15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 06:37

Un dernier geste pour ouvrir la baie vitrée qui donne sur ce jardin, des arbustes, une pelouse impeccable, des pots vides, l'hiver marque sa place, pas de fleurs sauf quelques pensées moins fragiles. Elle marche dehors, sous ses talons, le carrelage de la terrasse claque, il fait frais pour un jour de janvier, à peine froid.

 

Rien ne le retient plus, un dernier regard sur ce lieu, une tranche de vie, la sienne, enfin plutôt celle d'un couple et avant d'un duo d'amoureux. Ils bossaient ensemble, ils ont pris un verre, fait des missions ensemble sans prévenir leur hiérarchie de ce rapprochement intime. Le duo fonctionnait à merveille lors des audits, à tous les coins de la France, dans des entreprises en détresse. Leurs conseils faiseint mouche, leurs styles plaisaient, leurs soirées étaient parfois devant deux ordinateurs, studieux et professionnels, parfois plus horizontaux. 

Un couple, un enfant, toujours du boulot, de l'argent, une vie haut-de-gamme, mais finalement peu de temps ici dans ce jardin, lui préférant le golf.

 

hm-key-pieces5.jpg

 

Elle descend les marches, le coin barbecue, une belle table en teck, mais si peu d'amis, plus souvent happés par des soirées avec des dîners pour leurs réseaux, pour leur business. Des relations mais finalement une routine, et puis un jour, elle a eu envie d'autres choses, de souffler en premier lieu.

Explosion de travail, succès, hiérarchie avec toutes les médailles du stress et des heures supplémentaires comme des couronnes de totale dévotion. Promotions pour l'un, pour l'autre, mais finalement une vie de famille faite de fatigues, d'épuisement, de colères, de rapports compliqués. Rien n'allait plus, elle avait dit stop, s'accrochant à sa fille.


 

hm-key-pieces4.jpg

 

Lasse de tout cela, riche certes, avec une belle voiture, un dressing plein de marques, des chaussures à profusion, des accessoires d'une féminité en plein repli, elle s'assied sur les marches, contemplant ce vide, ce lieu qui bientôt ne sera plus le sien. Elle le quitte, elle part.

Recommençant une autre vie, plus en harmonie avec son coeur, un métier d'art avec des relations humaines sereines avec ses futures clientes. Elle sourit de ce détail, de cette soudaine envie d'humanité, de contacts réels avec un parfum naturel.


 

hm-key-pieces3.jpg

 

Certes elle sera toujours femme, doublement d'ailleurs, pour elle, pour un autre regard, pour des bras qui un jour l'acceuilleront à nouveau. Belle et élégante, non pas dans une recherche de nouveautés, de marques, de rivalités et autres snobismes, non juste des pièces de sa grade-robe qui deviendront vintage, des basiques, des classiques, des souvenirs, et toujours elle dedans. Un trait d'union avec son passé, un tout qui restera en elle, en positif.

 

Elle se lève, se tourne une dernière fois. 

Là sur la table, elle pose la clef, claque la porte.


 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 06:03

Un simple souffle, comme un brouillard, je suis entrée là, marchant ou plutôt titubant entre les bancs, trop près de cette arbre, m'accrochant à ce mur qui partait en arrière. Le réel s'éffeçait à mon regard, tout tournoyait, un peu trop encore. Ce mur vertical devenait oblique, il me fuyait, moi avec, je glissait, je retenais ma respiration en m'appuyant sur un objet. 

 

Lequel, je ne pourrais vous dire, je partais dans un monde mou, des vitres, des personnes, sourdes à mes gestes confus, des parois invisibles et moi derrière. Quelques secondes, quelques minutes, un certain temps, une échappée dans toutes les dimensions de cet espace. Où et quand, deux questions !

 

aquazzuraautumnwinter2013campaign2.jpg

 

 

 

aquazzuraautumnwinter2013campaign5.jpg

 

Folle ambiance, une brume, mon regard flou et surtout cette foule qui ne voit rien de mon tourbillon, je lévite au-dessus d'eux, première dans les décors, accrochée à un néon. Au plafond, je ne sais pas, je marche là, eux ailleurs, ma robe retient mes déplacements, craque car définitivement la coupe crayon ne convient pas à mon évolution d'araignée. 

 

Et mes talons non plus, mais bizarrement je marche, je grimpe, je me faufile tel un chat aimanté.

 

aquazzuraautumnwinter2013campaign8.jpg

 

 

aquazzuraautumnwinter2013campaign6.jpg

 

Rien ne stoppe mon avancée, vers cette vitrine, là-bas. L'envie d'être là, plus loin encore, la distance augmente avec ma progression. Plus loin encore, inaccessible, mais pourquoi. Et pourtant elles sont là, des manteaux, des sacs à main, des jeans, des bottes, des pulls, des couleurs, du bruit, des cris, elles sont si nombreuses, comme un mur. 

 

J'avance, je rampe sur les murs, je peux les dépasser d'un saut, mais il y a toujours plus de monde. Un horizon d'étagères, un rebond peut-être.

 

aquazzuraautumnwinter2013campaign3.jpg

 

 

main2.jpg

 

Non, je reste là, déçue, songeuse, surprise aussi par cette réalité étrange. J'aurai essayé.

 

Et puis demain, en passant devant cette vitrine, je verrai encore ces escarpins diaboliques, qui m'attirent avec leurs talons sans fin, attisent mes envies.

 

Demain, à mon réveil !

 

www.aquazzura.com

 

Nylonement

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 17:07

Bas nylon, rien ne sert de courir après l'idée, il peut filer.

 

tumblr_kwnj0pVWIi1qa9gago1_500.jpg

 

 

Jour après jour, semaine après semaine, mois après mois et au final année après année, dois-je me résoudre à croire à une obsession ou à un voyage exploratoire pour une passion ?

 

Voyant des esprits captés par le tuning de leurs voitures qui donnent de leur temps dans le futile d'une toile de carbone repeinte de couleurs vives, pour agrémenter un objet rutilant, fantasme roulant élévé au rang de gloire religieuse, je reste circonspect sur ma perversion. De même face au mythe hurlant des amateurs de foot devant leurs télévisions, leurs centaines de matchs, leurs joies, leurs fascinations et leurs engueulades, je me demande qui est le plus malade, le plus obsédé. Et quand vient les amateurs de jeux de guerre, hyperstimulés par la sortie d'une nouvelle version, d'une nouvelle console, d'une nouvelle bible et des centaines d'euros avalés, ceux-là même qui seront aspirés par le temps dans des limbes sans fin pour se battre, pour tuer, pour exécuter des combinaisons de touches et s'asocier pour faire des missions, je suis apeuré par cette violence latente, qui n'a pas le nom de maladie, mais qui ne semble développer aucune émotion positive dans leurs pensées et encore moins dans leurs comportements.

 

1203.jpg

 

 

Alors chemin faisant, oui, je suis heureux de croiser ici sur le net, dans la vie réelle aussi, des paires de jambes élégantes, marquées d'une couture comme signature de leur mode et de leur féminité. A chaque année son lot de douceur, de belles rencontres, de beaux témoignages, d'abord pour la mode, plus encore pour vos jambes, je peux voir que les statistiques nous cantonnerons dans le minimalisme derrière le virgule, dans des pourcentages qui ne peuvent que grossir. Nobostant cette présence non-significative pour les uns, invisibles pour les autres, oui, en 2014 il existe, il existera encore des femmes qui ont fait le choix personnel de porter des bas nylon.

 

Pire encore il y aura des femmes qui découvriront ce privilège rare de la sensuelle bise du nylon sur toute la longueur de leurs jambes. Une douceur extrême, une méconnaissable et étrange sensation de matière quasi fluide, entre vapeur et voile, qui se tend des orteils en passant autour de la cheville, remonte autour du genou pour s'arrêter au-delà de moitié de la cuisse. 

 

51509989458199850_3XRtQaVY_c.jpg

 

 

Beaucoup commenceront par une paire de bas dit "jarretières" (pour ne pas dire de type Dim Up, vulgarisé depuis les années 80 par la marque Dim), avec leur matière souple, un polyamide souvent mixé d'un lycra souple, élastique, très sculptant, finie d'une bande de gel de silicone qui se colle à la cuisse. Elles apprécieront les avantages des bas par rapport à toute paire de collants, oppressant souvent le bas-ventre et la taille. Un premier pas de confort et un aspect pratique indéniable, une modernité peut-être. Un choix personnel parfois dicté par cette quête du confort, parfois par un sentiment de liberté nouvelle, parfois pour plaire aussi, avec ce détail en plus sous une robe, parfois pour se plaire comme avec un nouvel ensemble de lingerie, juste connu de celle qui le porte. Parfois pour une soirée uniquement, parfois comme un accessoire naturel de sa mode, un choix de vie où les collants deviennent rares (sauf  avec un short, ou en hiver, mais le plus souvent en version opaque pour une mode un peu courte, inadaptée aux bas), parfois pour se sentir plus femme, parfois naturellement comme une évidence, une habitude.

 

Quelques-unes évolueront vers des bas, ceux dit à jarretelles, car devant s'accrocher aux attache d'un porte-jarretelle ou d'une guêpière, voire d'un serre-taille. Une version plus élaborée de la lingerie, et pourtant plus de 50% des publicités de lingerie, celle de vos abribus, montrent des ensembles de dentelles des marques les plus connues, avec soutien-gorge, culotte et souvent donc un porte-jarretelle. Pourquoi cette promotion, alors que si peu de femmes en possèdent réellement, en portent encore moins ? je pourrai vous argumenter une réponse, plusieurs même, un autre dimanche. Donc pour celles qui auront fait le choix, de poser sur leur taille de la dentelle, de la soie, une belle pièce assise sur leurs formes voluptueuses, celles de leur hanches (oui aussi celles contre lesquelles elles ronchonnent, les voyant trop devant le miroir, et pourtant symbole d'une silhouette pulpeuse et délicieusement féminine !), elles auront à glisser sous l'attache de métal un bas. Là encore il y aura deux possibilités : le bas élastique, hyper extensible, avec un motif imprimé dessus, une sorte de guimauve sans forme, acheté peu cher, ou le bonheur absolu d'une paire de bas nylon, actuel ou vintage, avec cette douceur dans la pochette, souvent illustré de belles gambettes.

 

eleganti_black_point_2-copie-1.jpg

 

 

Celles-ci pourront apprécier le soyeux d'une matière unique, mélangé dans les esprits et les propos avec tant de définitions et de réelles sensations. Mais pour vous, le véritable bas nylon se présentera en se déroulant entre vos doigts, ainsi maintenu par son revers, et donnant dans sa verticalité la forme exacte d'une jambe, les proportions étant respectés par le tissage. Extrêmement soyeux, mais peu extensible, fidèle à la fabrication des années 50-60, votre bas sera fin, voile transparent ou presque, coloré de noir ou de couleurs, prêt à couvrir de baisers votre jambe. 

 

Oui porter des bas nylon est un acte réfléchi, bien au-delà du simple confort et de l'aspect usuel d'une matière contre le froid, c'est un choix de mode. Et ensuite c'est un choix de tradition car les jarretelles ne semblent plus vraiment actuelles, mais un rappel rétro, un héritage, d'une élégance moderne malgré tout. Mais aussi c'est un acte rebelle, pour être différente, rock et rebelle dans son intimité, rien que pour soi.

 

Enfin, porter des bas nylon, c'est aussi et pour toujours, un acte d'une féminité assumée et éclatante. Pourquoi ce mot ? car si vous ne savez pas qui portent jarretelles et bas couture, le jour où votre discrétion, votre respect souriant et votre politesse vous permettent de le découvrir, vous aurez alors en face de vous une femme, jeune ou moins jeune, fine ou ronde. Elle sera éclatante de cette volupté discrète, de cette liberté signée de cette finesse d'exception pour envelopper ces jambes, pour vous les laisser apercevoir. Elle rayonnera de pour voir, aujourd'hui, haut et fort, je suis une femme.

 

Image-0237.jpg

 

 

Bonne & Soyeuse année 2014,

celle pour découvrir le véritable bas nylon,

celle pour conserver cet accessoire naturellement auprès de vous,

celle pour assumer par touches dsicrètes votre féminité.


 

Nylonement

 


Partager cet article
Repost0
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 09:53

carnavalet-0-.jpg

 

Une belle visite pour ce week-end ombrageux, fait de ciel blanc et de vent un peu froid, alors entrez dans un musée pour une belle exposition, avant d'aller boire un chocolat chaud, tout près.

 

L'exposition à voir est "ROMAN d'une GARDE-ROBE" au musée Carnvalet. Un voyage dans la mode, mais plus exactement un voyage au coeur des années 1920-1930, une remontée dans le temps. Au début su sicèle dernier, vous accompagnez Alice Alleaume dans sa vie mondaine, dans sa vie professionnelle de première vendeuse de 1912 à 1923 chez Cheriut, une grande maison de couture de la place Vendôme d'alors.

 

Carnavalet-roman-d-une-garde-robe.jpg

 

Ainsi vous verrez les merveilles de coupe, de matières et de modernité avec les robes de chez Worth, de Lanvin, des chaussures, des chapeaux (oui en ce temps-là, sortir ne ne faisait sans chapeau), des sacs à main et des bijoux.

 

Toute la mode de cette belle époque, avec ses accessoires, dans un lieu si agréable.

 

Non, c'est incontournable car la mémoire vous fera retrouver vos grands-mères, croiser les décennies où la mode était encore très codifié, la vie plus encore, mais où déjà la volupté, la féminité étaient faites de silhouettes gracieuses.

 

Cette collection correspond à un don exceptionnel fait au musée Galliera, une tranche de vie, d'étoffes, une exposition fascinante.

 

carnavalet-3.jpg

 

carnavalet_1376916174_alleaume.jpg

 

 

carnavlet-2.jpg

 

Où ?  MUSEE CARNAVALET 23, rue de Sévigné - 75003 Paris

Jusqu'à quand ? Jusqu'au 16 mars de 10h00 à 18h00

 

 www.carnavalet.paris.fr/fr/expositions/roman-d-une-garde-robe

 

 


Exposition Roman d'une Garde-Robe par paris_musees

 

Dossier de l'exposition

 

Un bien joli blog qui l'a aussi visité

 

 

Nylonement

 

 

Partager cet article
Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Touches de couleurs
    Savourer ce Printemps, ce renouveau de la nature avec des fleurs et des couleurs dans mon jardin, voilà le leitmotiv que j'avais pris après deux années perdues, diluées dans le temps infini des doutes et des éloignements involontaires. Alors aujourd'hui...
  • Si loin des autres
    Comment peut-on croire, se convaincre durant toute une vie, d'être au-dessus des autres ? D'avoir même la prétention d'incarner l'entité quasi divine, la plus haute représentation d'une religion ? Comment peut-on être aussi loin des autres, en jetant...
  • Glamoureuse
    Et si notre monde se réveillait, au gré du soleil et des tours du globe terrestre, avec juste l'envie d'être heureux, de protéger notre belle nature généreuse et de vivre en paix. Fol idéalisme qui ne peut exister dans ce bouillonnement de gens contre...
  • Solitude
    Je n'ai rien contre la solitude, je suis ni pour, ni contre. Car ses origines sont variées et parfois c'est un simple choix plutôt qu'une conséquence. Restez seul, loin des autres pour éviter les échanges et les inutiles justifications de ceci ou cela....
  • Livre : Dictionnaire intime des femmes par Laure Adler
    Un délicieux livre à parcourir au gré des envies, car c'est un dictionnaire, une page par-ci puis une autre plus loin, pour revenir dans un ordre non alphabétique. Laure Adler nous instruit, nous amuse, nous ouvre ses lectures et surtout nous parlent...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !