14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 11:45
Des Lumières

Des lumières dans la nuit, des terrasses, des cafés, des brasseries, des inconnus, des personnes qui parlent entre elles, sourient et partagent leurs vies.

Des notes de musique, des cris de joie, des rires et des verres qui trinquent à ce bonheur précaire, celui d'un travail, des copains pas assez souvent croisés, celui d'un nouvel amour, d'une séparation  à oublier, d'un boulot nouveau, d'un début de chemin.

 

Des lumières dans la nuit, froide, soudainement silencieuses après un fracas assourdissant, après des secondes devenues sans fin, incroyablement sanglantes, sombrement plus noires que l'obscurité ambiante. Des personnes, des femmes et des hommes, des jeunes et des moins jeunes, des gens heureux il y a encore quelques instants, détruits par une idéologie ignoble et totalement inhumaine. Rien, le néant au-delà de la mort, des morts trop nombreux, des peurs encore immobiles, des cris, des urgences, des lumières de girophares, des pompiers et des policiers. Horreur complète, réelle sans possible réveil d'un cauchemar impossible, ils sont morts, ils sont blessés, ils sont innocents. Sans volonté, sans opposition, sans un souffle. Là, sur le sol, dans leur sang !

 

Toujours des lumières, celles de notre liberté, pour les hommes, plus encore pour les femmes, pour bien montrer notre égalité, notre profonde équité, dans une nuit trop froide, trop absurde, je suis debout. Résistant face à cette meute informe, face à ces monstres qui déclarent une guerre incohérente. Droit face à l'ignominie d'une idéologie qui brouille la liberté de tous, de mes proches, de mes enfants aux yeux grand ouverts sur une société ébranlée, de mes amis, des inconnus, des citoyens morts, blessés ou maintenant sous le joug de la peur.

 

Sans lumière, face aux médias, fier de croire en une fraternité vivante, de partage et d'amour, fou de penser à la paix pour tous, je deviens miroir pour espérer donner la lumière, pour refléter les rayons d'un soleil plus fort. Une liberté réelle pour vivre ensemble, pour vivre avec les gambettes à l'air pour ne pas offenser mais respirer, pour vivre avec une mode lumineuse se jouant de la diversité qui nous enrichit, pour vivre avec les féminités souriantes, pour croire aux reflets du respect omniprésent.

 

Lumières humaines, si des chandelles se sont éteintes, se sont couchées, d'autres resteront debout, toujours avec une flamme en elles, un espoir, une force nouvelle, une résistance pleine de clarté.

 

 

Gentleman W.

 

Des Lumières

Partager cet article

Repost0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 07:02

Petit matin, heures indéfinies. Dormir, enfin m'écrouler, après la fête d'hier, trouver un coin et sombrer.

 

Ah les études, les heures de travail accumulées avec les petits jobs d'été, avec l'agenda des cours, des TP et puis surtout les transports. Une pensée à notre société qui a voulu des diplômés, en oubliant de construire des universités modernes avec des chambres à côté, surtout à un prix raisonnable. Alors hier après-midi j'ai bossé dans un magasin, un nième boulot, de vendeuse, précaire, au gré des envie de patrons exploiteurs. Ils n'ont qu'à tendre la main, elles sont dix, vingt, cinquante à attendre ma place. Parfois il mate mon derrière, je le sais, nous le savons toutes ici, surtout depuis qu'il a imposé une tenue "plus marketing, plus accrocheuse" à chacune de nous. Tee-shirt blanc, moulant, une taille en dessous, demandez à Clara avec son bonnet D, elle frise l'explosion. Une jupette noire courte, vraiment mini-jupe, un collant opaque noir que nous avons demandé car il devenait impossible de se pencher. On dirait des hôtesses au salon de l'automobile. Bref, j'ai bossé, j'ai vendu des fringues, rangé le stock, réceptionné des cartons, poussé le tout au fond du magasin, souri à des clientes polies et aussi impolies, nettoyé, compté, recompté. Vannée mais ensuite je suis rentrée dans mon petit appart, un studio exactement. Un truc avec quatre murs précisément, un lit, une table de travail, pas vraiment pour manger, un coin évier-cuisine, une douche et un lavabo, des toilettes, une surface géante dont je ne veux pas savoir les dimensions, je connais le prix du loyer. J'ai bossé tard, passant quelques coups de fil à mes amies, m'épuisant sur des devoirs, des préparations de droit fiscal, mon avenir.

 

 

 

 

 

Aujourd'hui, j'ai filé en jean et chemise colorée aux différents cours, et après ? Un retour rapide à mon petit chez-moi, une balade dans le frigo vide, une salade et une soupe, un bout de fromage, juste le temps de prendre une douche, une ponctuation de fin de semaine avant l'heure avec le pont. Un jour de repos, non deux, enfin quatre avec le week-end car la patron ferme la boutique. Pas payée mais libre. Du temps, ce qui me manque le plus.

 

 

J'ai profité sous la douche, comme une renaissance, un long moment de bien-être, avec un lait d'avoine léger sur ma peau, doux tant dans sa texture qu'avec son parfum. Je connaissais mon occupation du soir, une sortie entre filles, toutes célibataires ou presque, sans aucun mâle, notre rituel de papotages, de ragots aussi, de bonnes affaires et de mode, de détente assurée. Toutes dans la même tranche d'âge, des études en cours ou un premier boulot, la confusion parfois dans nos têtes entre la société vendue par nos politiques et la réalité amère du marché du travail. Mais ce soir on oublie cela, on positive, on rit, on sourit, on réconforte parfois, on se marre, on rigole parfois même dans sa première acception. Ce soir, petit resto dans un coin du Marais, notre bande. J'enfile de jolis dessous liberty jaune, une folie pleine de couleurs, un bonheur d'été, tout cela sous une robe jaune dégotée dans la boutique de mon labeur. Un coton léger, un jaune vif, banane, une petite noeud noir à la ceinture, plutôt d'ailleurs sous la poitrine, comme pour marquer un effet taille haute. Je l'adore. Des bas plumetis, des talons, ceux que je ne sors jamais, ni pour les études, ni pour les transports, ni pour le job.

 

 

 

 

 

Je me sens femme, je me sens bien. En riant, je verrai bien les bras de mon amoureux autour de moi. Encore faudrait-il que j'en trouve un, juste à caler dans mes horaires de la semaine, pas trop encombrant, mais juste réconfortant, pas trop collant, mais bien présent quand je le veux, quand j'en ai besoin.

 

Ce soir, je suis épuisée, on a dansé, chanté, parlé, crié. Une soirée par hasard, une autre bande dans le même resto, on les a suivi pour finir dans un loft géant, de la musique, des gens sympa, des jeux de lumière toute la nuit. Des canapés, des mezzanines pour boire, parler encore malgré le bruit, rencontrer des nouvelles têtes. J'ai bu un peu trop probablement, plus la fatigue. Des souvenirs oui des remarques et des compliments sur ma robe, des sourires, un regard aussi, plus fort d'un beau mâle, jusqu'au retour de sa blonde aux yeux énervés. Un grand rire, du bon son ainsi qu'un coup de fatigue. Là maintenant, je suis lovée dans un coin, entre deux fauteuils, je me suis écroulée. Je dors.

 

 

 

 

 

 

Nylonement

 

texte publié sur le blog

www.absolue-feminite.blogspot.fr

 

 

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 07:37

Une journée froide, avec du vent, l'occasion de lire ou relire les articles du dimanche,  des catégories BAS NYLON ou ORDRE de la JARRETELLE, mais aussi l'occasion de compléter vos connaissances linguistiques pour vos recherches de bas vintage par exemple, ou pour vos achats sur des sites étrangers concernant les BAS NYLON.

 

 

7bbf25979e98f073ba78902ac77aa18f.jpg

 

 

8022105556766413_GZPT5M53_c.jpg

 

 

Copie-de-Copie-de-1954-P2.jpg

 

 

Je vous propose donc un mémo de traduction français vers l'anglais ou l'américain (eh oui il y a parfois des différences linguistiques entre ces deux pays, pour la même langue).

N'hésitez à venir proposer des mots complémentaires, et même à oser, des traductions Français-Italien, Français-Allemand, Français-Espagnol, etc.

 

BAS NYLON  /  NYLON STOCKINGS

Véritables BAS NYLON COUTURE  /  FULLY FASHIONED STOCKINGS

BAS NYLON COUTURE  /  SEAMED STOCKINGS

BAS  /  STOCKINGS (attention ce terme signifie aussi chaussettes)

BAS JARRETIERES (type DIM Up) /  HOLD-UPS ou STAY-UPS STOCKINGS ou THIGHS HIGHS

BAS VINTAGE  /  VINTAGE STOCKINGS

BAS FILES  /  RUN STOCKINGS ou LADDER STOCKINGS

JARRETELLES  /  GARTERS ou STRAPS (attaches)

JARRETIERES  /  GARTERS

PORTE-JARRETELLE  /  SUSPENDER BALT ou GARTER BELT

SERRE-TAILLE  /  CINCHER

CORSET  /  CORSET

GUEPIERE  /  CORSET ou CORSELETTE

GAINETTE  /  GIRDLE

GAINETTE HAUTE  /  LONGLINE GIRDLE

POINTE RENFORCEE  /  REINFORCED TOE

TALON RENFORCE  /  REINFORCED HEEL

BAS avec Pointes et Talons renforcés / RHT STOCKINGS

 

 

tumblr_lhe2pjHCp71qao1t8o1_500_large.png

 

 

REVERS  /  TOP ou WELT

REVERS OMBRE  /  SHADOW WELT

OEILLET dans le REVERS (dit trou de serrure)  /  KEYHOLE

 DIMINUTION  /  

COUTURE  /  SEAM ou BACKSEAM (couture arrière)

SANS COUTURE  /  SEAMS FREE ou SEAMFREE ou SEAMLESS

 

1955seams.jpg

 

BAS FINS  /  THIN ou SHEER STOCKINGS

BAS BRILLANTS  /  GLOSSY ou SHINY STOCKINGS

BAS PLUMETIS  /  DOTS STOCKINGS

BAS OPAQUES  /  OPAQUE STOCKINGS

BAS TRANSPARENTS  /  SKINY ou SHEER STOCKINGS

HANCHES  /  HIPS

CUISSES  /  THIGHS

GENOUX  /  KNEES

MOLLETS  /  CALVES

CHEVILLES  /  ANKLES

PIEDS  /  FOOT

ORTEILS  /  TOES

TALON  /  HEEL

 

8022105557048508_pUtNKelg_c.jpg

 

 

UNIVERS des BAS et COLLANTS (CHAUSSANT en terme pro)  /  HOSIERY

 NYLON  /  NYLON

DENIER (indice de finesse)  / DENIER

GOUGE ou JAUGE (indice de densité de tissage) /  GAUGE 

SOIE  /  SILK

COTON  /  COTTON

RESILLE  /  FISHNET

LEGGINGS  /  LEGGINGS

COLLANTS (oui pour mieux les éviter ;-)  /  TIGHTS ou PANTYHOSE

 

  Pour celles et ceux qui voudraient approfondir les termes en anglais :

www.stockingshq.com/glossary-of-hosiery-terms-i35

 

 

Nylonement

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 11:53

Des voyelles et des consonnes, des virgules et parfois quelques points. Parfois une pause, d'autres mots, toujours des phrases avec au final des textes, courts ou longs.

 

Je n'écrivais plus (du moins ici) constatèrent certains, mais je lisais, tout autant si ce n'est plus encore que d'habitude. Le matin dans les transports de mon nouvel emploi, le midi lors d'une pause, le soir en rentrant et comme souvent sur l'oreiller comme une ernière sommation avant le sommeil. Lire, un bonheur, quasiment une drogue, avec des saveurs différentes, des niveaux d'attention allant de la fantaisie diverstissante à la littérature réellement culturelle voire même à la philosophie pure et enrichissante, je suis un poly-lecteur. Avide de bonheurs variés en fonction de mon humeur ou de ce fort intérieur qui dicte ma tolérance à l'ennui, ainsi que a gourmandise à découvrir, à analyser, à déguster chaque mot, chaque envolée. Avec des goûts ouverts et curieux de la diversité des styles, dévorant autant l'approche romanesque pure que les documents ou rapports sur des sujets sérieux, parfois avec des déceptions (ces longues minutes et heures à ne vouloir renoncer à un livre qui ne passionne pas, en lui donnant l'espoir d'encore nous surprendre avant le point final), j'aime croire en des moments futurs de bonheur, des surprises.

 

Comme avec une nouvelle recette, comme dans un restaurant connu ou découvert au hasard d'une balade, je reste toujours novice face aux premiers mots, savourant les premiers arômes, le premier contact avec des mots. Un style, une ambiance, un contexte, une entrée dans un univers partagé avec un auteur, parfois des longueurs, parfois des fadeurs, et puis aussi des explosions d'addiction, des mécaniques huilées qui m'emportent. Ah ce moment-là où je ne peux croire que je devrais cesser de lire, refermer le livre entre deux moments de la journée, ou pire encore à la fin de celui-ci. Capté par les mots, enivré par les saveurs, cette bulle unique d'imaginaire et bien souvent de beauté (dans le style, dans les images, dans la vérité sublimée).

 

Récemment je lisais "Les règles du jeu" d'Amor TOWLES, un livre infiniment américain, un sucre enrobé de sucre. Un balade dans les années 30 à New York, décomposant l'ascension d'une femme, avec un tempérament rare pour son époque, avec des effluves féministes, avec des rebondissements dans une société upper class trépidante. Passionnant et divertissant sans être non plus la révélation incontournable, ce livre vous prend dans ses rues, ses appartements, ses taxis, ses histoires d'amour parfois impossibles. Jazz pour suivre la narratrice dans les boîtes de nuit, la nuit entre deux verres, une belle histoire qui a reçu le prix Scott Fitzgerald.

 

 

Reprenons ... ensemble nos samedis Culture (expositions, livres, artistes, films ...) sur ce blog.

 

Et retrouvez mes lectures, mes critiques, mes envies de livres sur BABELIO :

Profil GentlemanW             www.babelio.com

 

 

Des mots ...

Partager cet article

Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Reflet
    Un simple rayon de soleil, un plus malicieux que les milliards d'autres, parti de l'astre lumineux avec une vitesse folle, ayant parcouru des trillions de kilomètres pour venir se poser sur le bout de mes pieds, là sur la terrasse, pendant je me repose...
  • Bas nylon talon Demon - Demon heel for Nylon stockings
    Explorons ensemble l'univers délicat des bas nylon, en vous proposant aujourd'hui le premier article sur les finitions de talon. Car si les fines coutures soulignent vos pas, enveloppent de magie les mouvements de vos jambes sous vos robes, disparaissent...
  • Mirifique
    Les vitrines sont restées allumées, jour et nuit, pour nous rappeler que dans cette nouvelle prison, nous pouvions encore regarder derrière les vitres. Uniquement derrière cette frontière de verre. Les boutiques sont closes depuis des semaines, sans ce...
  • Fée
    Fourbu par la fatigue, mais heureux face à ce jardin remis à neuf, je contemplais ce lieu où la nature prenait pleinement son essor. Chaque arbuste, chaque haie, chaque pot savaient attendre les saisons pour s'endormir, pour sommeiller jusqu'au Printemps...
  • Insouciance
    J'ai pris une pause, une véritable pause, chez moi. Je vous vois sourire surtout en cette période de crise, avec le message "Restez chez Vous" martelé si fort, si souvent, avec le nouveau big brother. Oui mais je dois vous avouer que j'ai travaillé, tous...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !