7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 08:15

Ce matin, je retire mes gants, ceux de mon sport de détente, celui où je me défoule de toute l'énergie de ma vie, de ma profession de nuit, de ce temps qui me manque aussi. Une heure, trois fois par semaine, parfois plus pendant les vacances ou les périodes où je sens monter en moi, cette force. Alors je boxe, dans sa version savate, dite boxe française, je donne des coups, je tape, je me plie, je lance mes jambes, je m'entraîne avec d'autres femmes, avec des hommes. c'est un sport complet, que peu de gens connaissent, que mon corps fluet de jeune trentenaire ne laisse soupçonner, certaines me verraient plutôt danseuse. Mais moi, je frappe.

 

Mais malgré toute cette puissance, je le fais pour sortir des émotions de moi, et surtout pour oublier de penser aussi au boulot, chef de salle dans un grand restaurant étoilé d'un hôtel de luxe, tout doit être parfait. je lutte chaque jour pour donner des consignes, pour suivre mon équipe mais surtout les désidératas des clients du luxe, exigeants et fous, passionants en tout détails, gourmands et gourmets. Je frappe.

 

 

94bbc912f36768f2649588a500533f44.jpg

 

 

Aujourd'hui pourtant, je suis en congé, pas pour moi, mais pour une amie, pour l'aider, pour la suivre, pour ne pas la lâcher, ma meilleure amie. La belle blonde avec la belle vie, le bon job, la carrière prometteuse, la silhouette sublime, un beau fiancé. Mais avant hier j'ai été obligé de répondre, plutôt de devancer avant qu'il ne soit trop tard. Avec quelques collègues du club, les gros bras, des tendres en général, des gueules un peu cassées surtout avec des nez qui ont avalé des coups, des boxeurs qui savent que ce sport a aussi des valeurs, celle d'un combat pour exhorter la peur, l'angoisse, la haine, la colère, dans un sport. On a frappé à la porte de chez elle.

 

Deux heures après, le beau fiancé avait pris une leçon de mots, de longues phrases, des faits, ses actes ré-expliqués autrement qu'avec des fleurs, des cadeaux. Nous, une équipe, moi je lui ai donné notre version, celle qu'elle a délivré factuellement sur la main courante de la police le soir même, celle de ces derniers mois, de ses coups reçus, de cette violence conjuguale inadmissible, inimaginable, inconcevable. Oui, on la foutu dehors, valises et quelques affaires prestement emportées dans sa voiture, quelques explications de plus sur le chemin vers le parking, dans l'appartement, dans sa tête. Elle nous l'avons protégé, enfin, de cet homme qui se croyait supérieur, qui ne contrôlait plus ses actes, ses gestes, ses coups. Lui qui l'avait frappé.

 

 

1500957_230519963738494_807995372_o.jpg

Copyrights Pascal Thierry Photographies

 

 

Sans coups, mais en comprenant que le jeu avait basculé, que sa réputation ferait qu'il ne viendrait plus dans ce quartier, que nos mots l'habilleraient pour coller à son image de gendre idéal, nous avons mis les points sur les "i", à défaut de lui mettre nos poings sur sa petite gueule de jeune mâle impuissant. On lui a fait avoué, tout, sans chercher à comprendre la source de son désordre, on est pas des psychologues, on n'était surtout là pour palier à ce déséquilibre, et lui montrer que notre force était là aussi, mais que nos bras, nos coups, nos directs et nos baffes resteraient dans nos têtes. A-t-il compris ? nous ne saurons pas, mais nous ne le reverrons pas de sitôt, il a eu peur, vraiment peur, et rien que cela compensait l'idée de ce qu'elle avait enduré. Les coups qu'elle avait pris en silence.

 

Car cet insidieux, ce veul personnage, qui revenait avec des fleurs le lendemain, lui demandait pardon, ne voyait ni les coups physiques visibles sur le corps de mon amie, ni les blessures infernales dans son âme. Rien ne les effacerait. Aujourd'hui elle dormait, j'avais été avec elle chez son médecin, quelques médicaments, du repos, un psy à venir, et le chemin serait long pour admettre ces coups impossibles. Sa famille ne voyait rien, ne savait rien, les voisins, les copines, sauf moi. Par hasard car elle ne le disait pas, mais un essayage, entre deux cabines, deux robes, un bleu, un autre, un réflexe, des questions, ses larmes. J'ai attendu, ne sachant quoi faire, ne pouvant rien faire, sauf lui casser la gueule à mon tour à ce minet minable. Et finalement aux coups, nous n'avons pas répondu.

 

 

0 (2)

 

 

Aujourd'hui nous allons faire les boutiques, respirer ailleurs, voir du monde, un belle exposition, manger ensemble. Une amitié certes mais surtout un soutien. Celui contre la passivité, contre ce flou volontaire ou non face à cette situation qui tue plusieurs femmes chaque semaine en France, dans tous les couples, jeunes ou bien installés. Et pour la suite, ce sera des coups encore, ceux d'une justice en laquelle nous croyons, les coups de marteau d'un juge sur une sombre affaire si proche de nous.

 

 

 

 

Nylonement 

Partager cet article

Repost 0
Rédigé par Gentleman W. - dans Féminité & Féminisme
commenter cet article

commentaires

nicole 09/05/2014 21:13


ouimalheureusement tant de femmes vivent cette violence infernale. Esperons qu'à un moment elles arrivent à ne plus croire en ses hommes destructeurs etmalades. la vie est si belle sans violence
merci Gentleman

Gentleman W. 10/05/2014 12:35



Chère Nicole,


 


Espérons que la justice soit plus souvents saisie, que le pardon n'efface pas les coups et que les condamnations serbent à éduquer les mauvais époux ou épouses.


 


Bises



Une bordelaise flane 09/05/2014 13:34


Jolie moment. La boxe est très pratiquée chez les femmes mais un peu couteuse en coups :)

Gentleman W. 10/05/2014 12:28



La boxe reçoit effectivement un nouvel engouement au féminin, pour se défouler dans un effort complet.


Et la situation de violence faite au femmes devraient à l'inverse cesser, de prendre des coups.


 


Bises chère bordelaise



Emmanuelle 08/05/2014 21:43


bonsoir


je viens de terminer la lecture de ce texte qui m a fait revenir des années en arrière ou j ai vecu ce que cette jeune femme a subi.


l intolerable que malgré tout, les autorités minimisent voire tolèrent.


je suis colère qu en 2014 nous puissions encore lire que des personnes (hommes ou femmes) vivent ces coups ces humiliations.


encore heureux que des personnes comme moi réussisent a en sortir et en parlent. font en sorte de dénoncer cette situation.


il est juste dommage qu en ce millenaire cela arrive encore trop souvent.


je vous souhaite a tous et toutes une belle et douce fin de soirée.


Emma

Gentleman W. 10/05/2014 12:30



Bonjour Emmanuelle,


 


Vivez heureuse maintenant, libérée de ce poids, de cette injustice (effectivement plus ou moins bine gérée par la justice) et cette folie masculine. Il faut éduquer, ne jamais pardonner,
condamner sans exception.


 


BISES chère Emmanuelle



Redblackroses 08/05/2014 16:40


Merci à vous cher gentleman de ne pas taire cette réalité qui ne devrait pas être mais qui est, dans toute son horreur, amenant son lot de victimes à qui il est si difficile de faire admettre
qu'elles sont victimes et non pas coupables tant le travail de sape de leur conjoint a fait son oeuvre, une oeuvre pour lui seulement.


Merci de parler aussi au nom de ces femmes qui ne pourront plus jamais s'exprimer.


Puissions-nous être plus à l'écoute de toutes celles et ceux pour qui ce n'est pas trop tard.

Gentleman W. 10/05/2014 12:19



Il faut en parler, il faut agir, mais ce n'est pas simple.


 


Et si on commençaient par l'éducation.


 


BISES



28deniers 08/05/2014 14:09


Merci, cher Gentleman W, pour ce portrait plein de force et d'énergie, mais pour défendre une bonne et juste cause.


Votre texte est militant, pour ne pas taire une réalité inadmissible, celle des violences dans le couple dont les femmes sont le plus souvent les victimes. Il ne faut pas oublier non plus les
autres violences...celles que les hommes subissent, bien plus rares il est vrai dans leurs manifestations physiques, mais plus fréquentes qu'on le croit dans leurs aspects psychologiques.


Il existe une triste réalité, celle qui résulte des statistiques brutes, du nombre des victimes. Un chiffre inadmissible. Point.


Merci à votre texte d'en parler avec ce portrait de femme, pour ne pas oublier que ce phénomène touche tous les milieux et que les victimes elles-mêmes cherchent à le cacher. Oui, l'entourage
doit être vigilant!


Merci à vous, car vos mots savent être militants pour défendre des causes justes, des causes qui concernent les femmes, des causes humanistes!

Gentleman W. 10/05/2014 12:17



MERCI


MERCI


 


BISES



NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Mon soleil d'été
    Quelques rayons de soleil, là sur mon coin de bureau, un contact avec la vie, la nature, au milieu de mon enfer de béton, une ville moderne, fade. Réunions, rapports, ordinateur et emails, j'aime cela, mais la nouvelle saison signale aussi une envie profonde...
  • Hélène DOURLIAND, votre séance BOUDOIR en couleurs !
    Hélène DOURLIAND, photographe professionnelle, fée du noir et blanc pour sublimer les corps, sait aussi révéler votre beauté réelle en couleurs. Offrez-vous le bonheur de vous voir en version glamour, avec vos courbes, votre authenticité, valorisée avec...
  • Photographe : Olivier MONMART-FAYS
    Quand le sombre devient lumière, quand l'approche de l'autre est un art brut, je vous invite aujourd'hui à découvrir le travail photographique d'Olivier MONMART-FAYS. Pro de la photo, il balance entre passion et clichés, clichés et passion. Son regard...
  • Quand nous lâcheras-tu ?
    Oui nous pouvons te tutoyer car même si nous ne t'avons pas invité, tu es venu chez nous. Avant tu étais passé chez le voisin, chez l'ami d'enfance de mon autre voisin, tu t'étais installé dans sa famille. Incrusté serait plutôt le terme exact. Tu ne...
  • Volupté : émotion en voie de disparition
    Encore un dommage collatéral du déréglement climatique, les bas nylon seraient-ils en voie de disparition ? Réchauffement de la planète ou indignation voire révolte de la mode, certains accessoires ne trouvent-ils plus leur place dans le quotidien des...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !