14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 06:36

Il n'y a plus une seule mode, il y a des tendances à chaque saison, de grandes maisons pour les interprêter.

Puis il y a notre dressing, notre porte-monnaie, ses folies et ses contraintes, nos magazines, nos envies en les lisant sur notre canapé. Doucement en feuilletant on découvre, on re-découvre des envolées de couleurs, des matières nouvelles ou des matières nobles du passé. Les coupes et les modèles de notre enfance, de notre grand-mère, de notre mère se mêlent pour donner de nouvelles robes, des jupes crayon avec des belles parures, avec ce regard nouveau, des accessoires, des jupettes, des pantalons, des vestes, des pulls, des gilets, tant de pièces qui forment votre mode.

 

Mais aussi il y a des changements, des évolutions de point de vue, de réelles paramètres qui s'immiscent années après années parfois entre publicités et stylisme d'avant-garde dans les pages de mode.

 

Ainsi le cuir, très cloisonné dans un monde underground, avec des écarts vers le vulgaire, le porno même, revient sur le devant de la mode. Oui on ose le cuir, ses coupes plus mode, des vestes sublimes, cintrées, des jupe crayon, des matières entre transparence et froufrous, on ose le cuir simplement féminin.

Il est descendu dans la rue, dans les bureaux, ce n'est plus uniquement la collègue un peu branchée qui le porte, l'exhibe, c'est un blouson avec un pantalon cigarette rouge, un brin rebelle et féminin, pour le jeune femme, pour la quinqua qui assume ses envies d'être, de paraître.


grazia3.jpg

 

Le cuir est sorti avec des talons toujours plus grands, là aussi,  qui quittent les trottoirs et les soirées dance-floor. Une sensualisation, une exportation de la féminine attitude, de la pin-up dans un monde avec des touches glamour, avec ou sans bas couture.

 

grazia4.jpg

 

Et le corset reprend ses droits, comme une pièce non plus de dessous mais de dessus. Un corset court, underbust en anglais, sous les seins en français, pour marquer la taille, pour affiner les silhouettes, pour faire de longilignes femmes. Chantal Thomass avait ressorti la guêpière, avait promu les dessous chics, le corset est un digne héritier simple et nouveau, héritier aussi d'une tendance punk de la mode. Le corset fût, il est , il sera, il entre dans vos dressings sans trop savoir quand le maître. Le dernier croisé la semaine dernière, était noir, avec son laçage divin au dos, avec ce port de tête et la cambrure magnifique sur un pantalon noir, et porté avec un chemisier blanc dessous. Un contraste noir et blanc, qui pétillait, sans choquer.

 

grazia5.jpg

 

Toujours dans cet univers, les bottes, les bottes hautes, puis les cuissardes, elles ont pris le pas de toutes les femmes. Chacune l'interprêtant à sa façon. Les semelles se sont épaissies, ont grandit un peu, on aime, on aime pas. Mais cuir ou daim, lassées ou avec une fermeture invisible, les cuisses accueillent cette mode avec une nouvelle interprétation par chaque tranche d'âge, par chaque mode complémentaire, avec collants, avec jupe, avec leggings, avec shorts, avec l'envie de plaire, surtout de se plaire.

 

 

grazia10.jpg


Et le lycra, le moulant, et encore d'autres bondages indirects du corps, en dessous en dessus, les nouvelles coupes, le futur, les inventions que l'on voyait sur le papier glacé, elles entrent chez vous. La jupe cuir fût la première, quelle pièce viendra la rejoindre, revisiter votre corps, son image, votre féminité ?

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 06:39

Féminités, ici dans un coin, une particule à l'échelle de la blogosphère, je prends parfois la parole, j'ajoute quelques mots pour défendre une palette des féminités. Une vision, un angle de vue, du glamour toujours, presque tous les jours du glamour !

 

Mais parfois j'aoute des épices dans le menu, des pincées de féminin, de femmes, de féminitude, et parfois, par folie, en homme blogueur, je verse du féminisme. Une belle flambée, un goût du passé, une recette revue en fusion-food, un goût nouveau !

 

misha-gordon-crowd-series-5-600x398.jpg

 

Je lis de bons articles sur le féminisme, (je recommande ce blog si juste : martiennes.wordpress.com/2012/12/11/le-feminisme-pour-les-nuls) , je me documente le soir, le net est une source sans fin sur ce sujet, avec des points de vue si variés sur un sujet "le Féminisme". Caricaturé, bloqué entre deux portes d'excès et de mauvais héritages, en pleine mutation, les mouvements (oui le pluriel est plus juste) s'offrent les nouveaux médias, les réseaux sociaux, et s'ouvrent vers un monde où les femmes ont chaque jour un peu plus de liberté. Enfin, mesurons l'écart en Occident car il serait plutôt négatif dans des pays où la religion (enfin là encore son interprétation par de mâles ... ringards) ridiculise l'ouverture vers une vraie égalité pour le travail, les salaires, les activités sportives, la vie, sa mode et surtout le statut de femme respectée, sortant du pur modèle de reproductrice, de mère, de soumise dans la cuisine. Oui je parle de la vie de nos grands-mères, de nos mères, de nos tantes, des femmes qui nous entourent, qui vivent heureuses, plus libres, plus divorcées, plus respectées, sur un chemin d'égalité, de presque égalité avec les hommes.

 

misha-gordon-crowd-series-6-600x400.jpg

 

Certes les salaires, les conditions de vie au travail, les petites phrases sur le statut de mère, de femme avec des règles et des hormones, et de mauvaises conductrices, tout cela ne progresse pas. Pas plus que la liberté de choisir totalement sa sexualité, son mode de contraception, ses choix de vie avec l'autre, avec les autres, tout cela mérite encore des GROS progrès. 

 

Mais un article ne suffirait pas à exprimer les différents courants sur ce sujet, ce vaste univers où le féminin veut devenir parfois un égal absolu du masculin, parfois avec l'absurde et l'excès. Pour ma part, je ne vois en chaque femme, la caissière de mon supermarché, mes voisines dans le train, mes collègues du bureau voisin, ma compagne, les grands-mères, les mamans des copines de mes filles, les grandes soeurs des copains de mon fils, la policière qui s'acharne sur ma voiture avec ses amendes, la vendeuse de lingerie qui me prend de haut, la fleuriste qui rigole à chaque fois que je passe, la postière molle derrière son poste, les inconnues de la rue, des magasins, des blogs, je vois des femmes qui devraient avoir le même respect, le même salaire, le même statut que leurs compagnons, que leurs collègues mâles, que les vendeurs, que les papas, les fils, les pères avec lesquelles elles vivent. 

 

misha-gordon-crowd-series-1-600x399.jpg

Copyrights Misha GORDON

 

Le respect serait un premier pas, une égalité expliquée à nos enfants, non en vantant les testostérones qui nous empêchent de faire la vaisselle et le repassage, mais en partageant les tâches entre hommes de la maison, en riant de l'aspirateur fou, de la télé, de notre vision du rangement si différente. Oui car je ne crois pas aux lois, mis à une éducation ouverte, à une redéfinition du masculin et du féminin à notre époque et non suivant des préceptes des siècles derniers ou des décennies précédentes. Je crois à une société où les femmes donneront toujours la vie, où les hommes seront fiers d'être à la maison, derrière les casseroles, où les jugements sur la moustache et sur les envies primaires seront existants mais dans une harmonie d'envies réellement partagées. Je crois, j'encourage les femmes, celles que je croise à croire en elles, je corrige aussi les paroles de certains mâles, je milite discrètement (ici) pour cette égalité naturelle de nos deux physiques, de leurs mélanges, de leur réciprocité de vie.

 

misha-gordon-crowd-series-10-600x399.jpg

 

Je crois en une féminité glamour, mais je respecte les autres féminités en jean et baskets, avec des opinions réalistes, avec aussi de la galanterie.Si monsieur paye le repas au restaurant ce n'est pas pour s'assurer des galipettes, mais parce qu'il invite sa belle simplement. Je crois qu'il faudra des décennies pour libérer encore des moules vécus en entreprise, des idées reçues et insconcientes que propagent les hommes vers leurs enfants, les femmes vers leurs enfants.

 

Alors pour avancer, partagez plus les tâches ménagères, respectez les femmes, de votre mère à votre voisine, de vos collègues à votre femme, votre fille, messieurs ! Appréciez la féminité, et maîtrisez votre animalité, et puis parfois réfléchissez avant de parler ou d'agir.

 

Les femmes seront toujours nos mères, nos compagnes, nos lumières.

 

Les autres articles sur le sujet FEMMES & FEMINISME

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 07:48

Amoureuse, je suis amoureuse.

 

Je rentre de mon boulot, les fines gouttes d'eau, froides, l'hiver mais dans la rue, il fait beau, il fait chaud. Les lumières scintillent, décembre défile vers Noël, les sapins sont dans la rue. Je marche, enveloppée de ma doudoune grise, si douce, de mon écharpe orange comme une caresse sur ma nuque. Je suis heureuse, je pense à lui.


gisele-bundchen7.jpg

 

Certes il me manque, certes il n'est pas là ce soir, pas tous les soirs, mais j'aime cet homme. Croisé par hasard, le plus naturel des hasard, à une période sans aucune volonté de me caser, nous avons discuté, vite partagé des valeurs communes, des émotions de lecture, d'écriture, la force de ses mots. Oui, c'est un discret qui refuse d'accepter la valeur de ses phrases mais pourtant il les partage sur internet chaque jour sous forme de tranches de vie. Celà m'a séduite, mais plus encore, sa présence, sa corpulence, sa beauté d'homme quadra. Il refuse tout cela, il ne s'aime pas, ne se trouve aucun charme, mais joue des mots pour mieux exprimer ses doutes, se libérer de blessures.

 

J'ai craqué pour lui, en faisant rire les copines, en le révélant à mes filles, en m'approchant plus près de lui, et pourtant ses premiers mots ont été "Je ne suis pas libre, je suis un homme marié."

Cela confortait sa liberté, sa situation, pas sa mutation de sentiments. Certes j'aurai pu reculer mais l'aimant avant l'amant m'attirait déjà. Rien, vous le savez s'explique quand on fond pour l'autre. Nous sommes dès que possible ensemble. Et l'atmosphère de Noël me libère, les mois défilent, j'aime cet homme.

 

gisele-bundchen4.jpg

 

 

 

gisele-bundchen3.jpg

 

Pourquoi lui ? Pourquoi moi d'ailleurs ? Pourquoi ce hasard, je me fous de la réponse, je vis plus concrètement, il me libère d'une vie passée, il me respecte totalement. Il me donne, il me cajole dans ses bras, il me réchauffe, il est toujours proche de moi. Sérénité nouvelle, ressentie par mon entourage, force nouvelle pour affronter les obstacles, il me pousse, il réveille mon caractère, ma véritable volonté, il est un révélateur si délicat. Il ne conçoit rien à l'avance mais il me protège de loin, de près, il m'a prise sous son épaule, il m'a soulevé, il m'a embrassé.

 

Lui ne dit pas tout, lui ne veux pas parler de sa maladie, de ses souffrances régulières, de ses moments où l'énergie le quitte, le plonge plus bas, je l'ai deviné. Il m'a ouvert, à moi seule, une petite porte pour le caresser, le réconforter de silences à ces moments là. Il se redresse et de nouveau me comble, m'écoute, parle, partage tout, donne, sourit, je l'embrasse.

 

gisele-bundchen5.jpg

 

 

gisele-bundchen1.jpg

 

Oui mesdames, mes amies, mes collègues, mes proches, je suis une femme qui revit, reprend le sens de la course, de la nonchalance, de la vie avec lui. Pourtant du futur, je ne connais rien, il a la justesse de me dire qu'il ne peut encore exprimer certains mots, il en connais la juste définition, la force réelle. Mais je suis amoureuse.

 

Ce soir je rentre, en robe sous ce manteau, élégante, avec mes jambes que ses yeux ont rendu belles, avec mes talons, je souris à la rue, je suis amoureuse.

 

Copyrights Joaillerie David YURMAN

avec Gisèle BUNDCHEN

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 11:18

Le froid, la pluie, un coup de vent, mon parapluie s'envole, part sans moi.

 

Heureusement un homme, sorti de nulle part me le ramène, avec un sourire, avec une petite phrase "Il serait dommage de mouiller une silhouette aussi élégante". Il disparaît. Je marche avec mes sacs, des cadeaux de Noël, avec des parfums, des bougies pour donner de l'atmosphère à on appartement, avec quelques fleurs qu'il m'a fait livrer hier. Je marche avec mes bottes hautes, j'aime la chaleur du cuir sur mon collant sur mes jambes. Je vis ce mois avec un bel objectif, les fêtes, quelques jours de vacances, deux ou trois soirées tranquilles.

 

Juste regarder les lumières du sapin, des décorations, les odeurs, mes clémentines, quelques chocolats très noirs près de moi, un thé, un canapé, j'aime cet atmophère de tranquilité, où le temps semble s'arrêter, un cadeau rare, sans stress. je savoure déjà cette fin de décembre.

 

kendra-spears4.jpg

 

 

kendra-spears9.jpg

 

Un coup de vent dans mes cheveux, sortis de mon étolle, de mon col de manteau, les boucles discutent avec les lieux, je devient méduse du XXIe siècle. Je touche les vitrines, je suis un paillon qui aime le beau, les lumières, les détails, les surprises, les petites, les grandes.

 

Je me cache dans ce recoin. Je sens le vent, son odeur, non, mon parfum, ma petite robe noire, envoutant, c'est ainsi qu'il le décrit. Il adore embrasser ma peau avec, il me déguste. Je sens la météo capricieuse mais c'est Noël alors je la défie. Je marche encore, je plie le parapluie, j'entre dans cette boutique.

 

kendra-spears3.jpg

 

 

kendra-spears6.jpg

 

Encore un coup de vent

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Livre : "Les ombres de Vienne" par Jody Shields
    "Elle possédait l'arme contre le poison tuant la liberté, elle savait lire." Lire, toujours lire, chaque jour lire encore. Lire chaque matin et chaque soir dans le train puis dans le métro, pour oublier ce temps perdu, pour savourer les mots et s'évader...
  • Musique : MICH-LINE
    Hasard d'un monde un peu trop sombre, encore plus avec les journées qui finissent trop tôt par une combinaison de nuages gris d'automne et de la nuit, je me replongeais dans mon univers de douceurs, réouvrant les portes de ce blog. Et en lisant les messages...
  • Livre : Maigret à New-York - Simenon
    Cet été a été une saison de changements, car la vie ou plutôt le manque de vie a choisi de modifier les parcours des uns et des autres. La météo et la planète blessée ont ajouté des aléas de chaleur intense mais surtout une pénurie de pluie (celle-là...
  • Vagues
    Pris entre deux courants, un peu perdu sans vraiment être noyé, je regarde ce soleil auquel je ne crois plus pour sa lumière car mon chemin de coeur est ailleurs. Secoué par des vagues contraires, par les paradoxes d'une vie effilochée durant les derniers...
  • Continuer
    J'aime tant les mots, le sens des mots, les jeux avec eux, les phrases simples devenues aphorismes s'envolant avec mes pensées, les phrases longues car je n'ai pas du tout envie de retrouver mon souffle, gardant ainsi l'éveil de mes envies et de mes passions,...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !