25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 06:39

Vingt ans, de retour de son école de commerce en province, elle a révisé dans son tgv, profitant de ce long trajet pour repenser à Noël, ici, en famille. Les courses avec sa mère, les instants complices, les boutiques pour essayer des robes avant les soldes, ce petit top pailletée pour elle, et puis finalement, symboliquement aussi pour sa mère. Ses fameusesbottines, le coup de coeur, l'envie soudaine, le bonheur de les retoruver sous le sapin, de les porter maintenant. Un peu froid aux mains, elle se protège, la tête ailleurs en pensant fort à son amoureux, un peu à la famille aussi. Le temps passe trop vite pour combler tout le monde.

 

 

Recto-Verso                 .2/2
 

Quarante ans, un sac, une tablette, un téléphone, un nouveau job après ce récent divorce et tant de questions encore en tête. Les insomnies mais aussi la motivation pour de nouveaux projets professionnels et personnels, elle voyage en région chaque semaine pour coordonner les attentes, former les équipes, donner le bon cap à tous. Elle assure dans ses nouvelles responsabilités, mais l'interrogation reste chaque matin pour gérer ses enfants. Sur leurs routes entre collège et lycée, elle attend les sms pour confirmer le bon réveil, le bon trajet avec des transports pas trop fantaisistes ou en grève, enveloppée dans son manteau, elle pense à son agenda complet pour toute la semaine, ajusté heure par heure. Avec sa jupe en laine, joli tartan, elle soigne son élégance d'executive woman.

 

 

Quarante ans, un sac, une tablette, un téléphone, un nouveau job après ce récent divorce et tant de questions encore en tête. Les insomnies mais aussi la motivation pour de nouveaux projets professionnels et personnels, elle voyage en région chaque semaine pour coordonner les attentes, former les équipes, donner le bon cap à tous. Elle assure dans ses nouvelles responsabilités, mais l'interrogation reste chaque matin pour gérer ses enfants. Sur leurs routes entre collège et lycée, elle attend les sms pour confirmer le bon réveil, le bon trajet avec des transports pas trop fantaisistes ou en grève, enveloppée dans son manteau, elle pense à son agenda complet pour toute la semaine, ajusté heure par heure. Avec sa jupe en laine, joli tartan, elle soigne son élégance d'executive woman.

 

Recto-Verso                 .2/2

 

Soixante ans, et même un peu plus, les années passent, elle sourit chaque matin face à son miroir, sans quête de l'éternelle jeunesse. Les rides son là, la peau et ses petites imperfections, son regard sait les voir, les grossir les mauvais jours, les oublier les soirs de fêtes, les journées de bien-être comme aujourd'hui. Elle se sent si bien dans cette nouvelle vie de retraitée, si libre de profiter de tout, de croquer avec dynamisme les matinées et les après-midis. Des bottines, des soldes récentes, du temps pour cela, avec les amies ou sans, elle galope sur le macadam, avec ce manteau, conseil de son compagnon. Le collant sublime son premier atout, ses jambes, elle emporte avec elle son "petit bazar", dans un grand sac à main, fidèle complice de sa vie quotidienne. Quelques carnets, elle écrit dès qu'elle se pose, dans le métro ou en terrasse, le soir chez eux. Lectrice et écrivaine amateur, elle aime dessiner de mots les silhouettes féminines, celles de ses rêves, celles de ses envies, celles des inconnues. Avec ce short si bien coupé, en cuir, elle assume ses choix de mode, il les aime tous. Depuis si longtemps que son regard caresse ses jambes.

 

 

Nylonement

 

Recto-Verso                 .2/2
Repost 0
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 15:27

Le voile de vos bas nylon, les coutures, les revers, le charme absolu de les porter régulièrement ou occasionellement pour compléter votre tenue, votre mode, il faut aussi penser à leur entretien puis à leur rangement.

 

Car si ils sont fins, ultra-fins, fragiles par essence,si ils ne rencontrent pas des ongles non manucurés, des chaises accrocheuses et des animaux aux griffes féroces, les bas nylon résistent à votre quotidien. Un lavage à la main uniquement, avec un peu de savon doux, de l'eau tiède et toujours vos mains douces pour les manipuler sagement. Inutiles de les brusquer, de les accumuler pour finalement les emmêler, prenez soin d'eux, pour une petite lessive de fin de semaine, lavage, rincage à l'eau claire, séchage ensuite. D'ailleurs idéalement, étendez-les par duo, par couleur, dans toute leur longueur sur un étendoir à linge, laissez faire le temps, leur finesse s'amuse d'un souffle de chaleur pour rejeter l'eau restant, évitez absolument les dessus de radiateurs, trops chauds.

 

 

Ranger les Bas Nylon
Ranger les Bas Nylon
Ranger les Bas Nylon

Laver, sécher et ensuite ranger !

 

Chacune son style pour les conserver :

Certaines les plieront avec délicatesse pour les remettre dans les pochettes carton fin et plastique d'origine.

D'autres les rouleront de la pointe vers le revers, soyeusement les deux bas l'un sur l'autre, la couture bien alignée, bien enroulée.

 

Pour les retrouver pour les prochains jours, les habitudes varient là aussi. Par teinte, par typicité (avec ou sans couture), par marque, par spécificité (bicolore, uni, vintage, plus haut sur la jambe, avec un motif, ...). A chacune votre liberté pour avoir le plaisir de les choisir ensuite, de les ajuster au mieux sur votre jambe en fonction de votre mode.

 

Ci-dessus une proposition pour disposer avec vous, dans votre sac à main, d'une seconde paire de bas nylon de rechange, avec la pochette PRETTY Secret. Bas roulés ou pliés, glissés dans la pochettes, un noeud de satin, et hop dans la douceur et avec discrétion avec vous.

 

 

SATINBOX Glamour + Pochette PRETTY Secret
SATINBOX Glamour + Pochette PRETTY Secret

SATINBOX Glamour + Pochette PRETTY Secret

SATINBOX GlamourSATINBOX Glamour
SATINBOX GlamourSATINBOX Glamour
SATINBOX GlamourSATINBOX Glamour

SATINBOX Glamour

Mais aussi une autre proposition pour les ranger plus distinctement dans votre dressing, dans votre commode, ou sur une étagère avec les boîtes satinées SATINBOX. 

 

Le modèle SATINBOX GLAMOUR (ci-dessus) permet de glisser 12 à 18 paires dans un design entièrement satiné et glamour. La douceur du satin protège vos bas, caresse vos mains à chaque rangement. 

 

Trois couleurs extérieures : noir, blanc ou argent

Coloris intérieurs nombreux : www.satinbox.net/design-colors

Finition de couvercle : Ruban forme corset, ou strass

 

Un design sobre et glamour développé spécialement pour prendre soin de vos bas nylon.

 

 

 

www.SATINBOX.net

www.SATINBOX.net

Pochette PRETTY ST pour ranger 5 ou 10 pochettes de bas nylon
Pochette PRETTY ST pour ranger 5 ou 10 pochettes de bas nylon

Pochette PRETTY ST pour ranger 5 ou 10 pochettes de bas nylon

Pour voyager dans vos valises durant vos balades, ou pour ranger dans vos tiroirs avec les pochettes d'origine, la soyeuse pochettes PRETTY ST pour contenir 5 ou 10 paires (voir ci-dessus).

 

 

Pour vous, fidèles lectrices, femmes d'élégance portant des bas nylon, mais aussi pour les messieurs généreux offrant des cadeaux soyeux et pratiques.

 

www.SATINBOX.net

 

tarifs & bon de commande

www.satinbox.net/satinbox-fra/tarifs-france

 

Jusqu'à fin février 2016

-10% sur votre commande + Frais de Port offert !

 

 

NYLONEMENT

 

 

Repost 0
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 06:37
Recto-Verso

La foule, les gens, et son lot d'excités, de parisiens pressés par je ne sais quoi, mais dans une urgence apparemment vitale. Les mêmes qui marchent vite, poussent, refusent d'attendre, mangent debout, mâchent peu, avalent en vitesse, digèrent mal et finissent toujours leurs journées en courant encore, peut-être pour aller au plus vite chez le psy. Pour parler de stress sasn doute, cause ou conséquence ?

 

La foule avec son flux et son relfux, un océan en mouvement, des vagues douces, des courants forts, avec des têtes, des chapeaux, des turbans aussi, des cheveux et quelques absents plus chauves, des casques et des capuches pour la partie haute. J'ai pris place sur un banc dans l'attente d'un collègue, vers un rendez-vous professionnel, je pose mon regard sur la partie basse. au niveau du sol, vers le macadam usé par les milliers de pas.

 

Le flot des jambes, deux fois plus nombreux que les têtes, des chaussures, de tous types, des bottines, des baskets blanches ou de couleurs vives, tendances du moment ou vintage volontairement, des bottes, parfois aussi  des sandales plates, des ballerines, des tongs même en ce jour d'hiver. Incroyable diversité ! Des talons, pas beaucoup, de petites tailles, juste trois paires d'ecarpins perchés au-delà du chiffre 13, je suis l'écume, le remplissage et son désemplissage sur le large quai. Une pause, une accumulation, deux sonneries, un train, une vague aller et une suivante pour le retour, Chacune emporte ses occupants, vers leurs activités essentielles. Parfois un rocher apparaît créant des vaguelettes, des contournements imprévus,  pour oublier cet îlot temporaire de touristes perdus. 

 

 

Recto-Verso
Recto-Verso

Le temps passela foule est toujours là, créature chaotique dans son volume et sa répartition toute particulière dans l'espace. Etrange concentration à droite, pas à gauche pour la même destination. Un monde moderne, avec de nouvelles frontières, une évolution sans nature, dans les souterrains de la ville, avec pour seule couleur, le noir. Quelques nuances de gris, de saleté, de pollution stagnante.

 

La foule, deux jambes, une paire de bottines en nubuc noir, mon regard caresse telle une main la matière douce, six centimètres d'un talon carré, un collant  noir. Un caban noir ponctuée d'une large ceinture de cuir, son sac à main, elle attend dans une posture bien droite, la musique dans les oreilles, avec ce casque design, si chic en imitation cuir et chrome. Dynamique, le dos tourné vers moi, ses cheveux aux reflets roux s'envolent au passage du dernier wagon. Elle patiente pour une autre destination. Une belle énergie émane de son allure. Des gants pour fouiller dans son sac à main, changer la play-list dans sa tête. De beaux mollets, des cuisses fuselées, une douce courbe que je suis depuis les bottines, avec des attaches fines de ses chevilles, vers ses genoux, jusqu'au manteau court. Une silhouette noire et rousse sous les néons de ce sous-sol, elle bouge mais une question me vient.

 

Je ne vois que son dos, sa mode sobre, ses gants en cuir noir, ses gestes, son collant opaue , sculptant ses jambes, absorbant les possibles imperfections, gommant en opacifiant sa peau pour ne plus voir que le noir absolu, variant de reflets.

 

 

Quel âge a-t-elle ?

 

.

... ... ...

 

Nylonement

 

 

Repost 0
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 06:31

 

 

Journée mitigée, le soleil ne joue pas avec la lune comme dans une chanson joyeuse, mais avec des nuages distants, des brumes surprenantes pour un début d'année. Je patiente pour un rendez-vous, pour convaincre des clients moroses comme le business et la croissance de notre beau pays. La météo serait-elle aussi atteinte par cette contagion ?

 

 

Et elles passent, oui deux jambes, une ravissante paire de gambettes dans un gris opaque foncé, des talons en-dessous, une jupe corolle au-dessus. Un rayon de soleil les suivant de près. Impossible, je dois rêver, m'être endormi sur la chaise de cette terrasse, de ce café. Tout est là, un sac glamour et moderne, un petit haut fausse fourrure un peu tendance. Un rayon de beauté, un de ceux qui parle à mon bonheur version mode. Elles s'arrêtent. Je fais une pause sur elles.

 

 

 

 

Mon heure arrive, un bip de mon téléphone, je paye, je me lève en ramassant mes affaires, je file. Elles sont toujours là, en attente, même le soleil a poussé les nuages malicieux, la lumière juste autour des talons. Je cherche ma direction, justement par là, vers elles. Je traverse, je passe, j'aperçois un visage, une écharpe, le courant d'air qui justifie pleinement cet accessoire. 

 

Ravissante. Ce mot reste en moi. Car dans notre belle société, vous savez celle où vous vivez, payez des impôts inégalitaires, subissant des lois étranges parfois, profitant de la réalité simplement les autres jours, il y a délit de liberté d'expression. Vous en connaissez les tyrans, les barbus châtiant les infidèles, les humoristes et les personnes libres dans un amalgame honteux. Les mêmes, qui inculquent à leurs générations, un héritage crétin (non ce n'est pas une religion !) de mâles en machistes, avec des valeurs viriles et nébuleusement primaires. Ceux-là même qui pense que les femmes sont des êtres humains de catégorie inférieure, mais bien utiles pour le ménage, la gestion des enfants, la cuisine et le lavage de leurs linges. Ces hommes de tous âges, jeunes, enfants, élèves, étudiants, adultes ou vieillards jettent des mots, des saloperies, des insultes, des blessures sur le corps des femmes, mais apparemment ne se lassent pas de les regarder, ou ne savent détourner les yeux ailleurs. Oui ce sont des êtres primaires, n'oublions pas ! Ceux-là toujours qui voyant une femme élégante, belle, jeune ou vieille, libre de sa mode, ceux-là donc qui ne pense qu'avec un cerveau à deux boules, et semblent avoir une sexualité, du moins une vision bestiale, animale (ah moins que ceux-ci ne soient paradoxalement de grands consommateurs de vidéos de cul). Paradoxe de pensées, plutôt de réflexes conditionnés, ils insultent les femmes. 

Surtout ils ne les respectent pas. Jamais.

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors j'assume ma personne, je suis un homme, un mâle, un esthète, parfois probablement un voyeur car je ne baisse rarement les yeux. Machiste, pas du tout, sauf en présence de femmes qui pensent que tous les hommes sont pareils, face aux féministes camionneuses et obtuses, je peux devenir macho extrémiste, le temps d'une joute verbale. Féministe, oui, sensible à la féminité, très sensible à l'équité et à la liberté de vie et d'expression des femmes : OUI !

 

Je ralentis, elle est derrière moi, je me tourne, elle arrive à ma hauteur se dirigeant vers la même rue, même trottoir. J'ose, une folie dans notre monde actuel, un acte peut-être filmé par les trop nombreuses caméras de soit-disant sécurité. Une liberté cachée, presque un geste militant pour la féminité, j'ose totalement.

 

"Mademoiselle, je sais que c'est interdit, mais pas insultant, vous êtes ravissante ainsi. Votre tenue défit cette météo. Vos jambes sont magnifiques, votre mode avec."

 

Dans un même tempo, elle freine, sourit, rit, s'illumine pleinement.

 

"Merci Monsieur, les compliments sont si rares, les insultes et sifflets trop souvent. Mais j'aime l'hiver, je le défis avec ce rose (sa jupe pour info), même si je dois jongler entre le chaud de mon gilet, de mes collants. Je défends aussi ma liberté de femme, d'être moi, avec la mode que je veux. Bonne journée."

 

 

Oui quelle belle journée !

 

 

 

Mots & Emotions

Nylonement

 

 

texte publié au printemps sur le blog

www.aboslue-feminite.blogspot.fr

 

 

 
Repost 0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Volupté : émotion en voie de disparition
    Encore un dommage collatéral du déréglement climatique, les bas nylon seraient-ils en voie de disparition ? Réchauffement de la planète ou indignation voire révolte de la mode, certains accessoires ne trouvent-ils plus leur place dans le quotidien des...
  • Sans Nom
    Pour mille raisons, j'aimerai tant oublier ce nom, celui qui fût le sien, puis le mien, du moins le nôtre quand nous nous aimions. Encore ! Quand tout ceci n'était que bonheur avec des sentiments, avec des enfants, des balades, une maison, des jours heureux...
  • Ambiance BOUDOIR pour votre bien-être !
    Hélène DOURLIAND, photographe professionnelle, artiste aux yeux délicats, toujours prête à capturer les instants légers, les émotions fortes en particulier les multiples facettes des femmes et des hommes. J'ai déjà eu l'occasion de partager son travail...
  • Exposition : Pissarro au Musée du Luxembourg
    Pissarro, grand peintre mis en lumière durant le premier semestre 2017 dans les murs du musée du Luxembourg, une exposition à ne pas rater pour les amatrices et amateurs de douceurs pastelles, de beauté néo-impressioniste. De nombreux tableaux, des salles...
  • Créature
    Le vent froid d'un printemps oublié derrière la pluie, personne n'attendait devant cette brasserie, préférant s'engoufrer dans la chaleur plus réelle de cette décoration art nouveau, dans le bruissement des tables formées, entre les consignes des garçons...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !