14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 07:34
Dernier jour de vacances

Simple paréo vaporeux, un grand cabas en guise de sac à main, des sandales de cuir tressé, une robe de dentelle blanche, je marche sur cette plage. Sans insister, je ne veux penser à cette date dans mon agenda, la dernière semaine de mes congés. J'ai envie de la vivre pleinement.

 

Hier mes enfants, ma petite fille née en début d'année était là aussi. Ses grands yeux émerveillés par son premier contact avec l'eau et les vagues, une larme, des sourires, des sensations nouvelles pour elle, des rires pour nous tous, suivis par le bonheur familial d'une grillade dans notre petit jardin, attenant à notre charmante maisonnette de bord de mer. J'ai toujours voulu cet endroit simple, avec des fleurs partout dans ce lieu minuscule. Mais un véritable havre de paix reste toujours un paradis coincé entre les murs voisins, avec les grands pins des domaines mitoyens, qui penchent leurs têtes vers nous. Des rhododendrons, des bambous légers, des romarins, des lavandes, des ifs, des herbes souples, des hortenisas comme des bouquets géants, toutes les nuances de vert s'expriment ici. Nous respirons toute cette nature avec nos coeurs. Des petits chambres, un canapé, trois hamacs, tout est fait pour se détendre, pour de longues discussions sur nos envies, nos besoins mais surtout sur nos rêves.

Le temps glisse à un rythme différent dans cette maison, les belles âmes l'imprègnent de leur poésie. Poissons grillés, deux homards fraîchement pêchés, quelques légumes, des salades, des verres d'eau, des verres vidés de leur vin rosé. Chacun boit, mange, rigole avec les autres.

La famille est repartie, vers la ville et le boulot. Je savoure ce vide avec une harmonie différente, une balade matinale au marché, un retour par la plage, les sandales à la main, les doigts de pied dans le sable. Longue flânerie, quelques brasses aussi, une liberté dans ce calme de fin de saison. Là, maintenant, dans le hamac, un bon livre à finir, avec les bruits de la nature, les mouettes et le vent dans les arbres, le soleil se cache pour ne pas troubler cette douceur. J'enroule mon paréo pour le transformer en longue écharpe, afin de tenir mes cheveux. Je déguste les mots.

 

Demain, il sera là, lui, mon amoureux. Je me loverai dans ses bras, une semaine ensemble, dans notre bulle, sans nos deux familles. Un seul coeur !

 

 

Nylonement

 

Dernier jour de vacances

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 06:24
Bas Nylon ... question de tailles

L'été prolonge ses chaleurs, l'automne arrivera peut-êre avec quelques gouttes de pluie. Déjà les matins sont plus frais, les attentes sur le quai de la gare ou devant l'école permettent de ressentir les degrés disparus, l'envie de quelques deniers pour les matinées.

 

Alors vous allez replonger dans vos tiroirs, vos commodes, vos satinbox peut-être, pour dénicher une teinte soleil pour vos jambes encore doucement caramel, une teinte claire, blush, pour votre peau pâle qui attend un effet rose léger et poudré. Du noir, pas encore, même si j'ai vu des opaques les derniers jours, ainsi que des voiles de couleur, un jaune vif, un rouge transparent, un violet élégant. Des bas, avec jarretelles pour certaines, des bas up pour les autres, une liberté de mode !

 

Avec cette tunique, non plutôt avec cette jupe plissée ou en hésitant encore avec cette robe légère bleue, vous conaissez la longueur de vos vêtements sur vos cuisses. Vous en déduisez aussi la hauteur pratique sur vos cuisses. Le revers se cachera juste là sous le tissu fluide, visible probablement pas, suggéré peut-être, vous aimez votre confor, vous décidez de votre séduction ou de votre discrétion.

 

Cependant vous savez que chaque paire de vos bas aura une position sur vos jambes. Modèles, marques, motifs, dentelles ou simple revers de voile, nylon ou lycra, vous aurez des ressentis différents en trois dimensions. La tension sur la hauteur, globalement mais plus exactement entre talon et genou, entre genou et cuisse, mais aussi autour de votre cuisse. Certains revers sont plus ou moins extensibles, libérant ou non la chair, le muscle long, le marquant de sa présence. Une souplesse extensible variable, et puis soudain dans vos pensées, la taille commandée, ce choix que vous faites en fonction des modèles d'une même marque, différente alors que votre jambe reste la même. Casus belli nylonné qui s'amplifie quand vous ouvrez votre douce boîte satinée avec les bas vintage. Des tailles anciennes, des marques inconnues, des provenances françaises mais aussi américaines, anglaises, australiennes ou d'ailleurs. Une normalisation inexistante à l'époque, des habitudes opposées pour le porte des bas nylon, des chiffres, des tailles et des interrogations.

 

Après plusieurs semaines à réfléchir à cette équation, et sans prétendre à la médaille Fields, je vous propose de publier prochainement un article complet sur le sujet "Tailles actuelles et vintage", si vous le souhaitez ?

Avec des illustrations et des repères.

 

 

Nylonement

 

Bas Nylon ... question de tailles
Bas Nylon ... question de tailles

Partager cet article

Repost0
10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 11:56
Expo : Paolo TITOLO - Translucidas
Expo : Paolo TITOLO - Translucidas

 

Des clichés, des couleurs, des corps, des détails, des zooms, une ambiance. Vous voici prisonniers d'un voyage initiatique, avec pour guides, le photographe Paolo TITOLO et sa femme Mariela CASTRO, une balade au milieu de leurs visions, de leurs explications sur un monde en évolution.

 

La MEP ose un regard différent sur un nouveau genre, sans jugement aucun.

 

Les photos sont en grand format pour mieux les appréhender, pour saisir les sourires, parfois des douleurs cachées, une belle exploration à compléter d'explications données dans la vidéo ci-dessous.

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 14:54

Un lointain souvenir, forcément quand l'âge devient canonique comme le mien. 

 

Et puis avec le regard, plus encore avec les petites phrases, quand mes proches m'accompagnent dans la maison de retraite. Je suis un petit vieux, branlant sur sa canne, avec des instants d'égarement même, la mémoire semble se couper de ma communication, car je pense encore. Mes neurones se sont adaptées à ma vie lente, à mes courses immobiles dans les longs couloirs beiges, à mes journées rythmées par les repas, les gélules, les aides des soignantes. Parfois je souffre de ne plus être le jeune gars vif qui pédalait entre le village et la ville pour aller guincher avec des copines, pour des bals et des pots, des baisers volés sous les porches des rues mal éclairées. J'avais ma vie, mon petit travail, des rêves, pleins de rêves dans la tête le soir dans ma petite studette, des tas de romans posés au pied du it. PAs de télé à l'époque, mais des milliers de mots, des chapitres dévorés tout en mangeant sur une petite table en formica, dans une assiette un peu triste. Je dévorais les ambiances de polars, les romans aussi romantiques, et quelquefois j'allais au cinéma. Des lumières, des actrices sublimes de glamour, des voix douces, des étoiles en revenant sous la pluie chez moi, toujours en vélo. Trempé je pensais fort à elles, à leurs corsets, à leurs gambettes, à leurs gestes délicats avec leurs cheveux.

 

Un jour enfin, j'ai eu une voiture, une occase revendue par mon patron, un beau contrat signé juste avant, un nouveau poste, un tournant dans ma vie. J'ai foncé dès le premier week-ed à un autre bal, et elle était là, brune, sublime, conquérante. Enfin je m'en rappelle ainsi car au final elle était discrète, délicieuse avec son parfum de fruits rouges, ses jambes gainées de noir, cachées sous des jupons trop longs sauf quand elle dansait. On a tourné, des milliers de fois avant de s'embrasser, de l'aimer éperdument, éternellement. Chaque jour ou presque j'y pense. Je l'ai aimé si fort. Elle a été ma femme, la mère de mes enfants, l'éternel amour de ma vie. Nous avons roulé vers d'autres cieux, d'autres paysages, avec un appartement et même une petite maison au bord de la mer. De la musique, des danses toujours, des rires et des sourires tous les jours. Un baiser long chaque jour avant de dormir !

 

Et eux qui me voit comme un vieux, un ancêtre, un héritage sur pattes peut-être aussi, ils oublient que j'ai eu un passé, une vie trépidante, des moments de douces folies. Oui des galipettes avec mamie quand nous étions jeunes. Nos corps étaient en parfaite fusion avec nos esprits, avec les libertés nouvelles de l'après-guerre. Nous avons croqué toutes les douceurs. Elle me manque, mais ces bas nylon, sa touche de féminité si personnelle, toujours sur ses gambettes parfaites, je ne les oublierai jamais. Une nostalgie amoureuse, car c'était une étincelle de volupté qui signait ses sourires, surtout quand elle soulevait sa robe. Malicieuse, séductrice, gourmande de nos corps rapprochés.

 

Laissez-moi tranquille sous ce parasol, sur cette terrasse avec un peu d'eau citronnée, je suis bien. Ma mémoire déroule des films en noir et blanc, en couleurs, sublimes et uniques.

 

 

Nylonement

 

Nostalgie

Partager cet article

Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Reflet
    Un simple rayon de soleil, un plus malicieux que les milliards d'autres, parti de l'astre lumineux avec une vitesse folle, ayant parcouru des trillions de kilomètres pour venir se poser sur le bout de mes pieds, là sur la terrasse, pendant je me repose...
  • Bas nylon talon Demon - Demon heel for Nylon stockings
    Explorons ensemble l'univers délicat des bas nylon, en vous proposant aujourd'hui le premier article sur les finitions de talon. Car si les fines coutures soulignent vos pas, enveloppent de magie les mouvements de vos jambes sous vos robes, disparaissent...
  • Mirifique
    Les vitrines sont restées allumées, jour et nuit, pour nous rappeler que dans cette nouvelle prison, nous pouvions encore regarder derrière les vitres. Uniquement derrière cette frontière de verre. Les boutiques sont closes depuis des semaines, sans ce...
  • Fée
    Fourbu par la fatigue, mais heureux face à ce jardin remis à neuf, je contemplais ce lieu où la nature prenait pleinement son essor. Chaque arbuste, chaque haie, chaque pot savaient attendre les saisons pour s'endormir, pour sommeiller jusqu'au Printemps...
  • Insouciance
    J'ai pris une pause, une véritable pause, chez moi. Je vous vois sourire surtout en cette période de crise, avec le message "Restez chez Vous" martelé si fort, si souvent, avec le nouveau big brother. Oui mais je dois vous avouer que j'ai travaillé, tous...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !