24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 07:02
Maison des Femmes

Notre monde est soit-disant déjà digital, tourné vers le futur, à grand renfort de coups de pub, d'applications et d'innovation, et pourtant la souffrance humaine est là, bien présente, si mal accompagnée, si peu écoutée, négligée à défaut d'être soignée.

 

Alors en 2016, des femmes prennent des initiatives pour écouter d'autres femmes, pour parler, pour sauver des vies, pour soigner des douleurs visibles ou invisibles. Non loin de Paris, à St Denis,  là où les services de santé font défaut de façon évidente, les femmes ont encore plus besoin de soutien pour traiter les problèmes de maternité, de planning familial, de violences conjuguales, de viols, d'horreurs comme l'excision, de douleurs diverses liées à leur vie de femme. 

 

 

La Maison des Femmes existe enfin, bâtie grâce à des dons et un projet défendu par un groupe de femmes-médecins et la très volontaire gynécologue Dr Ghada HATEM-GANTZER. Une communication forte mais surtout des actions concrètes, des visites chaque jour plus nombreuses des femmes de St Denis. Un refuge pour certaines, une première étape pour résoudre la difficulté de leurs vies pour d'autres, un centre de soins, physiques et psychologiques, pour luter contre les violences faites aux femmes.

 

Vous trouverez, vous mes lectrices, vous mes lecteurs, haitués à plus de légereté sur ce blog, de nombreux articles sur le net autour de ce projet, pour financer cette intiaitive, car il faut assurer la pérennité financière des soins et des soignants. Alors si vous souhaitez aider, faites-le, donnez sans compter pour sauver des femmes.

Nous soutenons, ma compagne et moi, cette maison au nom de valeurs qui résonnent dans nos coeurs, au nom de la fraternité entre les humains d'ici ou d'ailleurs, au nom de l'égalité des droits plus encore pour les femmes en danger. 

 

www.lamaisondesfemmes.fr

 

Un projet qui devrait être démultiplié et soutenu par notre solidarité de santé.

 

Liens web sur la MAISON des FEMMES : 

www.elle.fr/Societe/News/Reparer-la-souffrance-des-femmes-reportage-a-La-Maison-des-femmes-a-Saint-Denis-3304846

www.rfi.fr/france/20160709-maison-femmes-inauguration-saint-denis-france

 

 

Maison des Femmes
Maison des Femmes
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 05:46

Je ne compte plus les heures, voire les minutes de sommeil. La fin d'été, l'automne sont des moments surchargés de travail. Dans l'intensité de l'effort, dans la concentration extrême de tous instants, tôt le matin avec les collaborateurs, toutes les personnes présentes dans les premières lueurs du jour, je dirige ce domaine. Alors je vérifie que chacun est bien noté et enregistré les consignes sur les actions dans la vigne, dans le cuvier. Rien ne doit saborder des mois d'attente, des semaines compliquées cette année avec une météo devenue folle, après des mois de pluie qui attise les pourritures et les maladies, des mois de soleil trop lourd sur les ceps.

 

Les vendangeuses chantent, les hommes prennent les hottes qui seront vite bien lourdes. Les contremaîtres accompagnent les groupes dans les parcelles pour ne prendre que les grappes mûres, choisir les cépages prêts pour devenir un vin de qualité. Les analyses, je les fait plusieurs fois par jours, très tôt ce matin, juste après ma première visite dans le cuvier. Les températures si importantes à maîtriser, pour ne pas tuer les bastéries utiles, pour ne pas perturber la naissance des arômes, la lente bataille de l'alcool, des sucres et des levures. Gains écrasé, jus abondants, saveurs primaires, et puis tous les robinets et autres tuyaux pour aller ici et là, les combinaisons connus depuis des décennies entre tel cépage, telle maturité de terroirs, telle force à contenir, telle faiblesse à cajoler. J'observe, je combine, je devine l'avenir, je me fais aider aussi par l'oenologue conseil de passage quelques heures dans la propriété. Son avis plus global sur le millésime, sur les premiers jus des autres, sur les nôtres. Nous réfléchissons et nos sommes aussi dans l'action, sur le tracteur, entre  les rangées de ceps, pour voir les femmes et les hommes sous le soleil, pour guider les plus novices dans le choix juste des bons grains, pour goûter la vigne, fruits multiples pour un bébé de l'année, pour soigner les doigts parfois, pour trier les grappes, voir encore les parcelles, retourner aussitôt vers le cuvier. Des heures, des journées interminables, des mesures encore, des retours souriants sur les résultats, des arômes partout, du soleil, des personnes fatigués autour d'une table ce soir, sous les chênes centenaires du domaine. Une convivialité entre générations, une transmission, un labeur, des doutes aussi derrière mes sourires, le début d'une autre étape, celle du maître de chai, celle de l'élevage du vin, des différentes cuvées, de la plus prestigieuse si l'année nous le permet. J'aime cette folle énergie, même si je dois me glisser dans une salopette et un tee-shirt pour mieux caracoler dans tous les coins et recoins de cette propriété. Ma féminité, du moins la mode s'efface derrière mon métier, ma passion.

 

Bientôt, je pourrais reprendre une courte pause, dans les prochaines semaines, retrouver enfin une tenue plus féminine, en dégustant avec les critiques mes vins. Je rêve d'une jupe longue plissée, une teinte claire, un tissu fluide.

 

 

Nylonement

 

 

Copyrights Blog Candies Closet
Copyrights Blog Candies Closet
Copyrights Blog Candies Closet

Copyrights Blog Candies Closet

Rédigé par Gentleman W. - dans Femmes & Mode
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 05:50
Septembre

Un souffle d'air, une nappe en liberty rouge, une lumière forte venant de la véranda, les pots de fleurs jouant les ombres chinoises, je pose mes ciseaux sur la table. Elle est là, ma petite fille devenue au fil des années une jeune femme. Etudiante en lettres, elle est venue vers moi, dans ma petite maison de bord de mer pour deux semaines, avant sa rentrée d'octobre à l'université.

 

Complices nous sommes, heureuses de partager nos deux vies sous le soleil de septembre. Elle avait envie de nouvelles robes, nous avons conjugué les balades dans les magasins, dans le centre commercial local, elle m'a même emmené vers la ville un peu plus loin avec son permis de conduire flambant neuf. Des essayages, beaucoup de rigolades, des vendeuses soit peu motivées voire même désagréablement incompétentes, soir des personnes attentionnées pleines de bons conseils et de sourires. J'ai aussi essayé quelques modèles pour rajeunir mon look m'at-elle dit, avec sa joie habituelle. Ma petite fille est toujours une boule d'énergie et de créativité, et lorsque j'ai proposé de coudre ensemble, elle a sauté jusqu'à la boutique suivante. Celles des tissus !

 

Nous sommes reparties avec des mètres de coton imprimé, de jersey fluides, de sie aussi, et même de mousselines pour des froufrous. Oui son envie était de voir sur elle, des robes d'esprit vintage, un peu 60's avec des jupons mousseux, des corolles souples et voluptueuses. Alors dans le grenier, dans un carton annoté couture, nous avons trouvé des modèles, des photos et des patrons en papier. Prise de mesures, notes au crayon gras sur un bout de feuille rose, calculs et choix des tissus, discussion sur le futur rendu, changements, traçages avec la craie, découpes. Voici trois jours que nous créons des jupes, des robes, des jupons aussi. Un voyage rétro, une joie commune, un voyage dans mes souvenirs, et puis ses idées nouvelles comme ces deux bandes en transparence dans le tombant de la jupe. Je ne compte plus les coups de ciseaux, les fils emmêlés avec la machine à coudre, les corrections. Je ne garde que son sourire quand elle revient dans la véranda, en pleine lumière, glissée dans une des robes. Ses yeux, sa bouche éclatante de bonheur, nous !

Septembre

 

Un si beau mois de septembre.

 

Nylonement

 

 

Septembre
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 07:00

Mon corps, ce défi permament depuis mon adolescence, depuis ses instants où mon esprit a quitté le monde des jeux pour s'aventurer vers l'incconu de l'univers des adultes. Une lourde prise de conscience, un escalier sans fin où j'ai posé mes pas, regarant parfois en arrière dans le confort de l'insouciance de l'enfance, observant au loin le possible contenu dans la mot "grandir". Une longue marche, sans trébucher, j'étais trop fière d'être cette nouvelle conquérante, cette jeune fille, cette jeune femme en construction. Parfois malgré l'effort et le manque de souffle associé, j'ai voulu grimpé quatre à quatre, forçant sur les jambes, pliant sous les palpitations, suffoquant avec si peu de maturité.

 

Mon corps de femme maintenant, je l'ai observé dans le miroir, je l'ai vu changer. La mode m'a suivi, les idées volées aux copines, les super modèles des marques dans les magazines, inaccessibles mais substitués par un peu d'imagination avec des modèles plus simples dénichés ici et là. Sur le net, j'ai dévoré les blogs de modeuses, les magasins petits prix toujours doués pour copier les nouvelles coupes, pour les pantalons puis pour les robes, les jupes. Mes nouvelles amies !

 

Mon corps et mon esprit, deux défis pour devenir moi-même.

 

Et puis son regard, si important pour me rassurer sur mon être, plus que sur mon paraître. Peut-être un peu des deux. J'ai pris le temps de la séduire, de me montrer par hasard, de l'inviter, de me dévoiler un peu plus, un peu plus tard pour montrer ma différence. Je l'ai tout de suite aimé. Elle m'a tant donné, tout de suite, si rapidement. Deux corps si proches, si intimes même quand ils n'étaient pas nus. Ses mais pour remettre quelques cheveux sur mon épaule, pour me rassurer dans ma fragilité cachée mais évidente à ses yeux.

 

Nos corps, des rondeurs, des courbes, des rires souvent. Nous nous habillons toujours ensemble, après notre douche commune, après un complice séchage dans nos douces serviettes de coton épais. Notre différence quand elle enfile son collant, souvent avec de belles couleurs ou de jolis motifs, quand je pose sur mes hanches mon serre-taille, quand je glisse mes bas en ajustant la couture du jour, quand j'attache les jarretelles. Son regard est alors unique. Amoureux.

 

Nylonement

 

 

Connaissez-vous l'auteur de cette photo ?

Connaissez-vous l'auteur de cette photo ?

Rédigé par Gentleman W. - dans Nylon 2000... Nylon Passion
commenter cet article

NYLON-VOLUPTE ??

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !

 

Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances néo-rétro et du glamour toujours, je partage avec vous cette vision du chic et de cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

Gentleman W 

Qui êtes vous ?  ou Qui est Gentleman W ? 

gentlemen-w-xs.jpg

 

 

Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

 

 

COPYRIGHTS

Les photos sont ici uniquement à titre non marchand comme l'ensemble de ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email gentlemanw@nylon-volupte.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.

 

Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog avec son lien.

 

Recherche ???

Aimez + Aidez

 

Cancer, trop proche de nous.

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

www.ligue-cancer.net

Aimez vous les uns et les autres

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous,

Protégez-vous !

Vivez !

ruban-rouge-sida.jpg

 

www.info-depression.fr

 

 

Articles Récents

  • Maison des Femmes
    Notre monde est soit-disant déjà digital, tourné vers le futur, à grand renfort de coups de pub, d'applications et d'innovation, et pourtant la souffrance humaine est là, bien présente, si mal accompagnée, si peu écoutée, négligée à défaut d'être soignée....
  • Fin d'été - vendanges
    Je ne compte plus les heures, voire les minutes de sommeil. La fin d'été, l'automne sont des moments surchargés de travail. Dans l'intensité de l'effort, dans la concentration extrême de tous instants, tôt le matin avec les collaborateurs, toutes les...
  • Septembre
    Un souffle d'air, une nappe en liberty rouge, une lumière forte venant de la véranda, les pots de fleurs jouant les ombres chinoises, je pose mes ciseaux sur la table. Elle est là, ma petite fille devenue au fil des années une jeune femme. Etudiante en...
  • Son regard
    Mon corps, ce défi permament depuis mon adolescence, depuis ses instants où mon esprit a quitté le monde des jeux pour s'aventurer vers l'incconu de l'univers des adultes. Une lourde prise de conscience, un escalier sans fin où j'ai posé mes pas, regarant...
  • Expo : Herb RITTS - lumières absolues
    Magie des lumières, et des ombres bien sûr; il y a peu de magicien, de surdoué pour poser leur regard sur les autres, pour en extraire avec une intense subtilité, le meilleur et l'immatériel d'une émotion. HERB RITTS est un magicien, un photographe magicien,...

ORDRE de la JARRETELLE

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, j'ai lancé l'initiative d'un "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, digne signature haut-de-gamme du glamour moderne, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Les statuts sont rédigés. Les critères d'entrée sont définis par une validation de la réelle motivation du port du bas nylon et de votre enthousiasme à  promouvoir cet art de vivre. Un entretien et/ou un lettre pour démontrer cette passion, tel sera la premièré étape avant un parrainnage.

Ordre de la Jarretelle : gentleman.nylon@gmail.com

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4

 

Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

Site web uniquement accessible pour les membres.

 

Coups de Coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 
causette-34.jpg
 
 
 
 
 
 
Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement sur leurs blogs, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques. Inspiration passgère, amitié ou même coup de foudre, souvent un univers de mots, de douceurs et de libertés ...

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

le-blog-enfin-moi.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

mindalicious.fr géniale modeuse

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

citizencouture.com la mode online

misspandora.fr super-fée de mode

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !