6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 05:48

Toi, avec ce souvenir revenu par hasard hier, ce regard, cette présence, toi tout simplement dans ma tête.


Toi mon amie, fille d'une collègue de ma maman, rencontrée par hasard lors d'une exposition de peinture, ce premier regard, ce coup de foudre amical. Tu étais là, exquise dans ton petit tailleur si féminin, si chic pour un lieu où tout le monde frôlait les sculptures, avançait vers les toiles, se jetaient sur les petits fours.


Naturellement, tu avais cette élégance, cette matûrité avancée, car lycéenne tu aurais pu être plus décontractée, plus casual, et finalement, tu excellais avec ta chevelure brune, ces yeux si persants. Quelques pas, des talons, ta voix douce de future hôtesse de l'air, ton regard posé, tes mots justes, et soudain un vide, juste toi et les autres ailleurs. Oui j'aurai pu tomber amoureux, je l'ai peut-être été un peu d'ailleurs, mais il y a prescription, et uniquement de bons sentiments pour me rappeler encore aujourd'hui de cette première fois, de notre discussion comme des amis déjà, depuis cinq minutes, depuis plus longtemps.


Nous nous sommes croisés, appelés parfois, le téléphone coûtait cher, l'internet était un embryon militaire et universitaire, loin de nos pensées, j'ai dû t'écrire, te dire ce plaisir de te voir, de parler mode, de parler de tout d'ailleurs. Un soir, j'ai invité quelques amis, quatre ou cinq, une table, mon premier repas d'adolescent responsable, une entrée avec du saumon fumé, un plat au four, un dessert, et surtout du champagne rosé. Tu avais aimé ce détail, ce choix féminin et bienvenu à tes yeux. Nous avionsnotre permis, j'ai roulé vers toi, discuté avec toi en écoutant Daho, ton idôle. Belles soirées ou instants entre amis car oui déjà sans le savoir j'admirais ton allure de femme, de jeune femme au potentiel affirmé. Talons toujours, collant impeccable, jupe années 80, tes sourires, tes doutes, tes études aussi. Nous avons parlé de tout, puis la vie nous a emporté chaque côté de France, moi pour mon premier job, toi avec tes avions, ton mari, tes enfants. J'avais des nouvelles par ta mère, par ma mère.

 

Et puis un jour, j'ai appris que cette putain de maladie, celle que l'on veut croire ailleurs, ou pour les vieux ayant déjà vécu une longue vie, pour les autres. Ce cancer t'avait attrapé dans ses griffes, toi jeune, trop jeune, nous avions le même âge. Trop jeune, trentenaire, de jeunes enfants, ta vie que tu menais avec détermination, avec envie, avec sourires malgré cela. Toujours forte, toujours féminine, une silhouette soudainement atteinte, un corps en agonie, luttant sans force.

 

Laurence, tu me manques soudainement, cet éclat hier, un lien sans réel rapport m'a rappelé ces instants ensemble, mais plus encore ta beauté, extérieure et rare, intérieure et lumineuse. Toi, mon amie, tu me manques car je ne peux prendre internet pour te glisser des photos, des mots, des rires et des sourires, pour te dire, si fort cette amitié, ces sentiments forts, cette admiration. Tu n'es plus là, partie trop tôt, trop loin.

 

Toi, mon amie, tu étais une petite femme, au coeur d'or.

 

 

10584072_158893374310630_49297969263528928_n.jpg

 

 

 

Nylonement

 

 

 

 

Octobre rose 2014

www.cancerdusein.org

AFFICHE_LAUDER_CANCERDUSEIN_2014.jpg

 

 

 

Repost 0
Rédigé par Gentleman W. - dans Femmes & Portraits
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 08:22

Simplement un fil de nylon, né dans les années 30, tiré, filé pour devenir plus doux, plus fin, plus transparent, plus facule à manipuler sans casser, pour devenir un jour un bas de nylon. 

 

Image-0097.jpg

 

Incroyable chemin depuis la chimie vers des usages plus courants et surtout vers le peau des femmes en devenant cette matière légère qui remplaça la soie devenue trop rare, trop chère, trop inaccessible. Les chimistes lui associerèrent durant les décennies suivantes des adjuvants diverses pour créer d'autres fibres, avec d'autres caratéristiques physiques, dont l'élasticité en particulier, pour mieux convenir aux courbes et non pas uniquement aux lignes qui forment les jambes féminines. Plusieurs morphologies, plusieurs longueurs, plusieurs tailles, et surtout tant et tant de marques qui fabriquèrent et diffusèrent les bas nylon. Des centaines de marques en France, pas uniquement celles de producteurs, mais des noms évocateurs, des jeux de mots, des références à l'univers du glamour, le tout associé au premier pas du marketing des produits, et à la mutation des réclames devenant publicités. Tant de choix entre la France et l'international sur les années 40-50-60 et quelque peu sur les années 70, pour qu'aujourd'hui nous ayons le plaisir de dénicher dans des brocantes des bas vintage.

 

---00--12-.jpg

 

 

646901d5f2ae6ab5fdcb6dc924b623ef.jpg

 

 

il_570xN.437981271_sxcz.jpg

 

 

2d7b6a7c50976a351efed342c7768874.jpg

 

 

 

9ced65d404b401d1dd07ff5776293092.jpg

 

 

3227783207_956fbd8cb8.jpg

 

 

2365143002.jpg

 

Un conseil, achetez si possible deux ou trois paires si vous trouvez le même modèle dans la même taille et même teinte de couleurs.

Pour ne pas regretter de ne plus en retrouver, surtout dans des marques rares, quasi inconnues, sans renommée et sans volume de production, car c'est toujours chagrinant de ce dire "si j'avais su, j'aurai pris la seconde paire. Car ils sont si doux, si agréables."

 

Pour aussi profiter d'un avantage réel des bas nylon : si l'un file sur votre jambe, vous pourrez le combiner avec celui d'une autre paire. Vous ne jetterez pas les deux bas, vous le combinerez avec les deux autres d'une paire similaire. Vous prolongerez votre plaisir, cette sensation à fleur de peau, si soyeuse, si infiniment délicate.

 

Achetez des bas vintage, c'est un plaisir nostalgique, plein de charme et de glamour d'antan. Une magie qui scintille encore aujourd'hui !

 

 

immg---29-.jpg

Copyrights Photos provenant du net

sur différents sites de passionné(e)s,

revendeurs ou collectionneurs

 

 

Nylonement

 


 

 

 

L'automne

Repost 0
Rédigé par Gentleman W. - dans Nylon 50-60
commenter cet article
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 06:23

Tout d'abord merci à la chance et à  Dame Skarlette (du blog éponyme DameSkarlette.com ) de m'avoir permis de gagner des places pour le film  3 Coeurs.

 

Un film de Benoit Jacquot, un réalisateur du cinéma français, ce petit monde où se mêlent, documentaires ambitieux, films à gros budget de Besson, histoires d'amour tristes, récits de la crise, vision de la médiocrité, hallucinations d'une intelligentsia bobo-parisienne, performances de jeunes ambitieux, parodies de bons films, succès annoncés, brochettes d'actrices et d'acteurs pour films chorale, impostures artistiques. Bref une belle diversité où le regard de chacun trouve du bonheur et se forge sa propre critique, mais où parfois je crains que l'argent ne soit jeté par la fenêtre au nom du droit artistique. 

 

Revenons au film 3 COEURS, un morceau de comédie dramatique avec un trio d'actrices et un acteur. Catherine Deneuve, en mère d'un matriarcat fort de deux filles interprétées par Charlotte Gainsbourg et Chiara Mastroianni, elles emmènent le fil de l'histoire en croisant Benoit Poelvoorde sur leur route. 

Etrange trio amoureux, dû au hasard des nuits (oui certains dorment, eux non, ils flânent, boivent et fument), avec deux amours, un homme, deux soeurs, un même amour, un malaise, un hasard, un coup de foudre, un petit matin, des cigarettes, un autre hasard, un contrôle fiscal, un mariage, une retrouvaille, et tant d'autres banalités. Un infarctus et beaucoup de sms !

 

3coeurs.jpg

 

La bande-annonce m'avait donné envie de voir ce film, pour le jeu du triangle amoureux, classique peut-être pour les amatrices de littérature, pour comprendre l'interprétation moderne, avec un acteur ici sans fioriture, sans humour mais juste dans le ton. Je voulais voir les actrices se débattrent avec leurs sentiments, avec les silences, avec ces émotions qui viennent du font du coeur, du corps entier quand le trio se retrouvent autour d'une même table. J'espérais voir cela, avec des souvenirs plus personnels, pour trouver des clefs de l'amour impossible ou des choix de vie qui dépassent l'entendement des hommes et des femmes. Le coeur de ces diagonales croisées et du casse-tête humain et sentimental !

 

Et je suis resté perplexe, coincé par la musique NULLE qui taggue l'ambiance d'un vibrato de violoncelle trop marqué, dubitatif face à certaines longueurs qui bien évidemment provoquent vers la fin, des raccourcis, des erreurs de scripts. Et puis comme un mauvais devoir d'école de cinéma, j'ai (comme l'ensemble de la salle, et son public) rigolé de cette voix off NULLISSIME qui ponctue le film.

 

Heureusement, je me suis accroché à l'histoire, à certains ingrédients, à ses actrices, à ces amours impossibles, à la lumière dans une ville de province, à la mélancolie des unes, à la fragilité des autres, j'ai aimé, sans pouvoir dire pourquoi, sans non plus m'enthousiasmer.

 

A voir, mais à regarder avec du recul, sans trop réfléchir.

 

3-coeurs-charlotte-gainsbourg-Benoit-Poelvoorde.jpg

 

 

3coeurs-Chiara-Mastroianni.jpg

la robe de la mariée est sublime, blanche et courte, très 60's début 70's

 

Nylonement

 

 

 

Repost 0
Rédigé par Gentleman W. - dans Femmes & Culture
commenter cet article
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 05:36

     Mes mains entourent la tasse, se chauffent du halo chaleureux de la porcelaine. J'aime cette sensation douce, comme une présence charnelle, la sienne, même si il me manque aujourd'hui. Pas de départ, pas de rupture, mais juste une vie commune réglée entre nos deux vies séparées. Ma mère ne comprend pas ce point-là, elle qui a vu partir son mari pour une jeune femme, fuir l'éducation de mon frère et moi, la laissant lâchement à son triste sort. Autant elle semble apprécier cet homme avec lequel je vis, pour sa présence, sa discussion et l'amour qu'il me porte. Autant elle doute, aussitôt la porte refermée sur la durée de ses sentiments, il devient alors juste un mari volage, qui se permet une aventure, une nième aventure avec une autre, en l'occurence sa fille. Et moi, je suis là, sure de ses paroles, de son amour, de nos sentiments communs.

 

 

be69bc02e112a9c97418c8b6bb63fb98.jpg

 

 

 

8ecda560602ae48c2280b72b251c4195.jpg

 

Mais voilà, il vit avec la mère de ses enfants, le reste de la semaine, presque tous les jours. Loin de moi, même si il reste en contact régulier, il jongle entre son tarvail, ses activités, les courses, le sport de ses enfants, les études de ceux-ci et la vie en famille. C'est ainsi, je le savais dès le début, il a été clair juste avant notre premier baiser. mais j'avais envie de vivre ses instants, sans réfléchir, sans croire à rien, juste vivre ce bien-être soudain, cette pulsion si forte en moi.

Et aujourd'hui, je ne regrette rien, même si le temps a passé, posant des jalons sur nos envies, déterminant un passé, un présent et un futur flou. Il a, j'ai, nous avons pris conscience de notre réelle passion l'un pour l'autre, de cette bulle magique qui nous entoure à chaque rencontre. Insaisissable énergie autour de nous, rythmée par nos battements de coeurs, autant durant nos discussions que durant nos silences. 

Il me manque, je lui manque, nous n'avons pas à le répéter, pour en souffrir un peu plus, nous dégustons les moments complices, et les démultiplions ensuite en pensant à l'autre. Même si avec le temps, je l'aimerais plus souvent près de moi, le soir, la nuit, le week-end pour me blottir dans sa chaleur, pour sentir son parfum. Ce n'est pas un choix, c'est lui. Et je dois vivre avec la contrainte qu'il a décidé d'avoir en restant auprès de ses enfants encore trop petits pour une séparation définitive.


 

58bd672505319a37628079c8e67acdf6.jpg

 

 

 

e37b4c80f116b0184a10b0503dad1d3a.jpg

 

Je hume le thé, nous avons les mêmes pots, les mêmes effluves pour nous énivrer de ce bonheur-là à distance, comme un trait d'union. Virtuel lien et tasse matérielle, nous aimons boire notre thé pour sentir la présence de l'autre. Un sms, des mots d'amour, je regarde son dernier cadeau posé sur la table, des attentions qui marquent notre vie. Nous nous verrons prochainement, je n'attends pas, du moins je ne me focalise pas trop sur le jour, les heures, les minutes. 

 

Demain, un autre jour, je serai avec lui, demain encore, je serai totalement avec lui. Nous serons libres de nous aimer, de former un couple au quotidien même si nous sommes déjà un couple, et que nous ne nous cachons pas pour le vivre. J'aime cet homme, intégralement, et lui aussi m'aime, et si ce chemin est plus sinueux pour tout partager, que celui d'autres couples, nous avons pris le soin d'y laisser des petits cailloux qui marquent notre passage. Nous suivons toujours cette belle étoile qui nous guide, nous éclaire quand nous nous serrons forts dans nos bras, nous nous embrassons.

 

Je ferme les yeux, le thé parle avec ses arômes, je le sens tout proche. Je suis heureuse ainsi, et de son côté, devant son clavier, lui aussi boit un thé, dans un mug, avec moi à ses côtés.

 

 

 

Nylonement


 

 

 

 

Octobre rose 2014

www.cancerdusein.org

AFFICHE_LAUDER_CANCERDUSEIN_2014.jpg

 

 

 

Repost 0
Rédigé par Gentleman W. - dans Femmes & Portraits
commenter cet article

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Volupté : émotion en voie de disparition
    Encore un dommage collatéral du déréglement climatique, les bas nylon seraient-ils en voie de disparition ? Réchauffement de la planète ou indignation voire révolte de la mode, certains accessoires ne trouvent-ils plus leur place dans le quotidien des...
  • Sans Nom
    Pour mille raisons, j'aimerai tant oublier ce nom, celui qui fût le sien, puis le mien, du moins le nôtre quand nous nous aimions. Encore ! Quand tout ceci n'était que bonheur avec des sentiments, avec des enfants, des balades, une maison, des jours heureux...
  • Ambiance BOUDOIR pour votre bien-être !
    Hélène DOURLIAND, photographe professionnelle, artiste aux yeux délicats, toujours prête à capturer les instants légers, les émotions fortes en particulier les multiples facettes des femmes et des hommes. J'ai déjà eu l'occasion de partager son travail...
  • Exposition : Pissarro au Musée du Luxembourg
    Pissarro, grand peintre mis en lumière durant le premier semestre 2017 dans les murs du musée du Luxembourg, une exposition à ne pas rater pour les amatrices et amateurs de douceurs pastelles, de beauté néo-impressioniste. De nombreux tableaux, des salles...
  • Créature
    Le vent froid d'un printemps oublié derrière la pluie, personne n'attendait devant cette brasserie, préférant s'engoufrer dans la chaleur plus réelle de cette décoration art nouveau, dans le bruissement des tables formées, entre les consignes des garçons...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !