21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 15:00

Rien ne pouvait m'empêcher de sortir, car j'adore voir baver de plaisir, courir à pleine vitesse les escargots sur l'herbe mouillée de cette journée humide. Réveillé par les petits coups secs et réguliers de l'eau sur le velux, j'ai pu voir le jour se lever, profiter de cette intense lumière pour recoller mon corps en une seule silhouette. 

Simplement assis devant un grand thé chaud, j'ai repris ma place de contemplatif, là derrière ma fenêtre, derrière mon clavier.

 

5-inch-and-up-blog1.JPG

 

Un premier ballet de personnes pressées par les cloches de l'église toute proche, une messe de Pâques sûrement, des trenchs de toutes les couleurs et de toutes les longueurs, quelques doudounes aussi. des belles jambes qui auraient aimées la teinte soleil pour revenir finalement au noir absolu. Une impertinente avait mis des bottes, non des cuissardes en l'apercevant un peu plus avec son cuir sur les épaules, une blondeur souriante dans le vent, elle courait sans parapluie vers le porche tout proche.

 

 

 

Quelques minutes plus tard, quelques chocolats disparus près de la tasse de thé, je la remplis à nouveau. D'autres groupes, des familles, des mamans et des enfants, quelques papas avec les parapluies, des rires en sautant dans le flaques d'eau, des pantalons pour tous, sauf quelques courageuses car la pluie redouble de force. Le soleil perce quelques secondes, la chaleur frappe aux carreaux, je lève la tête de mon écran. Les mots dansent, se collent les uns aux autres pour parler de mode et de lingerie, mes sujets professionnels et détente à la fois. je réponds aux commentaires, aux messages sur les réseaus sociaux, la météo influence la présence sur ceux-ci. Car plus le soleil est là, plus rare sont les sms et autres tweets.

 

Bas-Nylon2-1714.JPG

 

Un rayon de soleil, un manteau rouge à la coupe officier, un plastron de boutons dorés, des jambes fines voilées de lumière brillante, des slingbacks framboise, une écharpe en soie blanche, elle vole au-dessus du trottoir, est-elle une fée ?

Une autre princesse en robe plumetis, des collants opaques, un trench court rose, la vie éclatante. Elle vole la vedette aux fleurs du quartier, elle rit, son ami l'embrasse, un amour heureux comme le printemps.

 

Je pose ma tasse chaude, je regarde le jardin vert, croquant le printemps à pleines dents, par l'autre fenêtre. Les fleurs du cerisier sont au sol, les ponctuations blanches, ici et là dans les massifs de tulipes. La pluie fait le bonheur de la nature et de son renouveau, et oblige les parapluies pour la mode, qui elle aussi se renouvèle.


 

022286542761fafb375b36110dc29ad1.jpg

 

 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 17:21

Main dans la main, chacune nos sacs à main, dans la douce brise du printemps. Un modèle vintage pour l'une, un modèle plus fashion pour l'autre.

 

Talons aiguilles sous mes bottines, et ballerines pour elle, nous gambadons vers le théâtre, un privilège que nous nous accordons chaque mois, après un court débat sur le contenu, durant nos conversations téléphoniques. C'est un moment de complicité entre ma grand-mère et moi, jeune étudiante revenue à la capitale après de courtes études en province. On aime prendre ce temps pour aller voir des comédies, des acteurs ou des actrices connues mais aussi des textes nouveaux. Son esprit est toujours vif pour dénicher les perles rares, les petits coins de Paris avec des scènes toutes petites, une proximité quasi physique avec les comédiens. Parfois on ressort déçues, le plus souvent on a adoré, on en parle en revenant dans le taxi, dans la nuit installée. Un bonheur double car chacune y apporte son imaginaire et son vécu, ses références.

 

mode-nuit-L-K6nP3F.jpeg

 

Ce soir, c'est un succès qui a mérité des prolongations, un homme seul qui se dédouble dans son jeu. Sur la scène, tout de noir vétu, il entre, il marche, il s'installe, il prend possession de ce théâtre et des deux cent spectateurs présents, silencieux. Un piano devant lui, quelques notes incisives, le début d'un récit. Nous voyageons dans le temps, dans l'espace sonore, dans le noir et dans la lumière, dans les errances troubles des derniers instants du siècle dernier, de l'autre côté du mur. Un pianiste, un génie, interprêté par un virtuose, deux histoires qui se croisent, deux récits, deux vies qui explosent dans les interprétations, dans la folie des notes, dans des montées et des descentes. Tout cela nous prend, ma grand-mère retient son souffle, je lui sers la main, nous ne faisons qu'un. Le public tout autant. Du silence entre deux notes, entre deux envolées, sur le chemin de la vie d'un hommage vivant et intelligent. Le "pianiste aux cinquante doigts"  est là devant nous, dans notre ressenti si fort, une larme, des émotions, des instants où l'on voudrait applaudir, et crier des "bravo".

Intense, Pascal Amoyel nous a emporté, nous savions que les prolongations justifiaient un partition réussie, mais là c'est un ouragan de sensibilité, les larmes partent, les mains claquent, les applaudissements ne cessent pas pour les deux interprêtes, pardon pour cet homme qui donne de lui et qui rend un hommage saisissant à son maître. Son visage semble emporté par l'hommage, lui qui rejoue chaque soir ce spectacle depuis cinq mois. Il est dans la présence de ce vieil homme, il est dans la vibration commune, entre le réel et le ciel.

 

unnamed--10-.jpg

 

Nous sommes ressorties toutes enthousiastes, retournées par ce moment étonnant, une pépite iconoclaste. Dans la même émotion, malgré nos deux générations. 

 

Merci Messieurs Amoyel et Cziffra !

 

 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 04:42

Aligner des mots, jouer avec eux et pire encore se nourrir d'eux. Ces derniers jours, sans être addict mais juste très souvent connecté pour mon travail et plus encore pour mon plaisir aussi, j'ai dû vivre sans internet, une connection noyée dans la boue et soudain une box avec un encéphalogramme plat. Plus rien !

 

Plus de belles images, plus de FB, plus de Pinterest et surtout plus moyen de vous écrire. D'autant que je n'avais pas trop prévu d'articles à l'avance. Un tourbillon de manque, d'envie, de mots qui débordent, de courtes histoires qui viennent et repartent.

 

supertrash-spring-2014-campaign-bregje-heinen7.jpg

 

 

supertrash-spring-2014-campaign-bregje-heinen1.jpg

 

Heureusement, St Electron nous relie à nouveau, mon dictionnaire s'emballe, mes lectures aussi, les expositions aussi, les mots s'affolent de cette attente des derniers jours. De plus le printemps s'installe, les pétales de mon cerisier, marquent de leur blanc immaculé le sol vert de mon jardin, les oiseaux chantent si forts que parfois je suis obligé de fermer les fenêtres pour passer certains coups de fil. La douce chaleur du printemps arrive.

 

Vous, vous retrouvez le sourire, vous vous nourrissez de cette énergie nouvelle distribuée gratuitement qu'est le soleil. Le coeur est plus épanoui, les paysages plus éclatants, et toutes vous hésitez une dernière fois avant de poser votre doudoune, votre manteau pour une version plus légère avec malgré tout une écharpe pour le vent frais.


Voilà, le printemps est là, vos gambettes s'ouvrent à la mode de cette saison, ... et à mes yeux heureux. J'assume ce plaisir d'esthète de vous voir plus légères, plus sereines, plus féminines le plus souvent, plus à même de partager votre plaisir d'élégance avec l'extérieur. Même si les bottes avaient leur charme, elles sont déposées dans le bas du dressing, libérant les escarpins, les bottines si idéales en cette demie saison. Grises pour l'une, en cuir verni pour l'autre, ouverte devant, ou zippée derrière, j'ai vu la plus grande collection du monde, pardon de mon quartier en une heure hier, juste en rentrant à pied avec ma baguette. Je prenais l'air, je flânais, et je me gorgeais de soleil, de sa chaleur qui calme certaines douleurs. Doucement, je profitais autant des tulipes, des narcisses et des arbustes en fleurs, de mon jardin enneigée de mes pétales blanches, mais tout autant j'observais les belles qui passaient avec leur poussette, leur compagnon, leurs enfants. Tous les âges, toutes les coquetteries de la mode au féminin.

 

supertrash-spring-2014-campaign-bregje-heinen5.jpg

 

 

supertrash-spring-2014-campaign-bregje-heinen11.jpg

 

Autant de versions que de mots, autant de bonheurs variés pour le contemplatif que je reste, avec ce plaisir certain que vore liberté de mode reste une source inépuisable pour mes mots ensuite. A demain donc.

 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 05:44

Y-a-t-il des jours pour être Femme ?

 

unnamed--7-.jpg

 

De notre environnement nous recevons tant de messages contraires en regardant les publicités des magazines, de la télévision ou des panneaux d'affichage avec des corps dénudés pour vanter la dernière voiture à la mode, femme-objet pour objet de consommation. Nous voyons ou entendons des documentaires sur les libertés opprimées dans le monde, mais moins sur le silence dans notre propre société française. Dans la presse féminine ou généraliste, les articles nous font partager leurs points de vue, ouvert ou non, sur le rôle des Femmes, de l'évolution en France, dans les institutions, dans le journalisme, dans les entreprises, dans les métiers "d'homme", dans les postes de management. Un peu moins dans la politique, malgré des élections, malgré des longs discours bien-pensants sur la parité, sur l'équilibre des forces.


Nous avons nos extrêmes entre les élections de miss, et la simple journée de la femme en mars. Laquelle défend le mieux l'image de la Femme, laquelle est la plus éphémère. Une journée d'ailleurs quand chaque jour des millions d'entre elles s'occupent un peu trop des tâches ménagères pour le confort des familles, des enfants mais surtout du père qui rentre pour poser ses pieds sous la table, "le pauvre, il est fatigué". Un déséquilibre notoire qui s'amplifie quand certains médias osent parler des femmes, celles qui travaillent, celles qui sont les épouses, celles qui sont les maitresses, celles qui sont les mères. Réducteurs et caricaturals, ces critères sont surtout ancrés dans les héritages de nos éducations, de père en fils, pire de mère en fille.

 

 

640x640xkate-upton-bobbi-brown-cosmetics.jpg.pagespeed.ic.y.jpg


Quand notre société évoluera-t-elle ?

 

Chaque génération peut se charger d'effacer des injustices, notables ou insidieuses de notre système, mais la volonté et plus encore l'amour devrait donner plus de libertés, plus d'égalité.

 

800x1018xjeneil-williams-photos9.jpg.pagespeed.ic.Al194OcsB.jpg

 

Heureusement, pour rester sur une note positive, la mode féminine est en déséquilibre depuis longtemps car elle est plus riche de diversité avec des pantalons de toutes formes, des jupes de toutes longueurs, des tuniques et des robes sublimes, noires entre autre, des manteaux, des tops et des chemisiers, des pulls et des gilets, et d'accessoires pétillants comme les bijoux, les sacs à mains et les chaussures. 

Heureusement les femmes seront toujours plus jolies.

 

 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Bas nylon : NEBEL et son talon Flairette
    Au milieu des paires de bas nylon, dans le labyrinthe pas encore rangé des milliers de photos de pochettes, parfois une marque laisse trainer un fil léger. Je tire dessus, je regarde, j'explore les autres répertoires, les fichiers et les photos disponibles....
  • Bonnes Fêtes de Noël
    Ah cette belle année ! Quels mots pour la décrire ? J'ai si peu écrit d'ailleurs ici sur le blog, j'ai nourri ailleurs un manuscrit, j'ai lâché des mots dans des monologues qui ne trouvaient pas celle à qui je souhaitais parler. Pourtant des mots, des...
  • Et si la douceur était là
    Le ciel gris attend un rayon de soleil pour réchauffer son dos, pour lui céder un peu de place. Les oiseaux picorent les peaux de magrets accrochées à la branche, le chat reste là, perplexe derrière la vitre, bien au chaud, un regard vague vers eux. La...
  • Hiver serais-tu là ?
    Ce mois de décembre qui débute à peine, un pas de plus vers l'hiver, et déjà cette sensation molle mais bien présente qu'il sera trop long. Comme cette année d'ailleurs ! Pourquoi mettre douze mois dans un calendrier qui ne permet pas de savourer nos...
  • Simplement
    Prendre un peu de temps dans un agenda bien rempli, Prendre ce temps de s'évader dans un livre avec une grande tasse de thé chaud à côté de soi, Prendre le temps de ne plus le compter, S'évader plusieurs heures loin de son téléphone, de ses fausses obligations...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !