29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 05:29

Enfiler un collant, se glisser dans un justaucorps, ajouter un top pour chauffer les épaules, le froid est encore là, malgré le mot printemps qui se pose sur la fin d'avril. Fouiller dans le sac, choisir les manchons de laine, pour mes avant-bras, pour les protéger, pour la chaleur toujours, pour la douceur aussi, et pour ce rappel tel un doudou, de cette habitude depuis des années. Des jambières aussi, la couleur a passé depuis que je suis entrée avec la main de ma mère, dans cette salle de danse, sagement sur le pas de la porte, à peine dedans, enroulée dans mon manteau d'automne et reculant pour me cacher dans sa longue jupe de velours.

 

641ef32f98dfac22a788beb9b2b63af3.jpg

 

Mes yeux venaient de rencontrer une antre fermée, un dôme de verre ouvert sur le ciel gris, sur la nuit de cette saison-là, un endroit plein de lumières, avec un parquet de bois clair si parfait. Une odeur, indéfinie, que j'allais ressentir, année après année, pas après pas, en mouvement avec les autres, dans des phases de progrès, dans des instants si forts de doutes, dans des spectacles qui devenaient challenges avant les applaudissements. La danse a toujours été une part de moi.


 

Un ruban, un second, un geste ancien et toujours similaire, je le répète, je pense à elle, j'enveloppe le collant clair de ce chausson, dans un rituel immuable, un acte pour moi, pour mes pieds et leur presque confort sur les pointes, pour le bruit si particulier des pas et des envolées sur le parquet, pour la danse. Une cérémonie  de tradition et de nostalgie toujours, un rappel pour moi. Je suis là, sans professeur, avec la chance d'avoir cette amie qui possède maintenant cette salle, qui me la laisse ouverte. L'odeur est là, car c'est celle du jardin, des fleurs de printemps, des glycines envahissantes, mais en d'autres saisons, c'est la quartier tout entier qui entre par un souffle de vent, puis des bouquets coupés, sa touche à elle, ce trait d'union avec les parfums des étoiles. Il y a un mélange avec la poudre du maquillage, celui des anges légers, des tutus et des ballets, mais aussi la poudre de l'enfer, celle des douleurs des répétitions sans horloge. La perfection a toujours un parfum d'effort et de sueur, de larmes aussi, de pas répétés sans fin, sans envie, sans réfléchir, juste pour trouver la clef d'un mouvement, pour le répéter encore.

 

 

dance100.jpg

 

 

dance.jpg

 


 

J'entre dans ce nuage, musique, lumière et le ciel au-dessus de moi, toujours cette verrière, cet élan vers le vide. Quelques pas incertains, des assouplissements, des réflexes que je retravaille depuis des mois, comme une routine, plutôt une obligation. Chaque semaine, je vais la voir à l'hôpital, dans cette pièce où ils sont là, tous absents, tous présents autrement. Elle garde le sourire, vers les autres, vers moi, sa fille, enfin cette femme qui vient la voir. Depuis deux ans, je ne comprends toujours pas cette disparition de notre vie, de nos souvenirs, du mot famille. Dans un néant qui est le sien, recomposé sans aucune relation, elle attend, elle lit, relit le même livre depuis des semaines, parfois elle vit dans son passé avec mon père, parti depuis longtemps. Alors après cette échange unilatéral, cette recherche que je m'impose sans but, mais que mon inconscient redouble de force pour croire en un miracle, en la vérité d'être sa fille, je suis épuisée, vidée, décalée.

 

 

dance45.jpg

 

Pour cela, après je viens danser, je viens me disloquer pour mieux retrouver mon corps, l'entendre me parler. Une souffrance, des douleurs, des notes de musique et parfois du long silence, du calme ou d'autres larmes. Mon amie vient m'accompagner dans les creux, pour un duo d'improvisation, sur du modern jazz, pour des folies jusqu'à l'épuisement de nos corps, jusqu'au moment où je ne sens plus mes pieds, mes jambes, mes bras, mon buste, ni même ma tête. J'oublie le lieu, je ferme les yeux, assise le long du mur, sous la barre, défaisant mes rubans de satin, me gonflant de rien, de cette odeur, de ce lieu, de nos souvenirs en commun. Là, nous étions ensemble, main dans la main, mon coeur battait aussi fort qu'aujourd'hui.

Un rêve, ma réalité.

 

dance33.jpg

 

Nylonement 

Partager cet article
Repost0

commentaires

28deniers 29/04/2014 06:51


On commence à lire les premiers mots...et puis.


Et puis, on se laisse emporter par ce portrait, par ce que cette jeune femme nous livre...des confidences, des doutes, des interrogations...elle est là, juste à côté, et elle nous les narre d'une
voiex posée, parfois un peu lasse et triste. 


Cher Gentleman W, votre talent d'écriture, la puissance et la magie de vos mots sont un prodige car ils donnent vie à des femmes, à des situations.  

Gentleman W. 29/04/2014 19:40



Parfois les mots sont plus forts, ils prennent vie.


 


BISES



NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Printemps avorté
    Le printemps est passé sur le balcon. D'un souffle froid, durant la nuit, derrière les volets clos, sans rien dire, comme honteux, il a frigorifié mes jeunes plantations, ratatiné mes fleurs. Plus rien, sauf un ciel bleu de béatitude pour libérer le soleil,...
  • Modèle
    Libérées de cette crise, nous étions toutes et tous si heureux de vivre enfin de nouveau sans limite et même sans masque, j'avais retrouvé mes amis, serré fort dans mes bras tous ceux qui m'avaient tant manquée. Dans un moment de joie réelle, d'amitié...
  • Nylon évasion
    Dans notre merveilleux monde actuel, il faut savoir varier les plaisirs. Car ce ne sont pas les médias qui continuent à nous rabâcher les mêmes nouvelles, mauvaises ou catastrophiques sans aucune analyse en profondeur, en lançant des chiffres sans même...
  • Retrouver le feu
    Le printemps est là, il a même laissé l'été s'installer deux ou trois jours, avant de reprendre en main son calendrier et ses divagations météo. Chaud, froid, douceur et finalement fraîcheur matinale pour délicate température pour des balades en après-midi,...
  • Froissée
    Ce premier week-end depuis des semaines, depuis des mois, j'ai perdue la notion du temps, je ne sais plus quel jour nous sommes. Juste ce calendrier posé sur la commode de l'entrée, le courrier en vrac, un lieu de passage où je n'ai fait que des allers-retours...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !