. »

 

schon4

 

Je viens d’ajouter de l’eau à cette pluie incessante, mes yeux s’illuminent en pensant à sa force, jusqu’au bout de ses forces. A cette volonté de vouloir rester femme, alors que son corps refusait de lui donner de l'espoir. Elle s'est battu. Trop tard.

 

Nylonement

 

 

Image-0296

www.cancerdusein.org

 

Mesdames, Octobre rose rappelle chaque année

qu'il est mieux de passer une mammographie

(certes douloureuse et désagréable moment)

, de détecter, de savoir, de traiter si besoin.

 

 

 

 

Participez tous les jours, pour VOTRE BLOG NYLON-VOLUPTE.com !

 

Alors simplement votez TOUS LES JOURS avec vos amies (après chaque article),

 buzzez avec vos amies, partagez sur vos réseaux sociaux avec vos amies, encouragez les votantes.

Promis je vous embrasserai toutes ensuite !!! 

 

 

voter-goldenb1.jpg

Votez pour Nylon-Volupte.com

Golden Blog Awards ici !

 

Chaque jour ! c'est pour votre Blog !

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 07:25

Je voulais finir avec cet ouragan, ses mots et parfois des gestes trop brutaux. La vie ne m’avait pas amené à lui pour subir ce flot de vagues de rage, de colère,  d’usure et de folie. Jalousie peut-être, mais elle devenait une obsession, pour mon image, mon corps.

 

256161_980.jpg

 

Des remarques sur ma taille, ma corpulence, mes  grossesses, les rejets, puis les manques, il ne savait gérer la relation avec celle que j’étais avant, sa femme.  Il me voulait belle pour être son artifice de balade, pour parader avec une belle femme en tenue rétro, en tenue tendance, en tenue d’été, en jupe même l’hiver, en bottes, tout suivant ses envies.

 

251060_980.jpg

 

Mais aussi paradoxalement que cela pouvait paraître, il me voulait pour lui seul, mon image devait suffire aux autres, femmes et hommes, car sinon il leur faisait une scène pour un regard trop intrusif, pour un compliment raffiné, mais totalement déplacé dans son univers égoïste. Il sombrait sur les creux et les hauts de ses propres tempêtes. J’étais devenu un objet, une réelle femme objet, une convoitise pour la mode, le reflet plaisant de ce jeu complice mais aussi l’image destructrice de sa possession. Je ne le voulais plus.

 

250052_980.jpg

 

Alors n’imaginez même pas un amant, une amie trop proche pour partager des discussions en dehors de sa présence, n’imaginez pas non plus le choc, le déluge face à ma décision de partir, de nous séparer, de le quitter. Il a tout dit, tout improvisé, tout démontré et extrapolé, mais rien n’était plus simple que le fait que je partais chez une amie. Puis je chercherais un appartement, un lieu à moi, pour recevoir mes deux filles, adolescentes et en internat, loin de son délire, habituées depuis longtemps à son comportement chaotique. Je serai, non je suis libre.

 

252249_980.jpg

 

Pour le divorce, il faudra des années, des démarches, mais mon avocate se chargera de démontrer sa nuisance,  ses égarements, son harcèlement, sa folie amoureuse peut-être. Trop aimer, ou trop s’aimer à travers l’autre, je ne sais pas, et d’ailleurs je ne veux vivre que pour moi, avec des collègues, des amies, des proches, une vie de femme.

Un nouveau départ.

 

Nylonement

 

 

 

Participez tous les jours, pour VOTRE BLOG NYLON-VOLUPTE.com !

 

Alors simplement votez TOUS LES JOURS avec vos amies (après chaque article),

 buzzez avec vos amies, partagez sur vos réseaux sociaux avec vos amies, encouragez les votantes.

Promis je vous embrasserai toutes ensuite !!! 

 

 

voter-goldenb1.jpg

Votez pour Nylon-Volupte.com

Golden Blog Awards ici !

 

Chaque jour ! c'est pour votre Blog !

Partager cet article
Repost0
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 06:16

Rien n'est plus doux que le soleil, celui qui lèche dès le matin, en suivant le contour de l'immeuble voisin, il renait en contournant la maternité de ce CHU. Là, maintenant, je ne dors plus malgré les somnifères, je les volontairement oublié, pour avoir une nuit à moi, un nuit de souffrance certes, mais sans être assomer, sans avoir ce sentiment de coup de massue. Je me gère, je souffre toujours un peu plus, je hais ce cancer qui me dévore, années après années. 

 

J'ai pu voir la cérémonie des jeux olympiques, j'ai tout suivi, ces centaines de chaises roulantes et ses sourires par milliers. Aveugles, handicapés, impotents, brisés par la vie, ils sont là pour partager une fête du sport. 

 

201208_brera_13-650x433.jpg

 

J'en suis venu à me demander pourquoi, tous ces sportifs n'étaient pas là avant, durant les jeux olympiques du mois d'août, avec les autres "normaux". Pourquoi ne pas alterner naturellement des épreuves avec et sans handicap ? Car ici encore on renforce la discrimination en offrant deux spectacles, en sectarisant les uns et les autres SEPAREMENT. Les malades et les non malades, comme depuis ce jour où je suis passé de l'autre côté de la frontière. Assomée, brisée, seule, trop seule, trop malade, vainqueur par KO après certains traitements et malheureusement les rechutes, les petites boules, les examens sanguins qui vous pourrisent la vie, le moral en ouvrant une simple enveloppe. J'en suis arrivée à avoir la nausée en ouvrant ma boîte aux lettres. 

 

201208_barcellona_17-650x433.jpg

 

 

Maintenant je suis malade, j'ai un corps en souffrance et à chaque fois que je dois avoir un contact pour un boulot, pour un papier bancaire, je dois préciser que je suis malade. Une tâche indélébile entre ce cancer et ma dépression, entre tous ces méandres qui dévorent mon corps et mon âme. 

 

Alors ce matin, je savoure le soleil, là, dans ma chambre vide, sobre et de couleur pastelle, je suis dans cet atmosphère triste, pauvre de tout sentiment, juste dans l'efficacité d'un traitement, d'une possible rémission, partielle, jamais définitive. J'attends ni le docteur, ni l'infirmière, encore moins la maladie. Je sortirai volontiers pour humer la fraîcheur du matin, pour ma balader le long de cette rivière si proche, de ce mer à quelques kilomètres. Je croque un rayon de soleil, j'essaye de l'attraper avec ma main, les perfusions me rappellent à mon lit. Un bijou pendouillant, même en version doré.

 

JVP_6718.JPG

 

Je suis lasse de cette vie pourrie, de ses maux, de tout cela, de ce mal maudit, ancré en moi. Pour combien de temps encore ? Je vois mes enfants qui ne peuvent plus cacher leur tristesse, je vois mes petits-enfants qui sèchent leurs larmes avant-après les visites. Je porte ma fierté lors de leurs passages, mais mon visage, mon corps parle. Aujourd'hui, je suis de plus en plus lasse.

 

Le soleil, la chaleur, les robes d'été, trop larges sur mon corps épuisé, mes talons trop frêles sans la moindre force dans mes jambes.

 

JVP_7643.JPG

 

Serait-ce mon dernier été ?

 

Nylonement

 

retrouvez tous les portraits de Femmes

Partager cet article
Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Bas nylon : NEBEL et son talon Flairette
    Au milieu des paires de bas nylon, dans le labyrinthe pas encore rangé des milliers de photos de pochettes, parfois une marque laisse trainer un fil léger. Je tire dessus, je regarde, j'explore les autres répertoires, les fichiers et les photos disponibles....
  • Bonnes Fêtes de Noël
    Ah cette belle année ! Quels mots pour la décrire ? J'ai si peu écrit d'ailleurs ici sur le blog, j'ai nourri ailleurs un manuscrit, j'ai lâché des mots dans des monologues qui ne trouvaient pas celle à qui je souhaitais parler. Pourtant des mots, des...
  • Et si la douceur était là
    Le ciel gris attend un rayon de soleil pour réchauffer son dos, pour lui céder un peu de place. Les oiseaux picorent les peaux de magrets accrochées à la branche, le chat reste là, perplexe derrière la vitre, bien au chaud, un regard vague vers eux. La...
  • Hiver serais-tu là ?
    Ce mois de décembre qui débute à peine, un pas de plus vers l'hiver, et déjà cette sensation molle mais bien présente qu'il sera trop long. Comme cette année d'ailleurs ! Pourquoi mettre douze mois dans un calendrier qui ne permet pas de savourer nos...
  • Simplement
    Prendre un peu de temps dans un agenda bien rempli, Prendre ce temps de s'évader dans un livre avec une grande tasse de thé chaud à côté de soi, Prendre le temps de ne plus le compter, S'évader plusieurs heures loin de son téléphone, de ses fausses obligations...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !