1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 12:47

Depuis plus de trois ans, sur ce blog, mais bien plus ailleurs sur d'autres blogs ou médias, à travers des articles ou des commentaires, je défends la Féminité, celle en particulier qui s'enveloppe d'un fin voile pour protéger ses jambes, pour magnifier sa mode. 

Chaque dimanche, je promeuts cet art de vivre, ce détail si fin qu'il ne pèse qu'environ dix grammes pour embrasser vos jambes.

Quelle femme n'a pas rêvé de pouvoir partager la beauté de ses mollets, de ses cuisses, de ses chevilles posés dans des beaux escarpins, avec un beau nylon noir ou de couleur ?

 

Mais la liberté quand elle devient ici glamour est aussi de laisser les autres jambes s'habiller de pantalons si elles le désirent. Douceur et finesse sont plutôt nos letmotivs, transparence et élégance sont nos valeurs.

 

-T2eC16NHJGoFFvwqzwRPBR7eWOQ5d---60_57.jpg

 

Je ne suis pas le seul à apprécier, à partager cette presque passion pour le bas nylon, et chemin faisant avec la vie, j'ai pu découvrir d'autres passionné(e)s. Des personnes humaines et souvent délicates qui conçoivent la vie quotidienne, régulièrement ou un peu moins souvent avec des bas.

Toutes cherchent alors le plus fin, le plus surprenant, le talon le plus étonnant, le revers le plus doux, les couleurs et les motifs les plus singuliers.

Toutes aspirent à trouver le saint graal du nylon, soit à travers une marque devenue rare, voire impossible à dénicher, soit une longueur, soit une teinte exacte ou d'autres perles, d'autres diamants. Ce ne sont pas des trésors somptueux, des dépenses luxueuses, juste le plaisir de trouver avec les marques actuelles ou plus encore avec les marques anciennes de l'âge d'or des années 50-60, les plus ravissants joyaux.

 

 06d0_10.jpg

 

 

1046_10.jpg

 

Et comme je ne comprendrai pas une vie égoiste, avec une collection enfermée dans un coffre-fort, seul avec ma clef, seul avec la contemplation, seul avec un vide, j'ai ouvert depuis longtemps un musée virtuel du bas nylon. Ici, chaque dimanche et parfois un peu plus, suivant mes envies, j'expose pour vous, les plus beaux modèles de pochettes vintage, de publicités anciennes et même parfois des bas sortis de leur sommeil. 

 

Les provenances sont diverses, certaines viennent de ma petite collection (voir ci-dessous les explications ...), beaucoup viennent du net, de croisement sur pinterest, sur d'autres sites, mais à ce jour aucun autre musée recensé, en langue française ou internationale. 

 

Alors aujourd'hui, je lance un appel très ouvert, pour toutes et tous, partageons nos photos, nos pochettes, nos bas anciens pour fonder les bases de référencement du musée virtuel du bas nylon. Une mémoire commune, un projet commun, un bonheur partagé par toutes et tous !

 

OrnamentDupont_detail.jpg

 

 

Comment procéder ?

Vous avez des pochettes et des bas de 1900 à 1990 (bas de soie, de rayonne, de nylon, en lycra,...), et plus spécifiquement des années d'or les années 50-60, prenez des photos. Ne vous dépossédez pas de vos bas, ils sont à vous. Mais avec vos clichés, chacun des visiteurs de ce lieu virtuel pourra retrouver des souvenirs, une nostalgie, ou simplement des repères glamour, des détails scintillants de finesse.

Prenez en photos la pochette au complet (recto et verso si possible), parfois ajoutez les clichés des cartons intérieurs avec leurs textes d'époque, leurs conseils vieillots, leurs publicités.

Tous les bas, oui, les simples, comme les plus humoristiques, les plus chics, chacun à son histoire, ses origines.

Pour les bas, vous pouvez les laisser à l'intérieur, mais si vous le pouvez, sortez les en les étalant sur un fond blanc (drap, feuille large de papier, ...), avec leur teinte, leur revers, leur talon.

Pour les plus volontaires, le musée accepte les photos de jambes féminines portant le modèle vintage, dans un style élégant (mais sans équivoque ni vulgarité, prenez exemple sur Miss Legs).

Enfin, logoté ou non vos photos, je serai heureux de citer les généreux donateurs de ces images de mémoire, mais je respecterai aussi leur volonté de discrétion.

Pour l'envoi, contactez-moi à GentlemanW@NYLON-VOLUPTE.com


 

799998DSCN2335__1024x768_.jpg

 

Alors oui, ce musée devient le vôtre. Un lieu de référence sur le sujet, il sera en langue française dans un premier temps, mais peut-être en langue anglaise pour nos ami(e)s étrangers. Les photos feront l'objet de publication régulère sur ce blog, dans la rubrique glamour du dimanche,

 

Ce musée et son contenu, deviendra par ailleurs un des piliers iconographiques du futur Ordre de la Jarretelle, dont le site web est en pleine édification (voir  ORDRE de LA JARRETELLE Acte4  ici).

 

 

99af62348c7eca76987594616e4c2e83.jpg

 

 

* la collection personnelle de Gentleman W  : un mythe ? un trésor ? une caverne d'ali-bas-bas ? rien de tout cela, juste plusieurs dizaines de paires de bas nylon, d'hier jusuqu'à aujourd'hui. EN comptant bien on dépasse les centaines mais c'est un stock vivant. Cela signifie que des nylons rentrent d'autres sortent. Ainsi des amies en ont déjà reçu en cadeau, en signe d'amitié, des personnes ont découvert ce voile unique du nylon cristal, d'autres ont eu leur première fois avec des jarretelles, et des coutures. Ce stock varie, et même les plus belles pièces, sont un jour consommées, portées, enfilées avec une jolie robe et de beaux talons. Dernière information, j'ai gardé de nombreuses photos de cette collection, nous les partageons depuis plus de 3 ans. 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 06:58

Ce week-end, j'ai l'honneur de partager avec vous l'interview de l'illustratrice-dessinatrice ANNE BD. Vous la croissiez dans le Figaro Madame. Suivez là maintenant sur son blog et même commandez lui des travaux. Elle partage des sourires, des éclats de rire, des moments si proches de nous.

 

WW1OK.jpg

 

WW2ok.jpg

 

WW3OK.jpg

 

 

 

Nylon-Volupté.com Gentleman W : Je vous ai découverte par la joyeuse sérendipité du net, et j’ai ri. Oui le plus simple des contacts, j’ai ri avec vos dessins, c’était il y a trois ans déjà. Sur votre blog, puis dans les pages de Madame Figaro, j’ai apprécié votre style, dépouillé, sobre et si proche des femmes, des mamans en particulier. Vous êtes une bloggeuse, une artiste du 9e art depuis longtemps ?

Anne BD : Tout d’abord merci pour cette interview. Je suis d’autant plus touchée qu’il vienne de vous, que je compte parmi mes lecteurs les plus fidèles et ce depuis le début. Par contre, je vous corrige, mon blog n’a que deux ans (février 2011), l’âge de ma cadette. Je suis dessinatrice depuis longtemps, mais je ne me suis attelée à la BD d’humour qu’à l’occasion de la création de ce blog, et ce fut un réel assouvissement.

 

G.W.  Voilà, le temps passe et j'ai l'impression que cela faisait plus longtemps que je recevais vos invitations à rire (inscrivez-vous à la newsletter, comme moi). Vous avez toujours dessiné ? Une passion pour distraire les copines en classe ?

Anne BD : Je dessine depuis toute petite. Ça a toujours été une passion. Et j’ai la chance immense d’en avoir fait mon métier.

 

 

sang1.jpg

 

sang2.jpg

 

sang3.jpg

 

sang4.jpg

 

 

G.W.  Quelle chance, travaillez avec sa passion ! L’inspiration vient de la vie, de votre vie de maman, vous semblez voir tout cela avec une sereine ironie, vous les croquez à quel instant ?

Anne BD : Je suis quelqu’un d’assez angoissée. Traiter mon quotidien avec humour noir me permet de me moquer de mes travers, et du coup de relativiser, car au bout du compte, tout va très bien !! Je note les idées sur l’instant, quand elles arrivent, dans un petit carnet jamais très loin de moi. Mais je dessine plus tard… quand j’ai le temps… pendant la sieste des enfants par exemple.

 

G.W.  Quand je lis vos histoires, je revois mes enfants plus jeunes, des situations si familières, vous avez des pots de couleur avec une belle dose d’empathie dedans, c’est votre regard sur les autres peut-être ?

Anne BD : Merci pour le compliment. Quand on est artiste, on se doit de tout observer. Cela dit, je ne prétends pas percevoir ce que ressente les autres, mais plus simplement vivre la même chose qu’eux. Nous sommes tous égaux face à l’éducation d’un enfant. Nous nous retrouvons face aux mêmes problématiques. C’est rassurant, et c’est ça qui nous rapproche. Moi, je ne fais qu’y mettre de la couleur. Les dessins qui remportent le plus de succès sont souvent ceux qui touchent l’enfance.

 

solde-1.jpg

 

solde-2.jpg

 

solde-3.jpg

 

solde-4.jpg

  

G.W.   Une question plus technique, vous dessinez sur papier ou directement via l’ordinateur ?

Anne BD : Sur Papier !!! Je n’aime pas le côté trop propre du tracé vectoriel. Mais par contre, je colorise sur photoshop.

 

G.W.  Voilà un bon compromis, entre le toucher du papier et le complément moderne. Le web vous a-t-il offert une vitrine supplémentaire ?  Des contacts ? Est-ce un moyen pour percer en tant qu’illustratrice-dessinatrice ?

Anne BD : C’est certain. Les premiers mois de la création de mon blog, j’ai eu plus de contact pro que les 5 années précédentes. En plus, le blog donne la même satisfaction d’échange avec un public que la publication d’un livre. C’est un support qui n’est pas directement rémunérateur, mais c’est un tremplin évident pour tous les créateurs.

 

nuitblog.jpg

 

nuitblog4.jpg

 

nuitblog3.jpg

 

 G.W.  Et la Femme Anne BD, maintenant presque provinciale, perdue dans la forêt de Fontainebleau (oui détail nous sommes presque voisins), loin de Paris, avez-vous été contaminé par cette douceur de vivre, loin de la grouillante ville énervée ?

Anne BD : Malheureusement, je travaille à Paris, donc j’ai toujours les pieds dedans. Je suis originaire d’Aix en Provence, et j’aspire tous les jours à retrouver la douceur de vivre du sud. La forêt de Fontainebleau en prend le chemin…

 

2filles1-1.jpg

 

2filles3.jpg

 

G.W.  Votre regard sur la mode actuelle,  vous la maman, la femme active, celle décrite dans vos BD bien sûr, un peu de vous, elle est plutôt détente , tunique en laine, collant, bottes, ou plutôt tailleur, escarpins et sac à main débordant ?

Anne BD : La plupart du temps, je suis en robe avec des collants car je trouve que c’est la tenue la plus confortable et jolie quand on reste assise derrière un bureau toute la journée. Plus bottes et ballerines qu’escarpins. Et le sac ; king size parce que toujours plein. J’aime beaucoup le style preppy vintage d’Olympia Le Tan, et je rêve de posséder une de ses minaudières. Mais surtout, j’adore les boucles d’oreilles fantaisies ; c’est mon péché mignon.

 

Promo-1.jpg

 

Promo2.jpg

 

 

G.W.   Avez-vous des grigris de mode ?

Anne BD : Non, je dois avouer que je ne suis pas fétichiste. J’aime trop varier les plaisirs.

 

G.W.   Et la définition de la féminité, quelle serait la vôtre ? 

Anne BD : Et bien il y aurait du rose, du bleu, du rouge, pas mal de noir, des petits pois, des rayures et un fond de Liberty. On passe tout au shaker et on sert avec une olive… non, je plaisante, je suis trop féministe pour me risquer à définir ce qui fait la femme.

 

DELABONNEEDUCATION-B.jpg

 

G.W.  Votre tenue pour demain ?

Anne BD : Une petite robe noire en tricot sur une paire de collants roses  « Les Queues de Sardine », une magnifique marque que j’ai découvert grâce à votre blog.

 

 

Merci chère Anne BD.

Je tiens à remercier Anne BD  pour le temps consacré à répondre à cette interview, surtout pour le bonheur qu'elle partage sur son blog, avec des variations entre scènes de vie, les enfants sont bien là, surtout quand ils sont petits, et scènes de vie parisienne. J'adore tout particulièrement la fosse à boulets, car je la vois, je la vis chaque jour, avec tous ses élans de snobisme, de boboisme, de machisme, de bêtise surtout !

 

Alors abonnez vous à son blog arsenicetpetitesbretelles.over-blog.com, vous recevrez une invitation au rire régulièrement. Plus encore pour vous, achetez son livre de détente pour les zygomatiques "MAMAN SURBOOKEE, le grand défi".

 

9782824602196FS.gif

 

Une idée de cadeau pour emporter des sourires durant vos transports,

pour le retour au boulot. Pour vous et vos amies !

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 06:08

Le BURLESQUE avec toutes les images, mais plus encore les spectacles dont je vous fait partager l'actualité. Des artistes, un art scénique complet et débordant d'énergie, des féminités enveloppées de paillettes, des scénarios féeriques.

 

miss-glitter-painkiller.jpg

Photo, Alexandra Bay

 

Chemin faisant, les troupes dont le BURLESQUE KLUB, les artistes se produisent dans tous les coins de France, en Province et à Paris, plus encore la scène française se fait remarquer à l'extérieur de nos frontières, et puis croiser d'autres artistes permet de s'enrichir de contacts, de styles, de jeux d'effeuillage, de nouvelles idées, et d'un peu de crédibilité. Pas forcément d'argent, car oui la vie d'artiste est encore un métier plein d'éphémères apogées, de hauts et de bas, pas toujours de nylon.

 

Aujourd'hui, comme je l'avais fait pour la troupe accompagnant VALENTINA del PEARLS, je vais vous donner des ailes, vous allez lui donnez des ailes.

 

Photo, Alexandra Bay Rivetta

 

MISS GLITTER PAINKILLER, complice de Valentina, performeuse burlesque de talent, artiste avec de multiples facettes sensuelles, des tatouages, de la grâce et de l'humour, souhaite participer à un des plus beaux évènements Burlesque des USA, à NEW-YORK. 

 

Elle a besoin de vous pour financer une partie de son billet A/R PARIS - NEW YORK pour fin septembre.

Alors donnez pour qu'elle s'envole dans un halo de paillettes,  et recevez des bonus en retour suivant votre don financier : une carte, un tee-shirt, une paire de bas dédicacée, un show pour vous et vos amis ! oui DONNEZ et RECEVEZ !

 

 

DONNEZ des ailes à MISS GLITTER PAINKILLER :

www.kisskissbankbank.com/fr/projects/miss-glitter-a-new-york

 

GliGliNY01.jpg

 

Soutenez MISS GLITTER PAINKILLER

sur la scène Burlesque américaine

 

Partager cet article
Repost0
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 10:54

Je suis comme une jeune fille, j'ai déjà vécu cela et pourtant je marche avec les jambes un peu molles, peu assurée. Ce soir, c'est le dernier soir de mes vacances, je suis détendue, incroyablement sereine après ces deux semaines de vacances, oubliant totalement le boulot, le stress et les transports.

 

2ae5770c2b8127d4949593723d6e9a26.jpg

 

Quadra liberée de mes enfants, enfin j'ai pu prendre du temps pour moi, libre après des années de mariage, bébés, enfants, boulots et courses, vie sentimentale en zigzag, bref un grand classique, tout cela est derrière moi, je vis, je revis pleinement. Sans amoureux, sans contraintes, parfois sans chaleur dans le lit ou simplement pour un câlin, c'est un choix, un célibat heureux, partagé de ponctuations et de galipettes avec un "plus qu'ami". Je suis heureuse, un nouveau boulot bien installé depuis quelques années, le divorce digeré, je croque mes belles années de femme. 

 

27866091415683770_MKiTRR0s_c.jpg

 

D'ailleurs je suis contente d'avoir décidé de courir, de marcher régulièrement chaque jour, chaque week-end pour perdre du poids, pour accompagner mon régime alimentaire de gourmande, mais pas trop. Ma silhouette a changé, sans balance, mais avec juste le plaisir de reprendre les jupes de la taille en dessous, de ne pas se mentir, de se sentir mieux, y compris dans le regard des autres, de celui de mes deux jeunes adultes. Mon bien-être est accessible, et plein de gourmandises, avec parfois quelques bulles de champagne. J'adore cela, c'est la fête, c'est l'amour, c'est une boisson charnelle à mes yeux, de l'or liquide qui pétille en soi, qui ravit les yeux, étincelle dans la nuit , accompagnée souvent d'amitiés.

 

Ma bouteille dans mon garnd sac à main, ma sourire aux lèvres, je vais retrouver mon beau mâle de vacances, un écrivain, un peu solitaire, un peu mélancolique, un brin perdu parfois, il passe ses journées assis ici et là, trouvant des mots, dessinant aussi parfois des silhouettes. Le soir, il boit du thé, et de la liqueur de framboises, sur son coin de terrasse, face à la mer, à côté du brouhahas de ce café, c'est là que l'on a sympathisé.

 

127226758193971045_UeAHkUn6_c.jpg

 

C'est là aussi que je l'ai embrassé, voilant son espace, forçant son écriture. Mon décolletté devenait indécent, il me souriait, je le voyais se perdre, glisser vers les émotions, notant des mots, puis devenu silencieux, il a avancé sa main vers moi. Quelques heures, devenues quelques journées ensemble, des discussions sans fin, un feeling, sans destinée, ce soir est notre dernier soir.

 

Je marche, mes sandales les plus élégantes aux pieds, ma tunique dans le vent, je l'aperçois, plié sur sa chaise, en plein effort, torse nu sous sa véranda, il rayonne sous la lampe. Il puise dans sa source de mots, il déverse sur le papier, parfois directement au clavier des impressions, des ressentis et comme souvent, il joue. Un exercice style chaque jour, un minimum.

 

D'ailleurs, ce ne sont que des mots.

 

tumblr_m2i9r6wKLe1qfrtudo1_500.jpg

 

Amour, tu t'envoles, suivant mes pas vers lui.

 

Nylonement

 

 

Partager cet article
Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Continuer
    J'aime tant les mots, le sens des mots, les jeux avec eux, les phrases simples devenues aphorismes s'envolant avec mes pensées, les phrases longues car je n'ai pas du tout envie de retrouver mon souffle, gardant ainsi l'éveil de mes envies et de mes passions,...
  • Touches de couleurs
    Savourer ce Printemps, ce renouveau de la nature avec des fleurs et des couleurs dans mon jardin, voilà le leitmotiv que j'avais pris après deux années perdues, diluées dans le temps infini des doutes et des éloignements involontaires. Alors aujourd'hui...
  • Si loin des autres
    Comment peut-on croire, se convaincre durant toute une vie, d'être au-dessus des autres ? D'avoir même la prétention d'incarner l'entité quasi divine, la plus haute représentation d'une religion ? Comment peut-on être aussi loin des autres, en jetant...
  • Glamoureuse
    Et si notre monde se réveillait, au gré du soleil et des tours du globe terrestre, avec juste l'envie d'être heureux, de protéger notre belle nature généreuse et de vivre en paix. Fol idéalisme qui ne peut exister dans ce bouillonnement de gens contre...
  • Solitude
    Je n'ai rien contre la solitude, je suis ni pour, ni contre. Car ses origines sont variées et parfois c'est un simple choix plutôt qu'une conséquence. Restez seul, loin des autres pour éviter les échanges et les inutiles justifications de ceci ou cela....

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !