22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 06:45

Lecture du samedi, avec un thé léger, des fruits rouges dans un bol, une terrasse qui s'éveille doucement avec la rosée du matin, les premiers rayons chauds du soleil.

 

Les premiers parfums de pivoines s'évadent  vers vous, les glycines remontantes se mélangent, les fleurs étincelent aux pieds des arbres. Un calme relatif car les oiseaux chantent, discutent et parfois en rajoutent un peu. Le ciel bleu couvre le tout.

 

Le livre de Mathias MALZIEU est posé là, je l'ai fini hier soir tard, sur la même terrasse, dans la chaleur moite de la nuit.

 

Un livre étonnant, une approche délirante, une pointe de surréalisme, une goutte de Boris Vian, mais après deux chapitres, l'effet retombe, l'auteur use et abuse des effets. Mais l'histoire d'une jolie fille devenant invisible au premier baiser, puis de chocolats en forme de bouche qui se croquent comme si on les embrassait, tout cela donne envie de savoir.

 

Un roman d'amour, une quête de légèreté, une enquête policière, l'auteur de la "Mécanique du coeur" a tout mis dans sa machine à laver, sur un programme de grande lessive. Le mélange prendra suivant votre liberté d'esprit, une chose est sûr, c'est reposant, cela se lit vite. Un petit bonheur sensible pour la plage cet été.

 

mathias-malzieu.JPG

 

 

Alors si vous voulez le lire, laissez un commentaire en ce sens, un tirage au sort sera effectué dimanche 30 juin à 23h45, pour nommer l'heureuse gagnante. Il s'envolera vers vous pour être dans votre cabas de plage, des prochaines vacances.

 

Partagez sur vos pages FB ou Pinterest en bonus !

 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 14:24

Mode, cruelle mode d'été, je te vis, je te vois dans les magazines qui suivent mes trajets chaque jour.

 

Aujourd'hui plus encore, je regarde les vitrines, coincée dans un bus avec de la buée intérieure, entre le manteau pour le froid du matin ... de juin ... la chaleur soudaine en sortant du métro, et la pluie torrentielle dehors. Un mélange de saison, une folie météorologique, une aberration du temps. 

 

Femmes-2-8370.JPG_effected.jpg

 

 

Femmes-2-9072.JPG_effected.jpg

 

Là dans les vitrines, des robes, des gilets longs et fins pour glisser sur des tuniques fines et légères, des jupettes, des sandales. Moi, avec mon pantalon, mes incertitudes et mes tas de fringues sur les chaises, valsant chaque matin entre mon téléphone portable pour connaître la vraie météo du jour, celle derrière les volets, des coups de vents, et mon dressing en friche. Oui, je ne sais plus quoi faire, quoi mettre ! Pull ou simple tee-shirt mode, des couleurs pastelles ou des imprimés, des choses de mi-saison ou d'été, mais où est passé le printemps. J'entasse, j'essaye, je tasse, je pose, j'oublie, je me perds dans tout cela. Mes talons fins sont là, comme un trophée pour marquer le seul soir où nous avons pu sortir pour dîner en terrasse, avec du soleil.

 

Femmes-2-2027.JPG

 

Sinon des bottines, des bottes encore en juin, des escarpins tous neufs encore dans leurs boîtes, des sacs de plage sans aucune sortie officielle, des bandeaux, des couleurs d'été, des tuniques encore, des décolettés oubliés, presque des larmes d'avoir si bien prévu la saison, mais de ne jamais la porter. Ma mode, elle est restée dans le dressing, devant le miroir.

 

Si un soir, entre copines, on a mis le chauffage, ne pas rire en mai, et on s'est fait un défilé, nos affaires de printemps juste pour un soir, avec des plats chauds, un pot au feu, pour ne pas être gelées. Nous toutes, on a battu la saison, on a joué de crèmes auto-bronzantes, on a rigolé toute la soirée, puis chacune est repartie sous la pluie.

 

half-shade-2.jpg

 

 

Ah, la vitrine est là, les mannequins figés, les clientes absentes, le sourire un peu mou, je pense à cette jupe bleue indigo, que je voudrais porter pour lui, pour moi, avec un simple top blanc, avec mon corps bronzé. Mais là, j'ai encore une tenue d'automne. J'en ris intérieurement. Je veux du blanc, je veux de la couleur, je veux des talons, je veux des jambes libres, je veux tout.

 

Il me manque ce soleil, il manque à ma mode.

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 09:09

Un banc, du calme, du soleil, un souffle de vent sur les jambes, enfin libérées des collants, certes un peu blanches, j'attends ma fille, ma petite dernière. Encore quelques jours et ce sera la fin de l'année scolaire, la fête de l'école, une nouvelle étape devant nous.

 

Cette école a déjà un parfum de nostalgie.

 

8d393706.jpg

 

Hier encore, la première visite, avec celle qui était notre première, la plus âgée maintenant, avec un autre bébé garçon dans la poussette, à la maternelle avec ses classes colorées, les gentilles maîtresses d'école. Tant de souvenirs, de dessins, de patouillages, de jeux, de bobos dans la cour. Le temps est passé vite, trop vite finalement. La fratrie a quitté la maternelle, a commencé à lire et à écrire. Le sport, les courses dans la pré en face de la sortie de l'école, le toboggan, les copains, un ballon, des séances de foot improvisé par tous les temps, des sourires, quelques pleurs, toujours plus d'énergie, des enfants qui grandissent toujours un peu plus. Petits, ils deviennent grands, plus grands que leur enseignante de CP.

 

d8775362e34c415a412bc4823a634b5f.jpg

 

Septembre si vite passé entre les nouveaux professeurs, les devoirs, les trousses à remplir, les cahiers neufs, les consignes mais aussi la brocante des enfants dans la cour.

Octobre, les cours, les leçons, le sport à ajouter, à rôder avec la fatigue, les premières vacances, la pluie, le vent en les attendant dehors.

Novembre, Décembre, des jours plus courts, la nuit, le ciel gris, la pluie encore, et déjà Noël.

Janvier, Février, la neige, le coeur de l'hiver, des moments de joie, quelques doutes, les premiers écrits, les premières lectures surtout, les copains que l'on aime pour la vie.

Mars, Avril, vacances et efforts encore, déjà si vite passée cette année, un dernier sursaut pour les connaissances, les appréciations en tous genres des enseignants. 

Mai, dernières révisions, dernières interrogations, des notes, des bulletins. Un clin d'oeil à l'année prochaine.

Juin le souffle du printemps avec une avancée du soleil d'été, la fin d'un cycle, les chants du spectacle de fin d'année, les larmes en quittant les copines, les copains. 

 

 

Tout cela se finit bientôt. Une larme coule sur ma joue.

Ma grande fille, mon CM2 court vers moi, toujours heureuse et souriante. Elle sera toujours ma petite, ma fille, la dernière de ma tribu.

 

177399672791385038_3dBgTfYe_c.jpg

 

Je tourne la tête vers l'école.

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 13:59

Petit matin frais, le printemps qui scintille sous les rayons du soleil, elle marche sans voir les feuilles vertes, sasn entendrre les petits oiseaux, sans apercevoir les abeilles dans le chèvre-feuille. Encore quelques feuilles de cours dans les mains, elle révise en suivant ce parcours habituel, vers son abri-bus habituel depuis de nombreuses années, celles du collège, celles du lycée. Un automate en route vers ses examens, la boule au ventre, le vent frais sur le visage, elle réféléchit aux sujets possibles.

 

blackhazebyvladsavin4.jpg

 

Les copines sont là, elles sont étourdies par le stress, des dernières nuits un peu compliquées à ressasser les formules, les équations, les citations, les volumes et les dates. Elles papotent avec un visage serein, heureuses de se retrouver, mais avec une boule au ventre, si intérieure. Elles sourient parfois trop angoissées, elles cachent des larmes venues durant le petit déjeûner. L'une tant l'épaule à l'autre, le réconfort d'un soudain silence. Une voiture s'approche.

 

Elles sautent dedans. Voyage tranquille, le papa stressé pour sa fille, cache ses émotions, parle, et leur distille la musique qu'elles aiment toutes. Elles semblent ne rien entendre, trop concentrées. La cour de cet établissement de la ville d'à-côté, un espace inconnu, encore une nouveauté. Des dizaines, deux centaines de jeunes adolescents, de jeunes filles, de jeunes gens, de maturité très variable, une bouffée d'air, des listes, des attroupements pour voir les noms, les salles. 

 

blackhazebyvladsavin3.jpg

 

 

Dernière respiration, arrêt du téléphone, le coupon d'inscription, la carte d'identité. Rien ne bouge, la foule respire, les escaliers, les étages, la salle, chacune trouve ses repères, elles sont ensemble. Un peu de tribu flou car dans quelques minutes, elles seront seules dans un espace de classe.

 

Lumière blanche, froide, les tables alignées, elles entrent en saluant les surveillants, s'installent avec leurs affaires, leurs repères pour les prochaines heures.

 

 

blackhazebyvladsavin2.jpg

 

Distribution des feuilles, le sujet, les exercices, les phrases de philo, les calculs, les thèmes à développer, tant de variantes, tant de doutes, une première lecture, une seconde lecture. Une respiration. Un vide de quelques secondes.

 

Elle prend son styloplume fétiche, un tas de feuille blanche, elle écrit.

 


 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Livre : "Les ombres de Vienne" par Jody Shields
    "Elle possédait l'arme contre le poison tuant la liberté, elle savait lire." Lire, toujours lire, chaque jour lire encore. Lire chaque matin et chaque soir dans le train puis dans le métro, pour oublier ce temps perdu, pour savourer les mots et s'évader...
  • Musique : MICH-LINE
    Hasard d'un monde un peu trop sombre, encore plus avec les journées qui finissent trop tôt par une combinaison de nuages gris d'automne et de la nuit, je me replongeais dans mon univers de douceurs, réouvrant les portes de ce blog. Et en lisant les messages...
  • Livre : Maigret à New-York - Simenon
    Cet été a été une saison de changements, car la vie ou plutôt le manque de vie a choisi de modifier les parcours des uns et des autres. La météo et la planète blessée ont ajouté des aléas de chaleur intense mais surtout une pénurie de pluie (celle-là...
  • Vagues
    Pris entre deux courants, un peu perdu sans vraiment être noyé, je regarde ce soleil auquel je ne crois plus pour sa lumière car mon chemin de coeur est ailleurs. Secoué par des vagues contraires, par les paradoxes d'une vie effilochée durant les derniers...
  • Continuer
    J'aime tant les mots, le sens des mots, les jeux avec eux, les phrases simples devenues aphorismes s'envolant avec mes pensées, les phrases longues car je n'ai pas du tout envie de retrouver mon souffle, gardant ainsi l'éveil de mes envies et de mes passions,...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !