15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 06:59

Je suis rentrée chez moi, pour la première fois, je suis seule.

 

Après des années avec lui, avec cet homme devenu le père de mes enfants, après l'éducation de mes petits devenus grands, après les fins de mois difficiles, les adolescences et leurs défis journaliers, je suis libre, je suis seule. Je me retrouve enfin, les premières vacances sans eux, sans obligation de bosser un peu plus pour me nourrir, pour payer les charges, je vis.

 

3be44e2913c7857bec678524b66275da.jpg

 

Alors les copines m'ont offert la trilogie de GREY, elles ont ri, refait le scénario  en remplaçant la vierge par un quinqua fanée,  sans vie sexuelle depuis trop longtemps, elles se sont moquées, et elles avaient raison, on a ri toutes ensemble en mangeant. Une bonne soirée, et maintenant une belle journée d'hiver, froide dehors, chaude dedans, mon canapé, un thé, des livres, mon univers et moi. J'ai pris un long bain chaud, profitant de mon temps, de mes crèmes, de tout cela pour m'occuper de moi. 

 

Là allongée dans mon collant, je suis heureuse, sereine de cette vie calme soudainement, de ses nouveaux repères que j'ai réellement envie de retrouver, de cette vie devant moi. Je cherche à vivre pour moi, avec pourquoi pas un homme pour jouer avec mon corps. Oui là, maintenant, j'ai réouvert mes sensations, pas vraiment avec cette lecture sirupeuse et caricaturale du mâle, jeune, beau, riche, sûr de tout sauf de lui, ni avec cette jeune femme soumise et insignifiante. J'ai simplement pris le temps de ne plus reprocher aux hommes ce qui était les faits d'un homme. 

 

125fd25e7d685b5ee9c3037a239eebc9.jpg

 

J'ai envie de douceur, de beaucoup de douceurs, de respect et de sexe. Voilà c'est dit, mais je vais devenir une femme, moi-même, plutôt élégante, plutôt conquérante, et je veux vivre avec mon corps, avec mes émotions, ce printemps sera le mien, celui d'un nouveau soleil, de nouveaux doutes, de sentiments, je n'y tiens pas, mais de contacts, de rencontres, de rires et de déceptions. Oh j'ai appris de la vie, je serai encore surprise heureusement.

 

J'aime lire, je dévore des pages, je prépare mes formations, je m'occupe des autres, alors maintenant à mon tour. Je me sens mieux, des kilos en moins, partis quand la tête a de nouveau souri, je me sens encore plus femme. Mais avec cette liberté supplémentaire, je ne suis plus naïve, je sais ce que je veux, ce que je ne veux pas, et puis j'ai envie de désirs, et de toujours plus de douceurs. La révélation est venue avec les copines, un week-end spa, des massages, et un regard d'homme sur mes fesses. Je me suis senti plus femme, plus désirable même, de façon anodine et par hasard. Et puis mes cheveux gris, je les ai assouplis, conservés, coiffés, c'est devenu ma beauté.

 

885b817898b82e8632e9ff7838ebd24d.jpg

 

De tout cela, est née une réflexion sur moi-même, sur les dernières années, sur la famille, sur mon corps, sur mon image, sur les prochaines années, sur mon caractère, j'en ai parlé avec mon psy, juste avant de lui dire que c'était fini, adieu.

 

Aujourd'hui je savoure mon thé chaud, j'apprécie ma tenue, mon collant opaque de couleur bleu cobalt, ma tunique en laine, ma ceinture large posée sur mes hanches, mes dessous blanc et bleu que je sais présents. Je suis bien. Mes cheveux dégoulinent sur la laine, je les caresse.

 

Et lui comment les caressera-t-il ?

 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 07:22

Je suis lessivée mais je suis ma fille, l'adolescente est dans sa phase parlante, elle sort de chambre-grotte. Elle veut absolument m'emmener dans cette boutique parisienne, super-branchée pour trouver des vêtements.

 

Je soupire mais comme voilà plus de deux semaines que le lien mère-fille ressemble à un électro-encéphalogramme plat, je cède. On discute, car dans ces cas là elle parle sans s'arrêter. J'ai même cru une fois qu'elle se droguait, intarissable flot de paroles.  Elle est juste heureuse, une nouvelle collection, un lieu enfin à Paris, sa marque préférée, elle déborde d'énergie.

 

Le lieu, la rue est de plus en plus incertaine mais le GPS ne ment pas. On trouve une place entre deux kebabs, je sors, je marche derrière elle qui court en énumérant chaque numéro sur le côté pair de la rue. Pas de boutique, un hangar !

 

Moderne mode !

 

jenadoverbystevemaraisforgaschettemagazine5.jpg

 

 

jenadoverbystevemaraisforgaschettemagazine6.jpg

 

 

jenadoverbystevemaraisforgaschettemagazine4.jpg

 

 

 

jenadoverbystevemaraisforgaschettemagazine10.jpg

 

 

jenadoverbystevemaraisforgaschettemagazine2.jpg

 

 

jenadoverbystevemaraisforgaschettemagazine8.jpg

 

 

 

jenadoverbystevemaraisforgaschettemagazine9.jpg

 

Je suis surprise, des vendeuses en tenue de mode, des mannequins qui défilent dans l'espace, des tringles pour présentés les modèles, des tas de choses incertaines, un semblant de vieilles voitures, un mélange moderne. C'est étonnant mais c'est entre la performance artistique et la mode, je regarde, j'aime finalement leurs matières, certaines coupes, un peu moins les fouets, les résilles, ma fille sautille de bonheur.


Vous savez, on a passé finalement trois heures ici, à toucher, à contempler, à boire un café dans une vieille camionette garée au fond, puis on a essayé, et finalement ma fille a acheté trois tee-shirts hors de prix, et moi, aussi j'ai craqué pour cette jupe de velours.


On recommence quand ?

 

 

NYLONEMENT

 

PHOTOS Copyrights pour GASCHETTE Magazine

Photographe : Steve Marais at Supernova
Styliste : Melissa Maxted-Henderson
Art Direction: Colin O'mara Davis
Maquillage :  Lesley Whitby using MAC and Dermalogica
Coiffure : Candice Wyatt-Minter using Davines,
Modèle : Jena Dover

Partager cet article
Repost0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 10:15

Encore un matin, 

Un matin tout blanc, tout gelé, avec le nez dans le vent.

 

Rien de nouveau en ce printemps, je me lève, et j'ouvre la fenêtre, sur mon jardin, un reflet énorme vient à moi, le soleil sur la neige immaculée qui recouvre de plusieurs centimètres la verdure. Les crocus percent du mieux de leur couleur, du jaune, du violet, ils semblent un peu perdus dans ce jardin de presque printemps, une larme de couleur dans ce froid.

 

Je saute sous la douche, je m'habille, m'emmitoufle du mieux dans un costume, avec une chemise chaude, avec ma veste, ma cravate, mon manteau et mon écharpe de soie et de laine, un doudou utile aujourd'hui. Je sors, je croise ma voisine, en caban rouge, toujours en défi avec ses bottes et ce sol glissant, elle sourit sous la neige, je retiens ses lèvres d'un rouge intense. Sa signature personnelle même par ce temps.

 

 

24a7e37de1070527f08f94c3e8c0e9d4.jpg

 

Paris, les ransports en commun encore pire que les autos sur les autoroutes, apparemment nos trains sont allergiques au froid, et pourtant ce n'est que quelques centimètres. Rassurez-vous, vous attendez sur le quai froid, les syndicalistes sont au chaud dans leur local comme des cloportes. J'attends, j'arrive enfin dans la ville délirante sous la neige, car en plus il a gelé, c'est le grand show de PEOPLE on ICE. Je retiens un vieille dame, on rigole.

45cd1fc96032e52c976a400a26e17cf0.jpg

 

Paris est toujours plus romantique encore avec de la neige, des touristes japonais, des américains toujours en short, des personnes qui marchent le long des murs, seul endroit sec du trottoir. On dirait un migration de gnous perdus dans la ville. Je fais plus attention à mes pieds, là où d'habitude, je regarde votre mode. J'aperçois malgré tout des gambettes en collants de laine, des chevrons, du gris, du opaque noir, des couleurs, des bottes, quelques talons incisifs dans la poudreuse blanche.

 

299bf955df33bceab617f21c4a7b5dcd.jpg

 

Je m'arrête devant ce bâtiment, un héritage hausmannien totalement neuf à l'intérieur, juste une belle façade, conservée par un architecte nostalgique. Une maison d'édition, j'ai le trac, je sens mes jambes qui ployent sous un stress bien présent. Je lève la tête, elle aussi, vers ce ciel de neige. C'est beau ! Je rentre avec son image en moi, si poétique.

 

ff312c25bfbee6434bc57b2d0a1d93dc.jpg

 

J'attends sur une banquette molle, entre deux tableaux modernes qui ressemblent à .... finalement à rien. Je repense à elle, cette jeune femme avec son caban noir, ses longues jambes en noir opaque, ses boots de cuir, son regard, je prends mon stylo, du papier, je commence une autre histoire, un rêve, le soir, la neige.

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 07:40

Toi

Toi, cher ami, cher oncle par alliance, oui toi qui me manquera aujourd'hui, demain aussi.

 

Toi cette personne que j'avais croisé dans les moments de mon enfance, qui avait marqué mon adolescence, cet été là, avec le soleil et l'insouciance, je jouais à découvrir la vie avec tes enfants. Je courais, je faisais du vélo, parfois sans frein, j'allais à la pêche, je passais du temps à rien faire aussi. De ta maison posée sur une hauteur, je regardais le Périgord, cette région qui vît avec sa magie, son recul, son enthousiasme rustique mais surtout avec sa vérité. Les voisins, ce petit vieux, ses personnes âgées, les autres, ils étaient toujours prêts à parler, à écouter, à prendre du temps pour partager leur vie. Ce champ, ce canard auquel tu avait recollé le bec avec de la colle, qui était comme un chat dans tes bras.

 

6a00d83454f48969e20154344595c3970c-500wi.png

 

Toi qui sous ce soleil avait quitté la ville grouillante, la capitale à l'apogée de ta réussite, pour venir ici, pour profiter du paysage, du calme, des parfums, mais surtout de ta liberté. Tu créais, tu dessinais des publicités, tu avais ce talent rare de créer des logos de marques, parmi les plus célèbres de France, tu le faisais avec un détachement si léger, avec une aisance artistique si forte.

 

Toi qui m'avais ouvert ce monde, montrer avec humilité la force de donner la vie à des oeuvres, à des trucs et des machins, à une idée. Tu les avais accompagné de mots, et là tu étais un génie, un passionné de phrases, de textes, de belles tournures. Conteur hors pair, tu savais nous emmener dans des histoires où l'on savait que nous plongerions. Tu jouais des mots, des situations, des émotions, et toujours pour nous faire rire, exploser de rire. 

 

partir.jpg

 

Car Toi, tu aimais une seule chose, les autres, donner aux autres et l'humain était ta première valeur. Tu en abusais, tu te défonçais pour les autres, pour redonner vie à une église, à la musique, car tu étais doué avec tes dix doigts, pour tous les arts.

 

Toi, tu vas me manquer, car la vilaine maladie t'a dévoré toi aussi, que je la hais encore plus ce jour. Heureusement, j'avais pris vingt ans pour te revoir, mais moins de temps pour te transmettre ma passion des mots, mon amour hérité probablement de toi, des beaux textes et de l'humain. Oui j'avais pu te dire ce que tu m'avais inconsciemment transmis comme valeurs. Nous avions un coin de projet ensemble, un moyen de se parler encore.

 

Toi, Jean-Claude, l'humain humaniste à la barbe broussailleuse, tu vas me manquer.

 

 

tumblr_m3uidyOZ9y1roxytto1_500.jpg

 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Quel âge avons-nous ?
    Du rangement, j'en avais fait durant les derniers mois, retrouvant au passage ces vieux albums de photos que nous faisions avant. L'occasion de se replonger dans le passé, dans les souvenirs surtout, car en observant de plus près les photos, j'ouvrais...
  • Les jours sombres approchent
    Depuis des mois, il travaillait sans comprendre le sens réel des informations qu'il recevait, sans prendre le temps de voir le monde avancer. D'ailleurs durant des semaines, les gens avaient disparu de la ville, des rues et les journées avançaient sans...
  • Livre : 'Vivre avec nos morts' de Delphine Horvilleur
    Lecture de vacances, je vois déjà votre sourire au coin des lèvres, en relisant le titre du livre. Et pourtant j'ai dévoré ce livre en quelques heures, durant une journée de détente, entre canapé et fauteuil, regardant la pluie lécher les vitres, savourant...
  • Un baiser
    Respirer avant les prochains pas. Respirer en pensant à ce moment tant attendu, des heures de balade dans les limbes du net, avec ses impasses et ses mirages. Un, deux et même trois sites de rencontres, en même temps, pour meubler mes soirées après le...
  • Partir
    Sévader. S'échapper de ce monde où le grand président déconnecté de notre monde réel, prêche son savoir, ses diktats et sa vision unique dans un écran vide. Plus personne ne le regarde sauf les journalistes nourris de la Politique à toutes heures. Alors...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !