19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 05:38

Oui, une grande colère contre ce mur, celui d'un courrier, de paperasses d'une société de loi, de règles faites pour les riches et bien-portants. Une lettre insultante pour moi, pour ma fille, dans l'irrespect de la personne de la part de cet organisme, je suis révoltée.

 

Alors, doucement après une nuit blanche, une autre, je prends mon thé tiède, là devant moi, je crosie mes jambes, je le love dans le canapé, chaud, complice de mon cocon de douceur. Je prends cet album sur moi, des photos, d'une époque où l'on en prenais peu, si possible vivantes et belles, de son enfance, de notre vie, et que l'on collait ici avec un petit mot, une date, une blague. Toute petite déjà elle aimait les couleurs, sur ses dessins, sur ses murs, sur son sac et dans tous ses vêtements. Jeune fille, jamais elle n'avait été dans une tribu, sauf en meneuse, heureuse, volontaire et battante, mais surtout en rouge, en rose aussi, en orange souvent.

 

00df8bad81341c3d0366f9e6dcea4645.jpg

 

Une amie de l'époque l'avait appelée la princesse soleil, car elle rayonnait, car elle orchestrait les autres, et tous, ils suivaient. Elle croquait la vie, photos après photos, à la mer l'été, les mâles s'usaient les yeux sur sa silhouette, les femmes tiraient leurs hommes, jalouses de cette beauté naturelle, non excessive, mais ce charme flamboyant, cette poitrine fière et puis son regard éclatant. Plusieurs fois, des scouts d'agence de modèles de tous pays, l'avaient abordé pour lui proposer un essai. Son astuce consistait à mentir sur sa taille, pour être trop petite, pour rester libre. Le soleil s'habillait de rouge, la fête continuait, nos barbecues, sa soeur, ses frères nés de mon second mariage. De la vie !

 

5.jpg

 

Des sourires, des petits clins d'oeils, des poses, des cheveux longs, des souvenirs à la pelle, des larmes, ma tasse pour une pause. Je suis là, refroidie par ce temps, par cette vie, cette injustice qui court au-devant de nous, fuyant les diagnostics, contournant les signes positifs pour mieux attaquer. Je suis assomé par tout cela. Je tourne les pages, d'aures photos, les réunions de famille, Noël, de superbes feux de cheminée, des cadeaux, des rires et des moments intenses tous ensemble. Mes parents, des amis, ses petits copains, tout le monde plus grand.

 

Elle semble si proche. Toujours en couleurs, été comme hiver, elle en riait si souvent, même pour le travail.Toujours un soleil, une femme déjà si élégante, toujours avec cette grâce qui suivait ses pas.


superficialgirls.jpg

 

Hier, je l'ai vu, après trois jours où elle m'avait dit de rester chez moi, de lui parler pas trop longtemps au téléphone, recluse dans sa chambre d'hôpital. Oui, cette merde récidive, lui dévore les seins, des boules, des soins, des traitements, des effets secondaires impossibles à gérer sans larmes, et moi, juste mes bras, car mes mots sont partis, évaporés, épuisés depuis des mois. La douleur, la mienne, la sienne en premier lieu, notre famille qui reste silencieuse, bouche bée car ne trouvant plus les paroles réconfortantes, ne pouvant donner de solutions. Comme moi, je ne sais plus que faire, et il est supportable pour une mère de voir sa fille, toute personne d'ailleurs, mais plus encore sa propre fille dans une telle douleur. Injuste car rien ne semble détourner ce mal, sournois.

Un profond sentiment d'impuissance, j'en ai parlé, des praticiens sont là pour écouter, conseiller, mais j'ai aussi hurlé, explosé, pleuré devant ce fait si bloquant.

 

Hier, je lui ai porté un sac, une touche de couleur pour elle, pour ce qu'elle est aujourd'hui, en perte de sa féminité, doublement blessée, dans son corps et dans son intimité de femme. Son esprit est fort, heureusement d'ailleurs. Alors voyant ce paquet, sans force, elle a arraché doucement le papier, et la couleur est venue, comme de rayons de soleil, vers elle, de la transparence orange. Elle a souri, j'ai pleuré. 

 

Comme maintenant en pensant encore à elle. Mais je serai là, encore et encore pour me batter à ses côtés, pour lui proposer mon épaule, même en silence, même en entendant ses forces partir, son corps dormir, ses cris suivrent ses douleurs. Je serai là, car cet amour est la force de vie envers l'autre, un message discret, immatériel, un début de médicament.

 

Pour elle.

 

 

Femmes-3-3730.JPG

 

 

Mes amies, n'oubliez jamais vos amies, vos proches, vos femmes qui ont besoin de votre épaule pour se soigner. Restez présentes !

 

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

rose magazine 3

www.rosemagazine.fr

 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 05:49

Elle avait souhaité une version plus large, un peu moins encombrante paradoxalement mais plus grand dedans.

 

Rien de bien surprenant, elle en utilisait un chaque jour, pour ranger quelques bricoles, un peu de sa vie, un peu des ses chemins, parfois quelques larmes. Elle déposait aussi et surtout ses sourires avec son rouge à lèvres bien rouge foncé dans un miroir tout petit, puis un coup de mascara. Rien de spécial, juste une dizaine de vernis, au cas où elle serait coincée dans un embouteillage, mais ce n'était pas l'endroit pour cela. Des papiers, un ipad, un imachin qui bippait tout le temps.

 

the-big-bag-theory-harrods-magazine-05.jpg

 

 

the-big-bag-theory-harrods-magazine-04.jpg

 

Oui aussi un foulard, un calpin, enfin deux, plutôt trois d'ailleurs, tous commencés, jamais remplis, jamais au bon endroit et puis il y avait la version électronique, incomplète elle aussi. Dedans aussi elle avait le dernier manuscrit de son homme, une version unique, un brin manuel avec tant d'annotations, beaucoup plus interprêté sur un clavier, un coin de roman. Elle était sa première lectrice, sa confidente, sa compagne, sa muse plus encore. Un sourire en le poussant pour trouver une demie bouteille d'eau toujours vide, un carré de chocolat toujours trop juste.

 

the-big-bag-theory-harrods-magazine-02.jpg

 

 

Un pinceau, des poudres, des lunettes, et encore quelques bricoles, son foulard et ses gants, enfin deux paires, au cas où. Même en été ! Une pochette satinée, un cadeau auquel elle tenait qui contenait son parfum, enfin surtout sa paire de bas de rechange. Un cadeau de son homme, une nouveauté qu'elle avait en orange, bien voyant mais discret dans ce sac. Une pensée vers lui, d'ailleurs quand arriverait-il ?

 

the-big-bag-theory-harrods-magazine-01-600x389.jpg

 

 

the-big-bag-theory-harrods-magazine-07.jpg

 

 

Et si elle prenait un sac un peu plus grand, juste un peu plus spacieux. 

Pour partir à l'aventure, conquérir l'amour et le monde !

 

 

Nylonement


Partager cet article
Repost0
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 06:08

FASHION WEEK auraient crié mes amies modeuses ou blogueuses  !

 

Mais non, c'était juste un petit chocolat chaud, un croissant insipide et une courant d'air froid pour marquer mon attente très matinale sur ce long boulevard parisien, dans ce café où le patron ronchonne tous les jours de l'année. L'attente avant un improbable rendez-vous, des minutes sans fin à venir, mais là maintenant, je donne dans le meilleur de mes défauts, la contemplation. Stylo, des notes, un coup d'oeil, la rue, les voitures, les feux, les trottoirs et un défilé sans tapis rouge, juste elles, vous çà et là, entre métro tout proche et taxis garés en double file.

 

Elles marchent, et aujourd'hi le croisement entre les saison donne ce festival de couleurs, de matières et de longueurs. Les sages, les étourdies qui pensent qu'il fait encore beau malgré les gouttes de pluie, les heureuses accrochées à leur téléphone, les joyeuses qui flottent au-dessus du sol avec leurs escarpins neufs, si hauts perchés. Tout ce petit monde croise bien sûr des jeans un peu mous, des sandales plates et informes dont je vous ferai grâce.

 

f32618c5f1c1c5e26c6ae4414dbe4089.jpg

 

Un double défaut : contemplatif et un brin sélectif, non sur les tailles et formes, j'apprécie toutes les silhouettes et féminités. Mais j'aime d'autant plus le féminin glamour, le féminin élégant, le féminin chic du classique à l'excentrique, mais si possible avec un sourire. Que d'exigences quand le ciel est gris, quand le froid court sur les jambes. Tiens le premier collant opaque noir du jour, un sourire, une paire de bottes, deux, trois, le nombre me submerge, certaines sont frileuses ou très élégantes. Je ne sais.

 

06b010e0ba520c898863c1d412f8e355.jpg

 

Le temps passe, les véhicules aussi, les bus sont peu nombreux malgré des voies énormes pour leur minuscule traffic. Le froid me glace, le soleil perce durant deux minutes, d'autres silhouettes, des parapluies, des sacs à main géants, dignes de Mary Poppins, avec un appartement à l'intérieur, des dossiers sous les bras, des manteaux de toutes tailles, courts, mi-longs, longs, chauds ou peu épais, on est entre deux saisons. Qui va gagner ?


8022105558403336_VThbpx7f_c.jpg

 

Et puis il y a une fée, une jeune femme qui vole, sans ailes, avec une juepe tutu, avec de l'organza  scintillant dans cette mousseline claire, une drôle de tenue, revient-elle du bal ? a-t-elle ses deux escarpins de verre ?

 

Elle saute le trottoir, passe par miracle entre deux magnifiques poubelles vertes, un slalom pour chaque parisienne du quartier entre travaux incessants et écologie vampirique. Disparition, réapparition, une fée, je la vois, je l'aperçois, elle compose un code et hop disparaît derrière une porte cochère. 

 

Je finis mon chocolat, laissant la monnaie, regardant le ciel pour croire au soleil.

Bonne journée à vous.

 

01d015870f7787110841431ea1b8dc9e.jpg

 

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 09:05

 

Surprise, après l'été, il y a l'automne. Comme le lundi viens après le dimanche, mais là, petite erreur le lundi vient après le vendredi, et avant le dimanche. Vous ne suivez pas ?

 

L'automne et sa douce chaleur de 18°c est arrivé depuis une semaine, avec soleil et nuages, pluie et bruine comme avant hier, un changement un peu en avance sur le calendrier. Heureusement la mode gagne toujours, car si notre printemps fût très très très humide et frais, vous aviez plaisir à retirer vos bottes et tout le reste pour des tuniques et des robes d'été, chaud et ensoleillé. Mais varier est aussi un plaisir.

 

Alors aujourd'hui short ou jupe courte pour l'été et collant et bottines pour l'automne. Sagement mais de façon affirmée, la rue change, les tenues avec.

 

0yX1Yl.jpg

 

Quelques parapluies encore, mais ils seront peut-être utiles toute la semaine, un brin de gris chez vous, non, de la couleur, du plaisir pour ressortir ce pull doux, ces achats oubliés dans un coin de la chambre ou de votre dressing.

 

Rien n'arrête la mode, et ses couleurs.

 

2ff417fcb4915db24e624aa7e9043f64-copie-1

 

Toujours le plaisir de ne rien avoir à se mettre et le même plaisir à chiner chez soi dans les tenues jamais mises, les vêtements que l'on adore depuis plusieurs saisons. Même si leur tendance est passé, vous êtes bien dedans, un cocon de plus pour soi, un bien-être douceur pour se plaire dans le miroir.

 

Alors oui, osez les couleurs, domptez la pluie sous votre trench court, porter quelques manteaux pour les frileuses mais en rouge, en bleu cobalt, en vert pomme pour que le regard des autres deviennent le soleil de votre silhouette.

 

Bonne semaine, non plus en noir & blanc, mais en couleurs ! 

 

 

1 (1)

 

Et pourquoi pas un tartan toujours tendance, intemporel et rock comme ici.

 

Découvrez des tartans sur le Pinterest de NYLON-MODE.com :

www.pinterest.com/nylonmode/tartan-is-always-trendy

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Quel âge avons-nous ?
    Du rangement, j'en avais fait durant les derniers mois, retrouvant au passage ces vieux albums de photos que nous faisions avant. L'occasion de se replonger dans le passé, dans les souvenirs surtout, car en observant de plus près les photos, j'ouvrais...
  • Les jours sombres approchent
    Depuis des mois, il travaillait sans comprendre le sens réel des informations qu'il recevait, sans prendre le temps de voir le monde avancer. D'ailleurs durant des semaines, les gens avaient disparu de la ville, des rues et les journées avançaient sans...
  • Livre : 'Vivre avec nos morts' de Delphine Horvilleur
    Lecture de vacances, je vois déjà votre sourire au coin des lèvres, en relisant le titre du livre. Et pourtant j'ai dévoré ce livre en quelques heures, durant une journée de détente, entre canapé et fauteuil, regardant la pluie lécher les vitres, savourant...
  • Un baiser
    Respirer avant les prochains pas. Respirer en pensant à ce moment tant attendu, des heures de balade dans les limbes du net, avec ses impasses et ses mirages. Un, deux et même trois sites de rencontres, en même temps, pour meubler mes soirées après le...
  • Partir
    Sévader. S'échapper de ce monde où le grand président déconnecté de notre monde réel, prêche son savoir, ses diktats et sa vision unique dans un écran vide. Plus personne ne le regarde sauf les journalistes nourris de la Politique à toutes heures. Alors...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !