7 novembre 2018 3 07 /11 /novembre /2018 06:07

Je repense à elle en ce jour gris, assis derrière une vitre chargée de gouttes d'eau. La pluie a commencé à tomber doucement, une bruine délicate sur les fleurs, sur le gazon qui retrouvait son vert oublié avec cet automne prolongé. Comme un coup de pinceau qui uniformisait le sol, comme un coup de baguette magique dans la paysage. Les rares demies heures de pluie des derniers jours avaient redonné vie à cet espace. Mais aujourd'hui l'intensité s'est démultipliée, pour frapper même les carreaux, avec le vent comme complice, une force naturelle et invisible. J'étais là dans mon fauteuil club, porté par le long dossier de cuir, en pleine lecture. Avec ce temps, les souvenirs de son passage ici, dans ma vie.

 

Cet jeune étudiante, comme moi d'ailleurs, un peu perdue les premiers jours, puis très sure d'elle dans les mois qui suivirent, une personnalité avec un charisme évident même dans cette masse de jeunes gens, tous vêtus de même. Jean, blouson du moment, bottines, sac besace pour tous, sans même une distinction de sexe, juste des couleurs pour les matières, des coupes un peu différentes, mais elle avait ce petit supplément qui forçait mon regard pourtant plonger dans mes cours. Quand elle arrivait dans l'amphi, elle ne descendait pas les marches comme les autres, elle se faufilait, elle marquait une pause, cherchant une place. Justement, prévoyant, j'avais mis mon sac à dos sur un siège libre, mordant les contrevenants, attendant un ami. Mais elle fût pour elle, pour recevoir un merci qui traversa mon coeur. Un sourire en bonus. Inoubliable.

 

Nous avons pris l'habitude de parler, de réserver nos places mutuellement, de partager nos séances de révisions ensemble. Bien sûr nous avons formé un duo, parfois trio ou quatuor pour les travaux en groupe, travaillant au même rythme, complétant de nos connaissances les avancées de l'autre. Juste pour les études, un sujet de blagues pour mes potes le soir. Quelques railleries entre deux bières. Mais nous avons passé cette fin d'année-là comme deux camarades ayant l'unique ambition de passer les examens pour continuer l'année suivante. Nos résultats furent concluants, les siens plus brillants, et nous avons fêté cela avant les vacances. Chacun repartant dans sa province, basculant vers un petit job, vers d'autres passions mises de côté depuis neuf mois. Le choix des options nous assuraient de futurs cours en commun pour la rentrée.

 

Si belle

 

La suite, vous l'imaginez déjà, elle est revenu, plus radieuse que jamais, avec cette touche caramel en plus, toujours plus belle, avec une maturité nouvelle. Toujours aussi impliquée, prenant au passage des responsabilités dans une association d'étudiants pour de l'aide sociale aux étudiants étrangers. Sa couleur de peau lui fit parfois de mauvais tours, jugés trop souvent par pur racisme. Une fois, alors que nous travaillions ensemble, elle s'effondra face à cette haine trop présente, face aux messages verbaux reçus à la figure, blessants. Elle ne comprenait pas, elle refusait de devoir justifier qu'elle était française, avec ses grands-parents antillais mais aussi sa mère métropolitaine mariée avec son père breton. Quelle confusion dans les mots, dans les douleurs et toujours cette haine pour toujours la différencier. J'avoue n'avoir pas été qu'une grande aide car ne trouvant pas les mots pour sécher ses larmes, juste mon épaule et mes bras. Nous avons tant parlé ce jour-là, je lui ai proposé de venir ici ensuite pour la semaine de vacances qui arrivait. Une vieille maison de bord de mer, ancienne mais inhabitée bien que maison de famille. De longues balades, toujours mes bras, tant de soirées à rire dans ce salon, avec les bûches craquantes dans la cheminée, des plaids pour la couvrir quand elle somnolait dans le fauteuil club. La vie a continué, nos études aussi, nos amours le temps d'une autre année. Et puis elle est partie vers une autre université. 

Dans ce journal, une photo d'elle, lumineuse, brillante dans sa profession, toujours aussi belle. Et les souvenirs qui se bousculent dans cette maison. Je suis seul, mais elle est là, en moi, dans mon coeur. Inoubliable.

 

 

Nylonement

 

 

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2018 7 04 /11 /novembre /2018 06:00
Petite Robe Noire

Dans les draps de ce bel hôtel, les souvenirs d'hier soir sont encore très présents. Son parfum, sa présence invisible, je suis étendue, nue dans la chaleur douce de ce lit. Je vous laisse préjuger des volutes charnelles de ces dernières heures, je savoure tous ces instants mais plus encore la bulle d'émotions intenses partagées avec lui. Cet homme, cette rencontre alors que je ne croyais plus jamais voir battre mon coeur pour une autre personne. Veuve trop tôt, occupée entre mes deux enfants et les regrets des grands-parents, par mon travail et ce défi imprévu dans une vie amoureuse si heureuse. J'ai vécu vingt ans sans voir défiler les semaines et les mois. Avec un challenge professionnel, j'ai pu monter des projets dans toutes les régions de France, rencontrant des clients et des nombreux collègues. Mais jamais avec le moindre début d'émotions. Certes j'étais un peu fermée, idéalisant notre vie commune, ne pouvant envisager mon avenir sans lui. Mes enfants ont pourtant montrer un nouvel avenir, en grandissant, en devenant adultes et eux-mêmes amoureux, en fondant des couples, ils ont insisté pour me voir de nouveau amoureuse.

 

Mais rien ne se passait. En rigolant avec des amies, seules après leurs divorces, nous avions parier sur nos profils créés un soir sur des sites de rencontres. Que de déceptions et de mauvais délires de mâles en rut. J'avais oublié tout cela, ne croyant qu'en l'humain, les jeux du hasard lors de mes sorties avec des amis, lors de balades, expositions et voyages avec diverses associations dont j'étais membre. Rien toutefois durant des années. Et puis un soir, un cocktail pour promouvoir des produits, j'ai conclu la présentation en invitant l'assistance à venir partager du champagne. Des clients et des revendeurs, un milieu pro plutôt masculin, lui timide, du moins discret pour poser une question en m'apportant une flûte. Un regard et surtout au final, un dîner partagé avec d'autres collaborateurs dans un restaurant local. Malgré l'heure tardive, c'était un imprévu, une demande particulière alors que les horaires classiques étaient plutôt à la fermeture, et lui, tel un prince charmant (surtout un ami du patron) pour satisfaire mon envie. Nous en avons ri. Je l'ai remercié de cette initiative.

 

 

for pictures : Copyrights Christa MEOLA Photography

for pictures : Copyrights Christa MEOLA Photography

Petite Robe Noire

 

Je suis repassée plusieurs semaines après pour un autre salon, il est venu. Je l'avais invité tout spécialement, mais cette fois, nous avons dîné en tête à tête pour parler affaire, en oubliant vite les produits et les dates de livraison. Sans chercher à comprendre, sans rien freiner, j'ai senti une boule en moi, cette explosion de bonheur si longtemps bloqué. Nous avons parlé, encore et encore, longuement dans le bar lounge de cet hôtel. Tard, nous nous sommes quittés au petit matin, en nous dévoilant un peu plus. En découvrant tant de points communs et de désirs d'avenir similaires. Tout cela a continué sagement, mais en redonnant vie à la femme que j'avais été, négligeant la séduction derrière une féminité plutôt classique, limite triste et froide. Avec ma fille, j'ai pris plaisir à racheter des petites robes noires, des escarpins à brides et des accessoires féminins. Et même des bas nylon avec coutures, la signature de la volupté pour mes si jolies jambes. Pour ses mains dessus.

 

J'entends la douche, il sort, son parfum le devance. Un rêve éveillé !

 

 

Nylonement

 

Partager cet article

Repost0
1 novembre 2018 4 01 /11 /novembre /2018 09:57

 

 

Bas-Nylon3-0291b.JPG

Bas-Nylon3-0293.JPG

Bas Dimanche, une garantie 3 mois, et même un remplacement ...

et de bons conseils pratique pour l'entretien

dim-anche.jpg

 

Une idée, une folle idée de partage et de voyage dans le temps, avec les bas vintage, tous ceux que vous trouvez dans les brocantes, dans les greniers et surtout dans les armoires oubliées de nos mères, grands-mères voire arrière-grands-mères. Depuis près de dix ans (déjà), une folle envie de collecter des photos uniquement de vos bas et de vos pochettes de bas vintage, comme un acte pour l'"histoire de la Mode et de la Féminité. Un acte fédérateur, non pas centralisateur, mais totalement participatif pour que chacun et chacune puissent nourrir le musée virtuel des bas nylon.

 

Notre cible : les bas nylon, en premier lieu les véritables bas nylon diminués à coutures, ceux nés dans les années 40 et 50, mais aussi par esprit d'puverture, les bas nylon des années 60, voire 70 ou 80 ou 90. Les matières s'éloignent alors du véritable nylon cristal, si fin, si ultra-doux, si crissant et si peu étirable, vers des fils plus souples, plus aptes à envelopper vos jambes jusqu'aux cuisses.

 

Depuis le début de ce blog, de nombreuses marques, inconnues ou connues, françaises ou internationales, ont défilé sur ces pages, continuons ensemble. Aujourd'hui les photos sont un mélange de clichés du net, de photos personnelles de nos centaines de paires "sagement amassées" (une sagesse relative et compulsionnelle parfois face à des pépites soit rares ou souvent peu connues), mais aussi des photos envoyées par vous, lectrices et lecteurs fidèles. Car vous aussi vous savez dénicher des merveilles de nylon fin, des pochettes anciennes, des marques encore non recensées dans notre référentiel. MERCI à vous toutes et tous pour ce partage, collectionneurs et souvent nylon-addicts, porteuses de bas nylon à couture et autres passionnés de glamour. MERCI !

Un voyage dans la nostalgie et surtout dans la douceur sublimant les jambes.

 

Les Bas Dimanche, nés dans les années 50, devenus ensuite Dim.

 

A l'origine, un ingénieur Bernard Gilbertsein, passionné de filage mais plus encore de tissage dans la région de Troyes. Il fonde la société BéGy, qui tricote des bas avec du nylon dès 1953, avec le lancement du Bas Dimanche en 1958. L'innovation est toujours présente, avec le lancement des premiers bas sans couture (oui alors cette ligne verticale élégante, était contraignante car souvent elle tournait). Mais ainsi c'est aussi le passage à des matières plus souples, tricotées avec des fils proches du futur lycra, des variantes vers ce que nous appelerons les bas mousse aussi, puis dès 1969 vers les collants. La marque Dimanche deviendra Dim à l'initiative du roi de la publiclité moderne, le patron de Publicis, dès 1962.

Dim aura toujours été innovant soit avec la technique comme dans les années 80 avec le lancement des DimUp, mais surtout des campagnes publicitaires et un marketing dans l'air du temps. Et une petite musique de quelques notes, que chacun et chacune peu siffloter.

 

Bas-Dimanche.jpg

Les Bas DIM vendus à l'unité

 

 

 

dim4.png

 

dim5.png

 

dim0.png

 

 

dim2.png

 

dim.jpg

 

dimanche2.JPG

les Bas Dimanche pour une maman, un cadeau ...

 

dimanche.JPG

Le Dim'secours, un troisième bas pour compléter la paire !

 

 

Publicité Bas Dimanche Dim'secours 1962

 

 

Dimanche-pin-up.JPG

Objet publicitaire Bas Dimanche sans couture

Merci à ce blog pour les informations vintage 

sur le secteur bonneterie :

oeil-americain2.blogspot.fr/2014/06/bas-dimanche-devient-dim

 

 

 

Nylonement

 

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2018 3 31 /10 /octobre /2018 06:21
Art et toi ?

 

Le temps a passé depuis les sorties d'école où je venais chercher ma petite fille. Un moment si particulier, survenu quatre ans après la première joie d'avoir une nouvelle personne dans la famille, une autre génération. Une petit fille, Colombe, un prénom de paix et d'espoir, une fleur venue au printemps, dans le couple de mon fils et de la si gentille belle-fille, j'étais grand-mère. Mamie plus exactement quand les premiers mots sont venus, et je me suis accommodée de cette boule d'énergie qui dévalait les pentes du jardins, remontait et recommençait durant tout l'après-midi. Insatiable ou simplement curieuse, elle aimait faire le tour du jardin en tenant la main de "son" Papy, ne le partageant pas durant ces moments complices pour découvrir le noms des fleurs, tentant vainement de les répéter. La malice de celui-ci arrivait toutefois à faire dire à une petit fille des noms en latin, qu'elle écorchait à volonté avec un grand éclat de rire ensuite. Découvrir aussi les insectes, les moineaux nichant au-dessus du garage, les lézards sur les trois pierres chauffés par le soleil, la petite mare pour les grenouilles, un univers qu'elle dévorait seule. Puis sont venus deux jumeaux dans sa maison, des cousins, des cousines aussi, le jardin avait alors son guide attitré pour expliquer aux autres, avec un brin de fantaisie, les qualités et défauts des insectes, des fleurs et même des fleurs de pissenlits. 

 

Aujourd'hui, nous sommes entrées ensemble pour partager une visite d'exposition d'art. Elle a grandi, trop vite, venant moins souvent nous voir, regrettant aussi le départ récent de son papy, retrouvant après une pré-adolescence compliquée et rebelle, une ascendance plus douce, plus proche de moi maintenant, entre adolescence et ses premiers pas d'adultes. Nous voilà heureuses en duo pour marcher sur ce parquet ancien, pour commenter les tableaux et les sculptures. Devant nous, un duo de pipelettes, hautes comme trois pommes, dissertant sur la jupe de cette ballerine, refaisant la réalité avec leurs repères d'enfants. Rires doubles de notre part, car tout cela se raccroche à nos souvenirs. Immuables émotions communes !

 

 

Nylonement

 

 

Partager cet article

Repost0

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Simplement
    Prendre un peu de temps dans un agenda bien rempli, Prendre ce temps de s'évader dans un livre avec une grande tasse de thé chaud à côté de soi, Prendre le temps de ne plus le compter, S'évader plusieurs heures loin de son téléphone, de ses fausses obligations...
  • Douceurs
    Le silence est parfois plus sage que les paroles. Voici des jours, des semaines, des mois déjà que je ne pose plus des mots ici, sans savoir réellement pourquoi, tout en pensant à ces milliers de pages écrites depuis plus de dix ans. Cette année ne pourra...
  • Reflet
    Un simple rayon de soleil, un plus malicieux que les milliards d'autres, parti de l'astre lumineux avec une vitesse folle, ayant parcouru des trillions de kilomètres pour venir se poser sur le bout de mes pieds, là sur la terrasse, pendant je me repose...
  • Bas nylon talon Demon - Demon heel for Nylon stockings
    Explorons ensemble l'univers délicat des bas nylon, en vous proposant aujourd'hui le premier article sur les finitions de talon. Car si les fines coutures soulignent vos pas, enveloppent de magie les mouvements de vos jambes sous vos robes, disparaissent...
  • Mirifique
    Les vitrines sont restées allumées, jour et nuit, pour nous rappeler que dans cette nouvelle prison, nous pouvions encore regarder derrière les vitres. Uniquement derrière cette frontière de verre. Les boutiques sont closes depuis des semaines, sans ce...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !