6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 08:58

Quand j'étais petit, je suis tombé dans la mode, pardon dans la marmite.

 

Pas en fréquentant mes soeurs que je n'ai pas eu, ni mes cousines bien trop jeunes, mais en regardant les dessins qui couvraient les murs de ma maison, en observant ma famille qui dessinait, et puis doucement en ressentant les premiers effets secondaires de ma vie, je suis devenu un contemplatif. Sage, discret voire taggué du mot "timide", je suis resté là à regader les auters courir, les autres se parler, les autres s'embrasser.

 

Shorts, jupes et pantalons de la cour d'école, puis du collège, et puis soudain le lycée, un endroit plein de garçons, avec seulement quelques filles, question de filières, question de choix, mais aucunement un handicap, car finalement j'étais assis à côté de la seule de notre classe. Heureux et devenant esthète, malgré moi, magré mes premiers émois, j'ai croisé des regards, des lèvres même. Assis sur un banc, ou en pleine course de fond, je suis parti dans le tourbillon du sport à toutes jambes, avec leurs jambes devant moi.

 

-IMG_5061.JPG

 

Et puis voilà, je suis devenu un amateur de beauté, d'esthétisme mais jamais je ne suis rentré dans ce processus sélectif des médias, du cinéma ou de la presse féminine, j'ai aimé tous les corps. les scuptures, en caressant des yeux puis des mains les immenses formes des statues de Botero, comprenant ainsi que féminité rime avec sensualité, en mode XS ou XL.

 

Chaque année, chaque déménagement fût un renouveau pour aiguiser ce sens ancré en moi, pour non pas modéliser la vie des femmes, mais pour modeler mes goûts et toujours comme un collectionneur sans quête d'oeuvre, les voir, les revoir, les apercevoir, vous voir. Aucunement maladif, simplement décalé. Quand ? lorsque certains de mes amis voyaient des culs et des seins, je voyais de le sensualité sur les hanches, de la volupté avec les poitrines. 

 

70a13e6dd5bc1c914d174ddd35c4d0e4.jpg

 

Sagement j'ai affiné mon approche visuel, j'ai dessiné moi aussi, exposé aussi. Donnant le retour aux autres, aux hommes et aux femmes, partageant avec eux ma vision respectueuse de mon paysage avec vous. Les femmes, j'en ai aimé, j'en ai peu charmé, je suis resté discret, j'en ai aperçu beaucoup, de très rares fois, je leur ai dit en quelques mots, la beauté qu'elles dégageaient. Quelques sourires restent leurs meilleures réponses.

 

Et un jour, j'ai compris que la mode était un langage, un moyen de communication délicat à l'usage de tous, avec plusieurs lectures, comme dans un livre. Esthétisme est-il la vision philosophique de votre code vestimentaire au quotidien, je ne sais toujours pas. Alors chaque jour, je suis surpris, interloqué, grisé, fatigué ou étonné, de vos choix, de vos motifs, de vos fantaisies. 

 

9958105725_4bc719b97f_o.jpg

 

Imprimés ou unis, colorés ou noir, vos tenues varient, mon oeil sourit. Car finalement les rencontres durent deux secondes entre deux portes de métro, deux heures en réunion, deux minutes dans la queue pour ce sandwich du midi, mais avec votre sac à main, vos talons, votre coiffure, votre manteau, votre robe ou vos pantalons, vous donnez vie à la mode.

 

aCHER-011.JPG

 

Et à chaque instant, je peux grapiller quelques souvenirs, quelques attitudes, parfois de très élégantes allures, comme un émoi, un cin d'oeil intérieur, rien de plus. 

 

Merci pour toutes vos féminités.

 

 

Nylonement

Partager cet article

Repost0
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 06:09

Non, je ne serai pas là pour l'accouchement !


 

Etrange conversation entre le fromage et le dessert, à la table familiale, avec les beaux parents, quelques cousines venues voir le ventre rond de ma femme, mais les dimanches ont parfois la magie de devenir des foires à la déraison. 

 


cake1.gif

Cake Lingerie

 

Non, moi, homme du XXIe siècle, mari de surcroît d'une femme adorable et enceinte de huit mois, libre enfin jusqu'au début de ce repas, je crois en le partage des tâches ménagères, en mon plaisir honteux d'aimer faire le repassage, d'être un futur papa moderne, présent et gaga, mais je ne veux pas être présent dans la salle d'accouchement. Jamais je n'ai tant esperé, pour ne pas dire attendu, voire même prié pour voir apparaître la fameuse tarte tatin de nos dimanches en famille.

 

Je les adore, tant belle-maman avec ses petits plats délicieux et sa complicité avec sa fille, donc ma femme, durant toute la grossesse. Cette femme si souriante qui gouverne son couple, ses enfants, sa cuisine tout au long de l'année. Encore plus présente en devenant grand-mère pour la première fois. Mais moi aussi j'étais là, entre deux déplacements, toujours là entre deux nausées et encore là pour nettoyer après les vomis intempestifs. Je suis là pour croiser le regard de mon beau-père, l'homme caméléon qui réussit à prendre la teinte de tous les papiers-peints de cette maison, voire même de cacher sa bedaine dans une parfaite imitation de napperons bretons, et donc de disparaître quand on parle de naissances, d'enfants. Ce type est adorable dans son jardin, invisible dans la maison. 

 

Cake-Lingerie-1-590x834.jpg

 

Donc là, avec mon assiette vide, entre deux cousines qui ne pensent qu'à faire des bébés, qui frétillent en parlant biberons et futures gardes du bébé, qui tricotent des layettes comme si nous attendions des triplés, je viens d'affirmer qu'il n'est pas utile, ni même indispensable d'être présent pour cette acte médical. D'ailleurs, je rappelle que les sages-femmes se passeraient volontiers des types qui tombent une fois sur deux dans les pommes à côté de la maman qui poussssssse entre deux spasmes de contractions, ou de ces autres types qui deviennent hystériques en voyant leurs femmes souffrir dans cet enfantement, et dégobillent en voyant l'entre-jambe devenue scène d'horreur. 

 

cake2.gif

Non, je resterai dans le couloir d'à côté, tendu comme un fil dentaire, impatient de voir l'avenir, prêt à saisir la main de ma belle, à voir mon fils ou ma fille pleurant sur le ventre de leur maman. Mais rien de plus.

 

Quelle idée bizarre ? Pour partager quoi d'ailleurs en étant présent. Je ne sais pas où est ma place, en référence à plusieurs milliers de générations d'hommes et de femmes qui ont partagé ou non cet fameuse naissance. Je suis un homme, mais je me sentirai inutile, encombrant même. Est-ce que le bébé naît de sa mère uniquement ? de sa mère et de son père ? 

 

La tarte tatin arrive, les yeux sont encore sur moi, et soudain un miracle, elle se lève, vient vers moi, m'embrasse, pleure un peu. Je la rassure, pendant qu'elle me glisse dans mon oreille droite "je perds les eaux, tu mangeras la tarte plus tard."

 

 

 

Nylonement

 

PS : ceci n'est que fiction... je suis réellement papa, et j'ai été présent pour aider dans la respiration, dans les contractions et pour partager cette magie incroyable que fûrent les naissances de chacun de mes enfants.

 


Partager cet article

Repost0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 12:13

Comment me décrire ?

D'ailleurs cela-at-il de l'importance quand on aime. Etre soi, être femme, être sa compagne, sa femme ou son amante, je suis tout cela et bientôt un peu plus.

 

Oui, après des mois de rencontres, de repas souriants, de séparations douloureuses entre deux trains, en fin de semaine, en fin de rien, à ces instants où l'on voudrait être tous les deux, il est reparti vers ses enfants, sa famille. Alors oui, nous avons commencé à parler d'autres choses que notre passion, de nos envies communes, de nos galipettes sensuelles, pour venir vers un univers plus pragmatique, son chez-lui et donc des enfants.

 

Moi, femme de 30 ans, femme de 40 ans, femme de 50 ans, je vais devenir une belle-mère, je vais intégrer une famille recomposée. Je croyais cela réserver aux magazines féminins, des sujets que je sautais pour aller aux pages mode ou beauté. Oui mais maintenant, cela risque de devenir mon quotidien. 

Moi, femme qui vivait plus ou moins bien avec mon corps, suivant mes humeurs, mes jupes crayons et mes pulls moulants, soudain, je vais regarder autour de moi, vers son jeune fils de trois ans, vers ses deux jumelles de huit ans, vers une presque ado de treize ans.

 

Suis-je prête ?

 

800x1056xtara-lynn-model7.jpg.pagespeed.ic.kJZVkeVc1P.jpg

 

Passez de mon nombril, de ma plaisir de le séduire, de l'aimer, de faire l'amour avec lui, à des devoirs, des câlins, des directives, bref de l'éducation, mais j'ai pas de repères, jamais je n'en ai eu. Je n'ai pas envisager un jour, la présence d'enfants, non pas que je ne les aime pas, mais ma vie était occupée de soirées, de boulot surtout, de carrière et de passions diverses.

 

Et de lui aussi, cet homme, ce papa aussi, je l'avais peut-être un peu oublié.

 

 

maffashion_2.jpg

 

Là devant mon miroir, je me regardais, je faisais un focus sur mes talons hauts, sur le choix du chemisier, sur ce pantalon, ou sur cette jupe, soudain, je ne vois plus mon corps, ni ma mode, mais bien une femme, une mère par défaut, je suis perdue. Quel sera mon statut ? Que vais-je faire ? Moi qui n'ai pas gardé de gamins comme baby-sitter, jamais. Moi qui ai des soeurs , des frères, des neveux et nièces mais trop loin, pour jouer à la tante gâteau, comment je vais gérer tout cela ?

 

Je me regarde, je suis une femme, je suis une amoureuse, mais pour la suite, je vais devoir improviser, découvrir d'autres facettes de ma vie future.

 

DSCF4679.JPG

 

Si soudain dans ma vie, malgré nos deux années en amoureux, je n'avais pu prévu cela, ses enfants, mes enfants ... non j'ai peur de mes mots soudainement.

Et si je le quittais ?

Et si je lui disais que je ne peux pas ?

 

Nylonement

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 16:03

first-stocking-panic-copie-1.gif

Vent de panique en Aout 1941 

le blocus japonais sur la soie, plus de bas disponibles ...

juste avant les premiers bas Nylon

 

Nous avons pu partager  un historique de la naissance du fil de nylon, puis des Bas Nylon. J'avais évoqué alors une double naissance, souvenez-vous ! Un premier lancement officiel en 1940 à l'échelle du pays, puis une production de nylon détournée vers les efforts de guerre comme toile à parachute par exemple, ou sac à poudre. Et donc une seconde naissance vers 1945, quand le débarquement et les mois de libération des différents pays d'Europe suivîrent, et lorsque la production industrielle reprit son cours habituel au sein des USA.

 

41f6aecb661e86289107f202e2706420.jpg

Complicité pour créer l'illusion de deux coutures

 

 

Mais entre les deux, entre la production arrêtée, un stock infime quasi disparu dans les fonds d'armoire, et dans d'autres pays où les restrictions pesaient fortement sur le commerce et encore plus sur les budgets, les bas devenaient des rêves, des objets de convoitise, un graal quasi mythique de finesse, inaccessible.

 

Dorénavant il fallait se subtituer à une mode faite de bonnes idées et de nombreuses ré-utilisations détournées de tissus. On refaisait du neuf avec du vieux, on substituait un usage par un autre. Sauf pour les bas, car un bas filé devient un bas inutile, inélégant, qui signe de ses cicatrices les jambes de celles qui les portent, et enlaidit sa mode.Alors comment faire ?

 

fake-stockingshortage.jpg

"Teinture avec les moyens du bord"

 

7182326954_dbcb417374.jpg

"Couture d'une main précise"

 

bas-fake--triche.jpg

"Un trait imaginaire vers la féminité"

 

Heureusement dans des périodes difficiles, les sourires reviennent toujours, la force de l'imagination n'a ni frontières, ni limites. Une résistance pacifique, mais aussi un de ces petits bonheurs qui donnent un peu de saveur dans une vie de topinambours.

 

Ainsi de chaque côté de l'Atlantique, dans les villes comme dans les villages, chacune s'est adapté à ce manque en trichant discrètement. A Paris, certains étudiants d'alors, des beaux-arts ou d'autres écoles disposant de dons artistiques, s'attelèrent à suivre les courbes de leurs modèles, à sculpter les lignes des corps féminins. Une ligne verticale, un fond talon, un faux revers...

 

cosmetic-stockings-261x575.jpg

Parfaite illusion

 

eaa91cad00c989cd4ec68b56c6bb3b63.jpg

 

 

leg-silque_smithsonian.jpg

Liquid Stockings

 

fake-cream-for-colored-legs.jpg

Elizabeth Arden Cosmétiques pour les jambes

 

fake-liquid-cosmetic-stockings.jpg

 

 

fake-liquid-stokings.JPG

 

Car si la couture du bas fût, au début de l'existence du bas Nylon, une raison technique (n'oublions pas que le bas est tissé à plat, avec les proportions réelles de la jambe, puis cousu d'où cette couture verticale derrière la jambe) qui devint ensuite un enjeu d'élégance. Par manque de matière première, par jeu de transparence, on épilait les jambes et on donnait l'illusion de porter des bas.

 

Illusion donc avec une ligne verticale peinte au dos des jambes, une teinture sur l'ensemble de la jambe, jusqu'à un faux revers parfois en double teinture. La mystification devait être parfaite, même dans des détails qu'aucun oeil ne verrait. Car finalement cette magie opérait d'abord pour celle qui soudain ressentait ses nouveaux bas, si fins, si légers sur elle. 

 

Vapeur cosmétique, peinture et teinture avec des "bas liquides", une période créative qu'il est bon de rappeler. Et l'imagination poussa même à croiser quelques "Bar à maquillage pour jambes", des stands dans les grands magasins américains de l'époque.

 

1944-leg-makeup-bar.jpg

Bar à maquillage

 

bfda994d56aac152f5e842f77637c5d2.jpg

Séance "faux bas nylon"


 fake-dessinemoidesbas.jpg

 

 

fake-line.jpg

Il existait même des ustensiles spécifiques 

pour garder la symétrie, et bien centrer la couture,

la fausse couture ...

 

fake-nylon.jpg

 

 PaintedStockings1a.jpg

      Un avantage réel :

Ce bas ne file jamais ! ;-) 

 

 

 

Un rarissime film sur le sujet, dans les grandes villes, certaines dames 

louaient les services d'un artiste pour décorer leurs jambes.

 

 

Pour retrouver tous les articles BAS NYLON années 50-60 :

Musée du Bas Nylon 50-60 

 

Pour découvrir le futur Ordre de la Jarretelle :

      Articles déjà parus

 

 

Pour information, récemment il a été relancé des collants liquides, des versions cosmétiques pour les jambes et le corps, avec les laits auto-bronzants, et certaines poudres dorées pour l'esthétique actuel des jambes modernes.

 


Nylonement

Partager cet article

Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Reflet
    Un simple rayon de soleil, un plus malicieux que les milliards d'autres, parti de l'astre lumineux avec une vitesse folle, ayant parcouru des trillions de kilomètres pour venir se poser sur le bout de mes pieds, là sur la terrasse, pendant je me repose...
  • Bas nylon talon Demon - Demon heel for Nylon stockings
    Explorons ensemble l'univers délicat des bas nylon, en vous proposant aujourd'hui le premier article sur les finitions de talon. Car si les fines coutures soulignent vos pas, enveloppent de magie les mouvements de vos jambes sous vos robes, disparaissent...
  • Mirifique
    Les vitrines sont restées allumées, jour et nuit, pour nous rappeler que dans cette nouvelle prison, nous pouvions encore regarder derrière les vitres. Uniquement derrière cette frontière de verre. Les boutiques sont closes depuis des semaines, sans ce...
  • Fée
    Fourbu par la fatigue, mais heureux face à ce jardin remis à neuf, je contemplais ce lieu où la nature prenait pleinement son essor. Chaque arbuste, chaque haie, chaque pot savaient attendre les saisons pour s'endormir, pour sommeiller jusqu'au Printemps...
  • Insouciance
    J'ai pris une pause, une véritable pause, chez moi. Je vous vois sourire surtout en cette période de crise, avec le message "Restez chez Vous" martelé si fort, si souvent, avec le nouveau big brother. Oui mais je dois vous avouer que j'ai travaillé, tous...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !