15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 06:38

Je suis calé dans la première rame du TGV, de bonne heure, il fait très froid dehors, l'hiver est encore là. Je cherche à dormir encore quelques heures avant ce rendez-vous, avant ces journées longues de conseil en management, pour faire évoluer les comportements de cette entreprise cliente. 

 

Elles se glissent devant moi, trois femmes, d'âge différents, d'élégances variées mais assez chics. Elles posent magazines féminins, cafés, téléphones, sacs à mains, sacs de travail, puis leurs manteaux, en enlevant leurs gants, leurs écharpes. Tout se range et trouve une place dans ce train, où le rangement a été pensé par un ingénieur minimaliste.

 

18647785928668003_IfnGQP2T_c.jpg

 

L'une porte un pull entre corail et orange, doux au regard, sur une jupe en tartan rouge et noire, le tout sur un collant noir opaque et avec des bottes, ses cheveux bruns mi-longs la suivent dans sa installation près de la fenêtre. Elle sort son portable.

 

La deuxième, plus petite porte un chemisier blanc sous un pull beige, aec un col en V, un short en tweed si élégant, justement long, justement court, avec un collant opaque marron, des cuissardes ultra-élégante en daim gris. Elle pose son sac, cherche l'introuvable dans le rangement ou fouillis (rayez la mention inutile) qui le remplit. Saisissant son magazine et son café elle se place en face de la première. Elles ont la même couleur de cheveux.

 

8022105558482081_NmxPzpyc_c.jpg

 

La troisième, un châtain foncé, des reflets roux, un carré long, un sourire très bourgeois, adopte les lieux en regardant autour d'elle. Elle porte une wrap-dress, souple, fluide avec un motif bleu imprimé dessus, ses bottes en cuir noir laissent apparaître un collant chair brillant, rare en hiver. Elle consulte déjà ses emails, ses messages sur son i-machine.

 

La train part dans un silence rare, celui de la première classe, du petit matin d'hiver, dans la nuit encore présente.

 

Elles papotent de tout, de boulot, de nouvelles, de sujets d'actualité, d'économie, de shopping et soudain s'orientent vers les pilules. Elles racontent curieusement, rapidement sans aucune limite d'intimité, malgré ma présence, leurs choix. Pilule, stérilet, préservatifs pour celle qui a divorcé, attendu le prince pas chamant, mais charmeur. Tout défile, dehors sur les paysages encore nocturnes, dedans sur cette alerte avec les 3e générations, avec leurs filles, leurs copines, leurs soeurs, leurs mères, tous les âges donnent leurs avis. La pilule passe plus vraiment, les doutes sont là, les gynécologues sont débordées de questions, de demandes. Elles parlent de revenir à une vie sans hormones, oui mais pas sans sexe, oui mais sans grossesse, sans effets secondaires. Le cercle semble vicieux mais indispensable à toute liberté de vie pour les femmes actuelles, elles débattent. 

 

masha6.jpg

 

Je sors de ma semie somnolence, je sors mon ELLE, mon FEMME MAJUSCULE pour la lecture et une pochette verte de chez Patrick ROGER, créateur chocolatier. Je m'installe à mon tour, elles aprlent toujours, puis un silence quand je porte à ma bouche mon premier chocolat, une merveille au citron, au basilic enrobé de chocolat très noir, un équilibre parfait.

Elles me regardent. Je les regarde aussi.

"Voulez-vous un .... une pilule au chocolat ? aucun effet secondaire, sauf de la douceur."

Elles rigolent, en tendant la main.

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 13:46

Ah depuis le temps, depuis des semaines, juste après la galette, que l'on vous ressasse le message "St Valentin, fête des amoureux, le 14 février". Vous avez eu le temps, vous avez toutes les informations, les emails, les articles de presse, les publicités dans vos abris de bus, les publicités et les magazines de télévision spécial St Valentin.

 

21181060716954956_eoV7Hy87_c.jpg


Au-delà même de la vocation mercantile  de cette sainte journée, avec des propositions de toute part, tant dans les restaurants avec leurs soirées spéciales, le repas spécial, mais aussi les bouchées apéritives chez PICARD, en forme de bouche de femme, de lèvres pulpeuses au goût de foie gras et framboises, les mini-moelleux, à tremper dans le chocolat liquide avec un pic factice e, plastique en forme de flèche de cupidon. Oui vous avez encore les gâteaux en forme de coeur, les divers goodies moches, oui vraiment laids, en forme de coeur, mais aussi et toujours les fleurs, les roses en promotion chez untel, pour les hommes, du moins les mâles à hormones débordantes devant la télé, qui oublieront la date, et ramèneront un bouquet minable, une fois par an (finalement c'est mieux que rien, enfin je vous laisse juge ...), et pour finir les magasins de vêtements, les boutiques de lingerie et leurs avalanches d'idées douteuses.

 

Oui au-delà de tout cela, je suis surpris, étonné, énervé par deux aspects : l'image de la Femme à travers les messages de St Valentin délivrés par les médias, en particulier les magazines féminins, papier ou web. Et par l'amour en 1 jour !

 

Valentine45.jpg

Publicité pour une marque de lingerie anglaise

"Chéri, j'espère que tu as faim ... Ta valentine"

 

Pour le premier, il est surprenant d'avoir lu, comme chaque semaine, des dizaines de pages d'articles ou de publicités, sur papier ou sur le net, pour trouver la combinaison idéale de la St Valentin. Je l'ai lue, relue, et encore vue dans son grand menu, la recette idéale est : ce soir vous serez lavée, douchée, parfumée (partout, oui certaines insistent sur ce point), maquillée comme une voiture volée, vous verrez une bimbo dans le miroir de la salle de bain, un bon début. Car ensuite c'est directement lingerie, celle de vos soirées habituelles, guêpière rouge en satin, avec si possible des plumes sur le bord des balconnets, strings ultraficelle, bas rouges et résille (oui aucune limite dans le too much du rouge , c'est St Valentin qui paye). Voilà pour les dessous, une nuisette rouge attend sur le lit en bonus ;-) Ajoutez donc une robe longue, s'arrêtant juste sous la ligne d'arrondis de vos fesses (oui la décence m'empêche de dire autre chose). Un robe dans laquelle vous serez très à l'aise avec bustier, histoire de dire par le haut et les bas, que l'on peut consommer sans limite. Oui je n'ai pas trouver l'explication pour accrocher les grandes flèches indiquant les endroits à croquer en priorité. 

 

214906213440500845_ULO7gbfg_c.jpg


Basiquement, je suis outré, oui bien plus que surpris de l'image dégradée de la Femme, de cet objet devenu burger sexuel à consommer dès ce soir, comme la publicité ci-dessus le précice "ce soir tu passes à la casserole, ou même je passes à la casserole".

Quelle dégradation honteuse du respect du corps féminin, de la féminité, de la sensualité, où la fête des amoureux prend un virage porno-trash trop rapide, resteront-ils sur la route ?

Trop, c'est trop ! Et les sentiments dans tout cela ?

 


 

Secondo, l'amour existe-t-il que ce jour du 14 février ? Là encore le calendrier devient fou avec la vie qu'il cadence en près de 365 jours par an, et autant de soirées. Oui aux sentiments, aux émotions, aux palpitations de coeur, aux moments de silence quand il ramènera des fleurs, en novembre, en mars, en juin, quand il veut, oui à l'Amour. Celui qui est noble et devient gros bisous, de bras enveloppant les corps, celui d'une femme, celui d'un homme, d'un amour entre deux êtres, fort, spontané, naissant parfois, usé mais présent aussi, tous les amours.

Mais a-t-on besoin d'attendre une journée, une soirée pour s'aimer ?

A-t-on besoin de cadeaux pour prouver son amour ?

Quelques gestes, quelques mots, un silence, des bises, des larmes peut-être, celles du bonheur, tout simplement.

 

tumblr_m9hknvG5s01qbwksjo1_500.jpg

 

Alors aujourd'hui, soyez vous-mêmes, amoureuse, amoureux de votre moitié, de votre compagne, de votre compagnon, de votre amant, de votre mari, de celui ou celle qui emporte votre coeur. Oubliez les roses trop moches, trop chères, usez et abusez de belles lingeries mais sans obligation, préparez un petit plat tout simplement, achetez des chocolats, les meilleurs, préparez un cocon de bonheur pour deux.

Et dans toute vos bulles de sentiment, de sensations, ajoutez toujours du respect, de l'envie et des désirs partagés.

 

Bonne fête des amoureuses/amoureux, aujourd'hui, demain, hier, après-demain, et encore après.

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 07:19

C'est ce soir !

Une sortie pour les filles et garçons,

pour les femmes et les hommes,

pour toutes les amoureuses,

tous les amoureux de la FEMINITE

 

dans l'ART du BURLESQUE

 

 

 

Lire les informations ici

www.nylon-volupte.com/article-beauties-of-burlesque-love

 

 

 

 BOB6-01.jpg


Maîtresse de cérémonie : Lili Godiva

- Elvira de Bord
- Donna CoeursLeone
- Dolce Jenna
- Emma La Luna
- Aurora Natrix (USA)
- Candy Rose (IT)
- Poppy Tagada

Sans oublier notre première scène : Sattyna Tsé Tsé

Entrée : 5 euros 
 

L'Etage
77, rue du Faubourg du Temple
75010 Paris
Métro : Goncourt ou Belleville

 

Inscriptions  ici  (lien Facebook)

 

Et si vous êtes curieuses, curieux

vous croiserez peut-être l'auteur de ces articles

avec une pochette orange ...

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 09:33

Elle avait tant mérité, tant travaillé pour cette réussite. Elle était différente depuis toujours, venant d'un petit village du fond de l'Ariège, ella avait été surprise d'arriver à Lyon. Avec cette école, les enfants qui se connaissaient, qui la refoulaient. Elle petite, boulotte, pas vraiement grosse, pas vraiment belle, elle était la championne en mathématiques mais aussi en rédaction et analyse en français.

Elle lisait tout le temps. Pour son plaisir, mais aussi à l'initiative de sa mère, étrangère et déracinée, qui avait épousé un homme par amour, pour sortir de son nulle part triste et pauvre. Il y avait tant d'amour dans ce couple, de respect et de gestes complices. ils s'aimaient, et elle, petite fille, adorait les regarder s'embrasser. Le soir, simplement après le repas, devant la télévision, elle lisait encore, eux se cajolaient d'être ensemble, tout rentrait dans un doux cocon.

 

385210_329120890526095_1413382213_n.jpg

 

Aujourd'hui elle venait de finir sa thèse de doctorat en architecture à travers l'histoire. Et le sponsor privé d'un concours parallèle, lui avait offert un billet A/R pour la renaissance italienne. Deux points sur une carte : Florence et Venise. Elle en rêvait, sans y croire, elle était devenu une princesse. Maintenant debout sur cette estrade, devant le jury qui la remerciait du remarquable travail de recherche, et pour cette courte présentation sur l'embellissement des anges, à travers les siècles, dans les chapelles et églises italiennes. Un thème qui avait séduit toutes les personnes assises ici, dans cette pièce, comme si elle allait leur peindre, devant eux, une nouvelle chapelle, un nouveau nuage d'ailes.

 

69693_329014747203376_1044171174_n.jpg


Elle était toujours ronde, toujours anodine, toujours dfférente et si brillante dans sa démonstration intellectuelle. Elle rayonnait, son public avait applaudi d'enthousiasme à la remise du prix, et pour célébrer sa mention très bien pour la thèse. Elle avait eu droit à sa standing ovation, à quelques larmes au coin des yeux.

 

252758_329136100524574_1500167813_n.jpg

 

L'art la transcendait, elle devenait prolixe, avide de partager ses connaissances, de donner la réponse à tout curieux de la peinture, de la sculpture. Elle était presque partie, et pourtant si présente, radieuse devant ce public debout, heureux, elle heureuse. Elle serrait cette enveloppe avec l'argent du voyage, les billets, le programme, et là-bàs dans le fond de la salle, ces parents pleuraient de joie, serrés l'un contre l'autre.

 

Nylonement

 

PS : Depuis le le 20 février, un "ami" d'une des personnes en photo ici nous menace par email de poursuites judiciaires pour non-respect des droits à l'image et non paiement de ces droits. Nous lui avons fait plusieurs emails restés sans réponse pour retirer au plus vite l'image incriminée. Nous ne savons toujours pas quelle photo pose problème (malgré notre charte affichée dans le menu de droite sur le retrait immédiat de toutes photos qui poseraient des soucis de droits ou autre). Cet ami préférant probablement l'argent d'une procédure, à la simple politesse de nous répondre. Nous attendons encore à ce jour sa réponse malgré nos relances explicatives et polies.

Ce blog est un lieu de partage de mots et d'images (trouvées à 99% grâce la séréndipité du net, ici et là, avec souvent aucune indication de la provenance, du nom du modèle ou du photographe). Il n'y aucune utilisation commerciale sur ce blog, à vocation hédoniste.

 

ATTENTION ne reprenez pas cet article sur Twitter, ou Facebook ou tout autre réseau social, vous auriez les menaces et poursuites d'un "ami".

 


Partager cet article
Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Quel âge avons-nous ?
    Du rangement, j'en avais fait durant les derniers mois, retrouvant au passage ces vieux albums de photos que nous faisions avant. L'occasion de se replonger dans le passé, dans les souvenirs surtout, car en observant de plus près les photos, j'ouvrais...
  • Les jours sombres approchent
    Depuis des mois, il travaillait sans comprendre le sens réel des informations qu'il recevait, sans prendre le temps de voir le monde avancer. D'ailleurs durant des semaines, les gens avaient disparu de la ville, des rues et les journées avançaient sans...
  • Livre : 'Vivre avec nos morts' de Delphine Horvilleur
    Lecture de vacances, je vois déjà votre sourire au coin des lèvres, en relisant le titre du livre. Et pourtant j'ai dévoré ce livre en quelques heures, durant une journée de détente, entre canapé et fauteuil, regardant la pluie lécher les vitres, savourant...
  • Un baiser
    Respirer avant les prochains pas. Respirer en pensant à ce moment tant attendu, des heures de balade dans les limbes du net, avec ses impasses et ses mirages. Un, deux et même trois sites de rencontres, en même temps, pour meubler mes soirées après le...
  • Partir
    Sévader. S'échapper de ce monde où le grand président déconnecté de notre monde réel, prêche son savoir, ses diktats et sa vision unique dans un écran vide. Plus personne ne le regarde sauf les journalistes nourris de la Politique à toutes heures. Alors...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !